Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
Dayto T595
Triumph : 1999

(par Superman le 12/09/2006)

liens & avis
La T595 de mon nouveau pote Toan, une moto qu'elle en a !

essayer une mémé Triumph, pourquoi faire ?

Oui, pourquoi ? D’accord c’est une jeune mémé, elle n’a même pas 10 ans c’est un modèle 99 de 46000km, mais pourquoi donc ais-je tant harcelé Antoine pour qu’il daigne me lâcher les clés de son monstre ?
D’abord, la Dayto595, c’est elle qui m’a convaincue d’acheter une triumph quand j’ai taxé celle de féfé (une 2000 je crois).
A peine une vingtaine de bornes entre castellane et le logis du pin sur sa monture et je suis tombé raide dingue du moteur, a la fois souple, doux, ultra coupleux et doté d’une allonge « sensationnelle », comprenez « qui donne des sensations », pas « dotée de 230 cv a 17000trs ».
Des sensations brutes, soulignées par le grondement caverneux du triple et une prise en main agréable de la partie cycle, un peu lourde mais très rassurante.
Bref, l’amoureux convaincu du twin que j’étais en fut bouleversifié et sitôt débarrassé de ma Vstrom, je sautais sur ma belle speed grenobloise.
Au bout de presque 20000 bornes, j’ai toujours le cœur qui bat a chaque accélération, sur d’avoir sous les fesses le moteur le plus excitant de ma carrière motocycliste.
Oui, mais voila…tout allait bien jusqu'à ce qu’un jour, l’ami Toan de Triumphall ose traiter ma moto de fade et linéaire en comparaison de la sienne…
…MA SPEED FADE ET LINEAIRE ??!?!?? mais mais mais qu’est ce qu’il dit lui ?
« ouais une T595, c’est un moteur pas facile, qui s’apprivoise, et vachement moins linéaire que le 955 »
Bah c’est aussi une 955 la tienne non ? Bon en fait y a des différences du fait du modèle (dayto/speed) et aussi du fait que les nouveaux moteurs seraient adoucis.
Les fétichistes trouveront sûrement une page entière de différences entre les 2…

la balade kivabien

Rendez vous est donc pris a Valence avec le Daytoniste de Chambery venu découvrir les belles routes du coin et par la même occasion participer aux essais Benelli.
On monte à Lamastre par la cote du pin et avant de tracer en direction de Tournon, je profite d’une pause essence pour subtiliser la moto de MadMax.
En effet, la bête, rouge de naissance, a subi d’importantes transformations au niveau de la carrosserie, notamment l’adaptation d’un poly complet adapté a la route (phares..) pour une utilisation plus décontractée sur piste et accessoirement pour pouvoir la jeter dans le premier ravin venu a moindres frais ! Trop cool…
Parée d’une robe sombre, ça lui donne un look original et intrigant pour le premier passant venu.
« Gaffe aux freins, c’est du PR19, ça freine fort »
Et moi j’ai des freins a tambour peut être ?
Oui, elle est aussi équipée d’un MC radial qui donne un très bon feeling au freinage, la puissance est la, mais j’ai pas vu de différence par rapport a la mienne. Comme la mienne aussi, la poignée possède un peu trop de garde même en position 1.



Départ, pas mal comme galop d’essai Lamastre-Tournon !
La position est sportive mais a l’ancienne, pas trop basculée sur l’avant et à l’arrêt, les suspensions semblent un peu plus souples que les miennes.
Le moteur est par contre moins souple que sur la mienne, et sous 3000trs ça grogne un peu, du coup on fait en sorte de ne pas passer en dessous de la barre fatidique (ça doit être un peu chiant dans les épingles pour ressortir en 2).
Le bruit est très marqué 3 cylindres, mais muni de son pot d’origine, on ne profite de la mélodie qu’en dessous de 100kmh, au dessus le vent prend le relais.
Dommage, j’aime bien quand ça chante un peu plus moi.
Passé 3000 par contre, le moteur est pile dans sa plage à sensations et balance des pelletées d’adrénaline jusqu'à 6000, régime ou le moteur fait une petite pause avant d’envoyer cavaler ses 128 poneys sauvages de 7000 a 10500 trs, un vrai bonheur !
Bon, sur cette route viroleuse a souhait, on profite bien plus de la première plage que de la 2°, mais c’est pour moi la plus importante sur route. Sur circuit c’est une autre affaire, mais l’allonge est tout de même plus importante que sur la speed.
Au bout de quelques km de prise en main, j’enchaîne les prises d’angle avec les relances jouissives et je commence à prendre un plaisir certain.
La tenue de route ne gâche pas mon plaisir, très saine, assurément bien réglée, bien qu’à mon goût les suspensions soient un peu raides, c’est pas une VFR quoi !
Les pneus sont des D207 a mi-usure, usés uniformément, qui m’ont un peu surpris au début par leur caractère « tombant », mais la période de prise en main passée ça devient un atout en donnant pas mal de maniabilité sur l’angle, seule l’inscription en courbe demande un peu de poigne, mais y a moyen de la secouer vigoureusement si un lapin de garenne se présente a l’horizon !
Seul reproche : l’arête de réservoir me gêne franchement et la selle « maison » a dosseret m’empêche de me mettre bien en arrière.

alors ma chiotte, bonne pour la déchetterie ?

En comparaison directe, la mienne est plus souple pour musarder a 2000, repart en force jusqu'à 7000 ou elle change de bruit pour crier sa fureur jusqu’au rupteur.
La T595 doit attendre 3000 pour connaître des mi-régimes enthousiasmants et connaît un creux de 6 a 7 avant d’allonger plus fort que la mienne.

Oui, il y a plus de facettes au caractère moteur de la Dayto et c’est une brêle avec laquelle j’aimerais faire de grosses balades , mais pour moi, en toute objectivité je trouve que la mienne garde un caractère incroyable dont je ne me lasserais pas de sitôt.
Speed, je t’aiiiiiimeuuuuuuuuuh

A voir aussi...

Galeries : Triumph Speed Triple 955i (2001)
Essais : Daytona 955i
Galeries : Triumph Daytona 675
News : Daytoto en panne
Essais : Triumph Daytona 675
  

Commentaires
 
Diemus (12/09/2006)
pour la séance de rattrapage je mettrais mon pot carbone pour que tu puisses entendre le doux son du 3 pattes du T595. Les supsensions de la moto de Toan sont réglées assez molles en comparaison avec d'autres réglages...comme le mien, ce qui dénote de la rigidité très marqué de cette machine. La moto est très sensible à la monte pneumatique, elle est transfigurée en pilot power et diablo corsa. Sous 3000 tours le pot d'origine étouffe un peu la moto, c'est très nette si l'on ne change pas la cartographie, mais c'est certains ça pousse moins fort que le speed à cette plage là. Ce n'est pas un problème dans les épingles, le couple moteur permet de ne pas (peu) toucher au freins et de relancer dans le bon régime en sortie. Le mode d'emploi n'est pas simple à maîtriser à cause de ce moteur un peu on/off à multiple facette suivant le régime. Pour ma part je suis amoureux de ce moteur depuis 6 ans, et de toutes les motos essayées aucune ne m'a donné ce kiff !

Grolive (12/09/2006)
Vu la fumée...ça se voit que j'etais passé avec ma vieille vous mettre une branlée....Vous et vos chiottes ! Arf arf ! Par ailleurs, mon pti SuperSousTif, la poubelle grise de Féfé est une 955. L'esprit doit rester le meme (camion, anémique...tout ça quoi... :-) )

Superben (12/09/2006)
ah! ah! pas la peine faire ton gros malin olive, celle la aussi est une 955, tu l'avais meme pas noté...non mais

Olive la connaissance (12/09/2006)
Exact, le modèle 1999 s'appelait déjà 955


 
Noter l'article (100 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ