Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Rallyes  
Rallye du Dourdou 2013
Saison 2013 du 20/07/2013 au 21/07/2013
500 kms

(par Superman le 26/07/2013)

liens & avis
Je suis faible…

C’est à l’issue du rallye de Corse que notre Gillou a lancé l’idée de faire une course de 125 tous ensembles à l’occasion du rallye du Dourdou, et comme par hasard presque tout le monde a répondu présent.
Mais mais mais ils vont quand meme pas faire tous un rallye sans moi !
Sans compter que mon autre bande de rallymen (Poustache, Ponpon, Benoit…) m’avait déjà chauffé pour y aller, et que pour couronner le tout ce rallye n’est ni plus ni moins que la finale du championnat de France avec remise des titres et grosse bringue à cette occasion.
Oui mais bon j’avais dit que le rallye de corse cette année ! bon bref j’ai craqué et je me suis inscrit.
L’idée de la 125 est rigolote mais je prends tellement mon pied sur ma SMC-R que je préfère aller jouer dans la cour des grands ^^

Jeudi 18 Juillet, 13h

 Aude et moi débarquons en scudo au camping de Villecomtal, on est un peu entassés mais c’est convivial et le temps magnifique nous met du baume au cœur !
Les recos en moto n’étant autorisées que de 19 à 23h, nous allons voir les spéciales en camion afin de les mémoriser.
Mine de rien, faire les recos en camion avant de les faire en moto est une excellente méthode à mon gout car en étant passager on peut suivre le tracé de la spéciale sur la carte et prendre des notes simultanément, ce qui en facilite la mémorisation.
C’est bien simple, en moins de 6 montées je pouvais réciter chaque spéciale par cœur, ne reste plus qu’à les passer en 2 roues pour prendre des repères de vitesse et savoir sur quels rapports rentrer dans les virages.
 
Il y a donc 2 spéciales, une nouvelle pour moi (mais déjà faite en 2012), celle de Mouret, et une ancienne, celle de Villecomtal.
Celle de Mouret est ma préférée.
Ça commence par deux gauches rapides qui donnent sur une succession de virages, d’abord serrés puis rapides avant de prendre un grand gauche qui referme et donne sur une épingle à droite très serrée.
Ensuite il faut tordre la poignée et ouvrir le kit Nitrous pour une grande ligne droite  qui donne sur un enchainement de virages « gros cœur », comprendre qui passent presque à fond sans qu’on n’en voie la sortie.
Celle de Villecomtal est un peu plus rapide au début avec de grandes enfilades entrecoupées de virages « qui réveillent », celle la pour aller vite soit on la connait par cœur soit on n’a pas de cerveau ou mieux : les deux.



Retour au camp, Max et Flo débarquent pile poil pour l’heure des recos autorisées, retour aux spéciales en meule cette fois.
Je me fais quelques montées avec les potes, ça sera l’occasion de :
- Tester la SMC-R de Benoit en délicatesse avec son train avant, effectivement elle me fera un truc chelou en entrée de virage
- M’eclater à suivre Flo sur sa 125 Husqvarna, au taquet de partout
- Pleurer en essayant de suivre Max et sa moto de convoi (650 Versys) aux pneus rincés, l’angevin est déchainé et quasi insuivable dans Villecomtal !

La nuit tombe enfin aux alentours de 22h, reste une heure pour faire les 2 spéciales et régler le formule top, et chose assez rare pour etre signalée, je me fais plaisir à rouler de nuit!
Retour au bivouac ou nous attend une bien mauvaise nouvelle : Jean-Marc alias "poustache" a fait une sortie de route dans un virage vicieux et se retrouve à l'hopital après s'etre fracturé 5 cotes et la malléole, le sort s'acharne sur mon copain malheureusement...
allez une petite pinte et on enroule la viande dans le torchon.

Vendredi 8h, les controles

une fois les controles administratifs expédiés, je suis face à une question existentielle : mon pneu arrière est pas loin du témoin à gauche mais encore en bon état partout ailleurs. Du coup je fais un sondage : je mets un diablo d'occase en meilleur état ou je laisse mon D211 pour le finir... rapide sondage autour de moi.

Max : t'es fou laisse ton D211 il peut encore faire une dizaine de convois !
Nico : t'as un pneu de rechange? T'as du fric? Eh ben change le te pose pas de questions

j'ai choisi la voie de la raison, je l'ai changé, d'autant que j'avais que ça à faire de ma journée !
Et pendant ce temps la, notre sergei national pêche l'ecrevisse dans le Dourdou.

Vendredi 20h, l'étape de nuit de jour

les premiers s'élancent, il fait encore jour pendant 2 heures, du coup les 2 premières spéciales seront parcourues de jour et les 2 suivantes de nuit, moi tant que ce sont les memes conditions pour tout le monde ça me va.

Partant à 21h15, j'ai le temps de voir partir les 125 de la "one two five dourdou'z race" ! Grand bien m'en a pris car tonton moon nous fera tous mourir de rire, laissez moi vous dresser le tableau:
les motos étaient au parc fermé à environ 300m du départ, il fallait donc sortir la moto du parc, aller jusqu'au départ, pointer et ensuite partir sur la spéciale.
Mais Moon est un être différent, avec ses règles à lui, et c'est pantois que nous avons tous vu passer Pierrot devant la ligne de départ (sans pointer), à fond les ballon couché sur sa 125 Mash en direction de la spéciale !
Moon s'est perdu avant meme la première case du roadbook, quand on vous dit qu'il est exceptionnel.
Mais dans la minute meme ou il devait pointer, le voila qui refait apparition, pointe et repart sur la spéciale, juste énorme.

Allez action, je vais chercher ma moto et chauffe rapidement les pneus avant d'aller pointer au CH1, puis vient l'heure de tourner la poignée.
Du rythme, du plaisir, je prends la 11eme place de la spéciale de Mouret à 8s du scratch, plutôt content de moi!
Quelques minutes plus tard nous voila au départ de la 2eme speciale, Villecomtal, la nuit commence à tomber et je suis un peu hésitant dans les enfilades gros coeur.
Je fais quand meme ma petite glisse dans le droite ou se trouvait Aude, pas très efficace mais bruyante à souhait!
Résultat une 20eme place à 15s du scratch, suis pas content du tout, j'aime pas etre à plus de 10s du meilleur temps, c'est un indicateur de rythme pour moi.
Pendant ce temps là, Max et sa moto à gyrophares me colle 5s, un boulevard...



La nuit est enfin là après une petite boucle routière vers Bozouls, nous revoila au départ de la spéciale de Mouret, je manque un peu de rythme et perd 6s sur mon temps de jour, ce qui me place 17eme à 11s du scratch (pas content).

Au 2eme passage de Villecomtal, j'arrive à laisser un peu moins de secondes par rapport à mon premier passage presque de jour et termine 17eme toujours à 15s du meilleur temps.
Bilan de la nuit, une 15eme place à 8s du coursier en Versys et à 3s de Benoit sur sa SMC qui tient pas la route...arghh pas fameux mais j'ai mangé mon pain noir, on remet les compteurs à zéro demain matin, une bière et au dodo à 2h du mat.

Samedi 8h, au boulot.

Le temps est toujours au beau fixe, ce rallye sera donc le seul de l'année sur route sèche, c'est le pied.
Après avoir vu les copains partir, je file récupérer ma moto pour lui démonter les phares avant d'attaquer l'étape de jour aux alentours de 10h.
Chauffe "sauvage" des pneus avant de me mettre devant le CH ou sont rassemblées une palanquée de 690 SMC-R, quatre ou cinq je ne sais plus exactement ! J'en ai jamais vu autant d'un coup et ça ne manque pas d'allure.

Ah quel pied d'etre sur cette meule dans des conditions pareilles, je fonce au départ de la spéciale et met du gaz dès le départ, de très bonnes sensations qui seront confirmées par le chrono à 5s du scratch et qui me classe 9eme, devant les 2 lascars, ça me met de super bonne humeur avant d'attaquer le routier qui s'avèrera d'ailleurs magnifique et viroleux à souhait.
Au CH suivant je retrouve mes compères en 690, et déja Benoit ne veut plus me parler vu que je lui ai mis 2s...arf la vie est injuste
Villecomtal premier passage, je commence à connaitre les spéciales comme ma poche, du coup je soude sans trop me poser de questions, les grands débattements de la KTM survolent les bosses et ça paye ! À moi la 12eme place à 9s du scratch, je gagne pas moins de 8s sur mon temps de la veille presque de jour, c'est top.
Cerise sur le gateau, je mets 1s au livreur de pizza et 2s à Benoit.



Sur le routier je rejoins Brice sur sa SMC-R jusqu'au CH du trou de Bozouls ou se dévoile un panorama magnifique.
Enfin retour à Villecomtal pour 15 min d'assistance pendant lesquels il faudra remettre le roadbook à zéro, enfiler un sandwich, nettoyer la visière et remettre de l'essence, chaud.
Mais il faudra attendre une petite demi-heure avant de repartir sur la spéciale de Mouret, pas grave je laisse les pneus au soleil et zou, en avant Guingamp.

SP7, Mouret, je commence à vraiment anticiper les sorties de virages et à mettre de plus en plus de vitesse de passage, ça passe vraiment bien partout sans avoir l'impression de prendre de risques, et à l'arrivée j'exulte : je passe sous les 2 minutes soit 2s de mieux que mon précédent chrono ce qui me place 11° à 5s du chrono de Ju.
Après une petite promenade dans la campagne aveyronnaise, nous voila à la spéciale de Villecomtal de nouveau, je peaufine mes trajectoires, freine un poil plus tard, lache les freins un peu plus tôt, la poignée dans le coin dès que possible et gagne 1s sur mon précédent passage, je continue à grappiller mon retard sur Maxime, ma "target" du jour!



Fin de la boucle 2, il ne reste qu'une mini boucle à accomplir mais Ju, Nico et Max en ont déja terminé et sont en train de boire le champagne pour célébrer le titre de Ju! Un peu dur moralement de devoir repartir mais je pars pas sans avoir bu ma petite gorgée quand même.

Mouret,ultime spéciale du rallye, je suis chaud bouillant, peut etre meme un peu trop dans l'épingle du changement de direction ou le goudron fondu me déstabilise en pleine glisse et envoie ma roue avant visiter la bordure de la route ! Arghh dommage je boucle la spéciale 2s moins vite qu'a mon premier passage, les 2s qui m'auraient permis de choper le top 10!

Mais c'est pas grave puisque c'est mon copain Max qui prend cette jolie 10eme place et que je termine satisfait de ma 12eme position.
Derrière ça pousse aussi fort puisque Benoit me talonne juste derrière et notre SML national aurait du prendre la 15eme place s'il n'avait pas fait une erreur de pointage!



Vient ensuite la remise des prix qui récompensera Flo Derrien, vainqueur, suivi de Ju et de Bruno Schiltz au classement scratch.

Max prend la tete de la catégorie sport tandis que je m'octroie la coupe de premier pilote "HCF" comprenez hors championnat, en compagnie de SML, c'est juste génial de remonter sur ce podium 5 ans après mon premier podium, ici-meme et dans la meme catégorie !

La remise des prix sera aussi celle du classement général de la saison et récompensera Julien, champion de France 2013, suivi de Flo Derrien et Bruno Schiltz, la médaille en chocolat du 4eme revenant à ce pauvre Nico Pautet.

Pas de CR sans bilan, c'est la règle

oui je ne peux pas m'en empecher c'est comme ça, il faut que je conclusionne.
Ce rallye m'a un peu réconcilié avec la discipline, j'avoue.

J'en avais un peu marre de rouler sous la flotte après le moto tour et le rallye de Corse, un peu marre de me prendre 20s par spéciale, mais cette fois les routes de l'Aveyron etaient parfaites, ma moto etait parfaite, ma chérie etait parfaite (hop ça c'est fait), mes potes etaient parfaits, c'est simple à part la chute de Jean Marc il n'y a eu aucune fausse note.
Et puis il y a un paramètre qui est directement corrélé avec mon degré de satisfaction : mon classement.

Ça parait basique mais je suis super content de me rapprocher des chronos de devant, meme s'il reste un petit gouffre d'une poignée de secondes qui sera bien difficile à combler.
Et ça confirme une chose, je roule désormais dans les memes chronos en SM qu'en sportive, voire meme mieux si on considère mes chronos de 2008 en ZX-6R, à 8s de ceux de 2013.
J'en arrive même à me demander si je me ferais pas un Moto Tour avec tellement j'ai du plaisir à son guidon... vivement la prochaine !

  

Commentaires
 
Mido (27/07/2013)
bravo fiston pour ce résultat ! et pour ce CR plein d'humour.

Manuc (27/07/2013)
YES ..............le déclic Elle te vas bien cette SMCR et avec une prépa suspat ça devrait encore s'améliorer. Bravo à tous, dommage pour Jean Marc, courage à lui, moi j'avais fait mieux 5 doubles fractures des cotes plus clavicules :) :)

Ponpon (27/07/2013)
Tout à fait d'accord avec ta conclusion : on a été parfait ! Mais tu as été parfait toi aussi !


 
Noter l'article (25 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ