Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
1098S
Ducati : 2007

(par Superman le 23/09/2007)

liens & avis
Superman a la trique pour la 1098S

Y a des jours comme ça…

…ou on se dit qu’on a le cul bordé de nouilles !
A peine descendu de la street triple, je file rejoindre des potes pour boire un café chez Dafy.

A peine arrivés, un gros braoum braoum nous fait stopper notre conversation, même les oiseaux arretent de piou-piouter, le temps semble s’arrêter (bon ok j’en fais un peu trop). Arrive donc Hervé, le patron de chez Dafy au guidon de sa rutilante 1098S toute neuve équipée des très expressifs Termignonis. Erreur tactique, le lascar vient nous saluer et j’en ai profité pour attaquer le harcèlement en règle.
- salut Hervé, comme elle est trop belle ta moto, faut t’acheter combien de trains de pneus pour faire un tour avec ???

il a bien essayé de faire semblant de ne pas relever ma question, au bout de ma 3° tentative de piquage de clés il jette l’éponge :
- tu veux l’essayer ?
- Rhaaaaa ouais ouais ouais !!!!!!!
- Bon vas y mais tu me la mets pas au tas
- Promis promis !!!!!!

Youhouuuuu comme quoi dans la vie faut y aller franco et sur un malentendu ça peut marcher (comme Michel Blanc au club med’) ! Les copains hallucinent mais me voila au guidon de la super excitante italienne.

Mamammia mais qu’est ce qu’elle est belle, cet avant effilé comme une lame de rasoir, ce monobras, ce rouge vif, ces jantes noires, ces suspattes de kéké peintes en jaune ohlins, ces étriers racing-sapétoku-tayédanlamasse-mékouilles, une vraie boucherie comme dirait Jeanjean le bouilleur d’enfants !!!

Le seul détail qui me chifonne c’est les pots de travers, mais point de caprice, je me depêche de me tailler avant que l’inconscient ne change d’avis !

Space Mountain

La position est assez similaire a celle de la dayto, le cul en l’air, en appui sur les poignets mais pas excessivement, je suis tout de suite a l’aise. Le réservoir est très fin pour une moto de cette cylindrée et seul le carénage avant trahit la taille supérieure de la moto. Le tableau de bord a la sauce marketing motoGP est très joli bien que le compte tours « bargraph » manque de visibilité, je préfère celui de la triumph.

Démarreur, le son est comme prévu plutôt bandant et cette fois c’est moi qui fait taire les conversations autour de moi ! eh ouais les gars, j’ai taxé la moto du patron, nananèèèèreuuuh ! Le twin de grosse cylindrée demande un peu de concentration au moment de partir, il faut l’accompagner un peu plus a l’embrayage que la dayto pour la faire décoller, normal, c’est un twin qui tape fort. Le son me paraît tout de suite moins claquant que l’hypermotard essayée elle aussi en version S-Full Termignonis.

Allez, direction la roche de glun ou m’attendent quelques lignes droites pour prendre en main les 160cv sauvages (peut-être même plus avec les Termis) de la ducati. Le twin ne paraît pas très souple sous les 3000 trs et cogne quelque peu mais rien de reboutant. Allez, test habituel, poignée dans le coin en première, woulaaaa c’est bon c’est bon, trop brutal pour contrôler les wheelings, on va plutôt essayer en 2. Mi-régimes, second rapport, poignée dans le coin…bah bizarre tiens, je me prends pas les bracelets dans le nez…passons, une belle ligne droite me tend les bras !!

Allez, on monte un peu la 3 pour voir, senti de piston excellent jusqu'à 8000 trs, je retrouve avec bonheur les sensations « subtiles » des palpitations d’un twin bien que la moto ne m’ait paru moins expressive que l’Hypermotard. Bien sûr la comparaison est difficile car j’avais trouvé l’Hypermotard d’une brutalité rare aux mi-régimes, et elle reste toujours ma référence en matière de sensations sous les 8000 trs.

Change pas d'main, j'sens qu'ça vient

Mais voila, il y une vie après cette barrière fatidique, et là ou l’Hypermotard se laisse mourir jusqu’au rupteur, la 1098 devient une furie (presque) incontrôlable passé cette fameuse barre des 8000 trs !

Et la, j’annonce gros dossier : la post-combustion d’un twin pareil c’est mieux qu’une boucherie, c’est une boucherie-charcuterie-traiteur !! Eh ouais, carrément !
La ducat’ envoie du super gros et arrache littéralement les bras entre 8000 et 11000, régime ou intervient ce satané rupteur alors que nous, on en veut encore !!! C’est inhumain de se faire couper en plein orgasme comme ça !

La 1098 offre une sensation de poussée brute de décoffrage complètement démentielle, pourtant des fusées à 4 pattes de plus de 160cv j’en ai essayé quelques uns mais rien a voir avec cette sensation de « tracteur » compressé dopé au Nitrous ! Ducati est définitivement l’un des constructeurs de motos les plus sensationnelles de la production actuelle, j’adooore !

Du coup, ben j’ai compris…compris que pour lui faire lever la patte, faut être dans la bonne plage de régime, et là…ben j’ai pas arrêté, sortie de rond point, seconde, 8000 trs, gaz en grand et yahouuuuu le nez en l’air, je repose, je passe la 3, 8000 trs, gaz en grand…..et re-yahouuuuuuu ! hallucinant, même sans embrayage il suffit d’un petit coup sur les bracelets pour lever la moto en 3° !!! hallucinant !

J’en profite pour envoyer un peu dans les grandes courbes ou la ducati fait pruve d’une sérénité a toute épreuve, le train avant est fabuleux et en sortant un peu le buste j’enquille les grandes courbes a plus de 180 les doigts dans le nez.
Plus physique que la dayto (encore heureux) mais elle m’a donné encore plus confiance, ce qui n’est pas peu dire.

Le frein radial monobloc est excellent mais je n’ai pas ressenti de différence avec celui de la 675, aussi mordant et puissant avec un feeling parfait.
L’arrière est totalement inexistant, je me suis même arrêté pour etre sûr d’appuyer au bon endroit, peut-être un problème de rodage de plaquettes étant donné que Pascal avait trouvé le frein arrière bon sur celle qu’il a essayée, dommage.

Le confort sur routes mal revêtues est équivalent a celui de la triumph, c’est raide mais on sent bien les ohlins travailler, c’est pas fait pour mais loin d’être rédhibitoire.

Ouf…quelle dose de sensations ! je profite d’un bout de nationale 7 pour déposer un duo en 1400ZZR qui était en train de doubler ! hi ! hi ! hi ! vu comme j’ai tartiné juste après je lui ai pas laissé la moindre chance de venger son honneur avec sa moto la plus puissante de l’univers !

Rhaaaaa...lovely

e rends les clés à son proprio, tic tic tic fait la moto et j’en retourne a ma terrasse de café bien repu de ma matinée d’essais !

En résumé, le moteur idéal pour la route serait le 2 soupapes de l’hypermot’ jusqu'à 8000 et celui de la 1098 au delà. Pour le reste, ça reste quand même un trop bel objet pour finir satellisée sur piste et a moins d’être plein de ronds cette moto sera idéalement utilisée sur route pour profiter des sensations brutales (mais pousse au crime) de son fabuleux moulin.

A voir aussi...

Galeries : Ducati 1098 S
News : La nouvelle Ducati SBK
News : Nouvelle Ducat 1098 SBK
Essais : Hypermotard S
News : Ducati 1198 SP
  

Commentaires
 
JeanJean (24/09/2007)
Une "boucherie-charcuterie-traiteur". Putain, je connaissais pas. Ca doit être trop d'labaaalle c'te meule !

Supergreglemillionaire (24/09/2007)
chuis encore tout dur

JeanJean (24/09/2007)
T'étais avé le blouson assorti dis donc ! C'est un signe !


 
Noter l'article (103 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ