Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
Zero Motorcycles
Autre : 2016

(par Superman le 11/09/2016)

liens & avis
Premier essai d'une moto électrique sur motoz, ça va watter !



C'est marrant comme les motos électriques peuvent déclencher des réactions tranchées.
A lire les commentaires sur l'invitation à essayer la gamme 2016 de motos électriques ZERO, on se dit que c'est pas gagné pour le constructeur californien.
extraits (je laisse les fautes pour ne pas dénaturer la prose) :

"C est de la pure c........... Pas de bruit pas d odeur.... Qu elle intérêt? Et ne me parler pas d écologie car c est loin d être le cas !!!!"
"On n'arrête pas le progrès ! Pour fabriquer des conneries...."

C'est fou quand même, à croire que le seul vrai plaisir de la moto c'est de mettre des coups de gaz avec le nez dans l'akrapovic sans chicane.

Je me fais un peu l'avocat du diable, mais j'ai une ligne sur mes deux motos donc le bruit d'une moto oui j'aime ça mais ça ne m’empêche pas d'avoir de l'ouverture d'esprit et surtout d'essayer avant de critiquer (ou pas).

Présentation !

Je ne vais pas lister dans le détail mais il existe grosso modo 2 modèles, le roadster et le supermotard, et on trouve différents niveaux de puissances sur chaque modèle, tout est question de nombre de batteries et de paramétrage.

La plus petite délivre une puissance de 3.3kW (l'équivalent de 27cv) pour 114 kgs avec une autonomie d'une quarantaine de kms tandis que la plus grosse possède 4 fois plus de batteries lui permettant d'atteindre 15.9kW (soit 67CV) pour un poids de 208 kgs et une autonomie moyenne de 200kms.
La petite subtilité c'est que les modèles de moins de 40kW sont homologués en catégorie...125 ! Eh oui, pour les motos électriques la puissance des équivalents 125 est limitée à 11kW mais en puissance dite "continue" qui est différente de la puissance maxi.

Sur ce, approchons nous de ces bestioles.

Esthétiquement, le modèle supermotard est pas vilain (hormis ces 2 phares ronds bizarres) mais le modèle roadster ressemble un peu à une 125 chinoise ce qui n'est pas vraiment un compliment, et il n'y a bien que le coloris jaune flashy que je trouve sympa.
Une fois à cheval sur la version DSR (le roadster avec un garde boue haut et des pneus à tétines), on remarque la position un poil haute et la selle plate et dure.



Vincent me fait un petit briefing sur le tableau de bord, évidemment pas de démarreur si on tourne la clé ça démarre au premier coup de "gaz".
La moto est réglable sur 3 modes : Sport / Eco et Custom, le mode Custom c'est pas le mode Harley je vous vois venir, mais en fait un mode paramétrable via une petite appli sur son smartphone ou on peut régler la réponse moteur par exemple.

Je pars en Sport, moi ce que je veux voir c'est comment ça envoie ce bouzin électrique.

Départ pour un parcours accompagné (grrrr) de 16kms en petit groupe, la réponse à la poignée est douce mais à mesure qu'on la tourne on se doute qu'il va se passer un truc.

Voila on sort du premier rond point, je redresse la moto et toc poignée dans le coin... Waouh ça pousse le truc !
Je m'y attendais mais je ne suis pas déçu, la Zero tire sur les bras mais de façon étonnante : douce au tout début puis le moteur donne tout d'un coup et sans bruit, c'est vraiment rigolo.



La suite du parcours est assez roulante mais notre accompagnateur est prudent et ne nous laisse pas trop nous enflammer, de toute façons avec ces pneus à tétines improbables et ce couple de Rocket 3 je n'ai pas trop envie de tenter le diable, je préfère laisser partir le petit groupe et faire de petits départs arrêtés histoire de vérifier que la moto se débarrasse bien du 0-100kmh en 3,3s.

Et franchement ça le fait, par contre à partir de 160 on sent que la moto a tout donné et l'accélération plafonne, ce qui est bien différent d'un moteur thermique qui continue à prendre ses tours.

Pour le reste j'ai trouvé le confort perfectible, les suspensions n'amortissent pas beaucoup les petites bosses et la selle confirme sa fermeté.
Quant au freinage rien a redire ça fait le job et il y a même un frein moteur paramétrable qui aide à la besogne.

Du coup, que faut il en penser de cette révolution à 2 roues? plusieurs choses en ce qui me concerne.

Tout d'abord, avec une autonomie moyenne de 200kms (à mon avis pas plus de la moitié avec un âne au guidon et des routes pleines de virages) et un temps de charge de 8 à 10h on peut tout de suite dire que ce n'est pas fait pour partir traverser les pyrenees le temps d'un weekend.

Ensuite, même si le confort de conduite est évident (silence, pas de boite de vitesse), la rudesse de la selle n'en fait pas vraiment une GT.



Donc, une moto pour la ville ? oui mais attention il n'y a pas de traction control et le couple est monstrueux, et puis à 15k€ en moyenne ça fait cher le scooter.

Une moto pour l'arsouille ? Oui je me vois bien m'éclater sur une belle route avec de bons pneus mais à condition d'avoir un pote qui t'héberge à Saint Agreve le temps de recharger pour pouvoir rentrer.

Une moto pour la balade pépère ? J'avoue que je me verrais bien sur une jolie petite route avec ma chérie derrière pour profiter des paysages dans le silence absolu, mais la moto manque de confort général à mon avis.

Une moto pour le stunt ? misère impossible de lever la roue avant d'un centimètre tellement la réponse à la poignée de gaz est douce.

Bon mais pour qui alors? ben c'est simple ! pour un client qui roule en ville, qui gère la glisse comme Mc Coy et qui a du budget... ^^.

Voila, vous aurez compris j'ai aimé la sensation de conduite mais il en manque encore un peu pour que le concept soit adapté à mon utilisation.

  

Commentaires
 
Dimitri (11/09/2016)
Je n'aurais pas mieux dit...surtout la conclusion ;) ...et tout le reste aussi...un ovni dans la production moto...plus qu'à trouver la clientèle...et des amis à St Agrève ;)

Ernest (12/09/2016)
Beau CR, beau portrait sur la brèle, tout est dit. Ça ne deviendra jamais le grand boom en France. C'est un concept pour aller au boulot et faire des commissions, c'est tout. On ne dépensera jamais tant d'argent pour le peu qu'on reçoit.

Mickey (12/11/2016)
Bonjour, Il me semble que des erreurs se soient introduites dans ta conversion d'unité de puissance : 1 Cheval Vapeur = 0,736 Kilo Watt


 
Noter l'article (40 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ