Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
Suite de la préparation de la Tuono
Aprilia : 2004

(par Grand'Boca le 07/11/2008)

liens & avis
La Tuono est une excellente machine, bien née à tous points de vue (hormis peut être un look bizarroïde mais elle en devient encore plus attachante). Néanmoins, quelques défauts de jeunesse viennent grever l'enthousiasme des acheteurs potentiels et notamment ce fameux creux à 5500. Alors que faire ? Bah comme pour mon ventre le midi, quand j'ai un creux, je vais le boucher. La Tuono est aussi un peu molle du cul ? Pareil que pour les gonzesses dans Nip Tuck, on va rafermir tout ça.

Boucher le trou à 5500

Le rotax qui équipe ma Tuono est reputé pour être particulierement paresseux aux mi-régimes. J'ai pu le constater cet été en descendant dans le sud : gros moment de solitude quand on essore la poignée à 5000-5500 pour doubler un camping car ou un car de touristes qui se traine et qu'en face arrive un hollandais qui tracte sa caravane. Eh oui, gros moment de solitude parcequ'à jouer à enrouler comme sur la Ducati Superlight (qui pousse dès 4000 tours, le régime où on enroule) la Tuono reste sur place (c'est une image, hein, disons qu'elle avance gentiment) et grosse suée dans le casque pour se rabattre à l'arrache devant le traine-teub qui nous vole notre portion de bonne route.

Donc d'origine, c'est pas terrible, faut bien l'avouer. Alors, que faire ? Le rebouchage de trous avec mes gros doigts va se passer en trois parties :

1° étape rebouchage : la démul

Le premier point à modifier, comme sur tout gros twin qui se respecte est de raccourcir franchement la démultiplication. J'avais déjà eu le cas sur la Ducati 996 et c'est exactement la même chose sur la Tuono, elle tire beaucoup mais alors beaucoup trop long. J'ai déjà abordé ce point dans l'article 3 du dossier (accéder à l'article 3 en cliquant ) mais juste pour rappel : d'origine la démul est 17X42 et je suis passé à 16X44.

Le changement est immédiat, le moteur a moins besoin de forcer pour prendre ses tours et s'y exprime d'autant mieux. De même les régimes moteurs en sortie d'épingle ou de virage sont nettement plus adaptés qu'avant, plus besoin (ou vraiment sur les mini routes chevrettes) de passer la 1. A y réflechir je serais finalement bien passé à 16x45 ou 15x44 carrement histoire de vraiment grimper aux arbres sur les toutes petites routes.

2° étape rebouchage : changer la pupuce

Deuxieme point : la puce. Sur les forums (en particulier www.Aprilia-v60.com, beaucoup d'infos sur les RSV/Tuono/Falco), je vois que certains ont changé la puce par une "GMP". Kessessa encore ? Apparement les résultats ont l'air enthousiasments, je lis un paquet de "ouah, j'ai pas reconnu ma moto" mais d'autres le sont moins "ça consomme plus, j'ai plus de frein moteur, ça change queud...". Vu le coût modique de la pupuce GMP (M pour Martin je crois), environ 30e, je ne me pose pas plus de questions que ça et je la receptionne avant de retourner à Valence pour récuperer ma brele.

Malgré le stress de me louper (ben oui, on commence à toucher des organes sensibles sur la brele là), le changement de puce s'est passé sans encombres. Suffit de sortir le boitier (derrière la selle), l'ouvrir (4 vis, putain j'ai réussi à pas les foirer je suis un champion), enlever l'ancienne puce et la remplacer par la nouvelle. Waaa, trop dur. Vérification : brooAAaa. Ok, ça a l'air de marcher, en tout cas ça démarre.

Et le moulin alors ça donne quoi ? Eh bien au début, je n'etais pas vraiment convaincu, on a roulé principalement sur du rapide, puis ensuite la route était tellement détrempée que je n'ai pas mis trop de gazs...Le lendemain, petite route du coté du lac d'Embrun, bien sèche, bien viroleuse. Eh bah y'a pas à chier, déjà qu'avec la démul raccourcie elle envoie du bois, là je peux enfin rouler aux mi régimes sans me poser plus de questions que ça. ok, ça ne tracte pas comme la ducat, mais c'est pas le but non plus, si je visse à 5000, au lieu de faire beeeuuuu comme avant, elle part sur le couple et surtout la prise de tours est très rapide et comme d'hab au delà de 6000 la post combustion s'enclenche. En bref, même si ça n'a pas transformé la Tuono en tracteur, l'effet positif est bien réel, ça marche nettement mieux, c'est beaucoup plus agréable pour la route. Deuxieme effet kiss cool et assez innatendu, la consommation est en baisse. Avant je ne depassais pas 180-185 kms avant reserve, désormais c'est 205, et sans trainer s'il vous plait ! ! !

3° et derniere étape rebouchage : la boite à air ouverte

La dernière étape dans la modification de la bête pour combler cette faiblesse consiste à ouvrir completement la boite à air. L'objectif est atteint en supprimant le capot de la boite à air pour permettre au volume sous le reservoir de constituer cette nouvelle grosse boite à air. L'étancheité est assurée par une jointure entre le bas de la boite à air d'origine et le bord interieur du reservoir d'essence.

Pour cela, un internaute du forum V60 (Lleidos pour ne pas le citer) vend pour un prix modique un kit composé d'une sorte de lunette à chiottes en alu, d'un joint et d'un "fixe filtre à air".

Je me suis lancé dans la mise en oeuvre de cette modification 2 jours avant de partir en vacances au mois d'aout. Comme d'hab je bossais à l'arrache comme un boucher dans la rue devant chez moi. Bon, j'aurais franchement du m'abstenir, le résultat a été un peu pourrave. En effet, avant de finaliser le montage du kit baa ouverte, je dois découper un sorte de cran dans la partie lunette à chiotte. Donc forcement ça n'allait pas se monter. Ensuite, avec mes deux mains gauche, j'ai quand même réussi à perdre quelques vis dont une qui est allée se loger en amont du filtre à air (normalement elle ne devrait pas sortir :-) ).

Allez, je vais prendre mon temps et découper ce machin pour le monter comme il faut, parait que le gain est significatif, je n'en attends pas moins.

Améliorer le comportement dynamique de la moto

Du coté de la partie cycle, cette derniere est supposée être efficace et sportive car directement heritée (en fait c'est la même) de la RSV1000, une des reines de la catégorie hyper-sport.

Dans les faits, dès cet été et l'attaque sur les petites routes, je l'ai trouvée mal réglée, surtout beaucoup trop souple de l'arriere en réglages d'origine. Ok, ça passe bien sur les bosses mais ça fait bizarre au changement d'angle, genre l'arriere qui ne suit pas bien l'avant. Du coup, j'ai un peu tripoté à la va-vite les réglages hydrauliques sans pour autant aboutir à un résultat satisfaisant (euh du coup je me suis au tas, ah ah).

En Novembre, avec Ben mon préparateur-réparateur de Tuono, on a tenté d'améliorer le comportement de la brêle en se basant sur une méthode équivalente à celle-ci :
#http://www.aprilia-v60.com/old/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&t=5166&postdays=0&postorder=asc&start=0 #

ou à celle là (le site de Pascal) : http://www.les7pechesdumotard.fr/Comment-regler-ses-suspensions.html

La première étapte consiste à régler la précontrainte de l'amortisseur. Cette dernière était franchement détendue, il s'enfoncait beaucoup trop à l'arrêt dès que je montais sur la brêle (ok on avait bien mangé la veille). Le nouveau réglage est quasi au max de la précontrainte. A l'avant, on a du relacher cette même précontrainte d'1 cran afin de bénéficier d'une course morte correcte.

Sans avoir touché à l'hydraulique, une fois encore, le résultat n'est pas top top. L'arriere me semble trop ferme et l'avant trop souple. Re-tripatouillage rapyd de l'hydraulique, ça a l'air un peu mieux mais je sens que ce n'est pas encore ça...

Deux solutions s'offrent à moi :
- investir dans un amorto digne de ce nom. Probleme : c'est cher et je ne suis pas certain d'arriver au bon réglage. J'ai néanmoins un excellent souvenir de l'ohlins qui était monté sur ma R1 : souple sur les bosses, rigoureux dans le rapide. C'est ça que je veux.
- aller voir un preparateur de suspensions qui s'occupera de modifier toute l'hydraulique de la fourche et refaire l'amorto. Tout ça pour grosso modo le prix d'un amortisseur arriere....

A voir dans quelques semaines.

A voir aussi...

Galeries : Tuonolive
Essais : Tuono
Dossiers : Tuonolive
Galeries : Tuonoz
Essais : La Tuono à l'épreuve des routes du Sud
  

Commentaires
 
Ben (13/11/2008)
clair que ton dépassement de bus en arrivant sur castellane était un poil optimiste !! mais bon suffit de se dire que ça passe et ça passe hein ;-) pour tes suspattes moi je commencerais par vidanger la fourche et reconditionner l'amorto je pense...

Olive (14/11/2008)
Ca va faire partie des travaux d'hiver tout ça...J'ai déjà réussi à retailler la cuvette à chiotte sans me découper un doigt ni finir aux urgences, ça avance, ça avance !

Riton (04/06/2009)
Hello, je me suis régalé en te lisant. Probablement car je suis dans la même situation, j'ai acheté il y a 3 semaines un Tuono 2003 comme neuf avec 5000 bornes (et oui, y a qui roule pas...). Je l'ai débridée (enlevé le restricteur BAA et coupé le fil "magique") + puce gmp à Martin du forum V60. Par encore le PSB de 16 (en commande), ni la BAAO de lleidos (en commande aussi), mais c'est déjà bcp mieux au niveau du "trou". As-tu poursuivi ? Quelle différence avec la BAAO, c'est notable ? @+ et merci pour tes articles intéressants

Olive (04/06/2009)
Salut Riton. Pour moi la modif la plus efficace c'est le changement de démul. Ne te contente pas d'un pignon de 16 mais agrandi la couronne au moins à 44 dents. Si je devais changer je mettrais sans doute 45 dents avec le pignon de 16. Et là ça arrache vraiment. Tu vas voir cette moto est vraiment attachante. Si tu veux une BAA Lleidos, j'en ai une, je ne compte pas la monter, je trouve la moto suffisament efficace. Passe un mail à motoz@free.fr si t'es interessé.

Rsvbroooaaarrr (16/10/2009)
Super sympa ton article sur la twingo, ça fait connaitre un peu la machine :-) Pour gommer le trou à 5500 tours c'est les 3 modifications en même temps qui apportent un gros mieux : - Puce gmp (adapté pour tous les échappements libres) la ça lisse la courbe, la moto à moins de frein moteur, elle est plus douce. - BAA à jean-mi : plus de couple de 4000 à 6500 tours - Un vrai échappement (rsv titanium evo, à défaut akkra, mais moins bien) et les cornets SP apportent un gain de puissance net dans les tours. T'a l'impression que l'aiguille veux la becter la zone rouge ! Et tout ça pour même pas 60 euros (BAA+GMP) + titanium evo (150-200 euros d'occase) A++

Rsvbroooaaarrr (16/10/2009)
J'oubliais bien-sur le pignon de 15 !! essentiel pour ne pas jouer de l'embrayage en dessous de 40km/h en premier (car le rsv est en 17 d'origine et le tuono en 16). Tout ça pour passer les norme d'homologation niveaux bruit... Malin les ritals, deux dents en plus et à 4000 tours seulement 250db, génial, le bordel en vente libre. C'est pourquoi de nombreux twin tirent trop long.. ++

Olive (22/10/2009)
Non, les Tuono, du moins les 1° generations, sont bien en 17 d'origine tout comme la RSV.

Julien (22/10/2009)
Autant pour moi, mais la rsv ou le tuono en 17, c'est de la bétise...


 
Noter l'article (157 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ