Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
Daytona 955i
Triumph : 2001

(par Grand'Boca le 23/07/2003)

liens & avis
C'est évidemment la moto de Lolo que je commente ici vu qu'il a un peu de mal à tenir la plume...

Prise en main

Alors là...excusez moi mais celui qui dit que la Daytona est ferme avec des bracelets fermés n'a jamais posé son cul sur une SS. Bon, c'est un peu Beyrouth qui se moque de Sarajevo mais tout de même, c'est nettement plus confortable que la ducat (ne parlons meme pas de la 996). Quand je dis que ce sont tous des fiottes (à entendre les journaleux, même les Svs ont des positions "sport" qui cassent les poignets ah ah ah !). Le tableau de bord est superbe ! Les trois cadrans blancs avec les chiffres vert foncé et disposés en triangle sont magnifiques (quel dommage que Triumph les ait abandonné). Contact (tiens, sont marrants les comodos, jamais vu de pareils !) Booooooooooooooooooo...La porsche euh, la triumph démarre...Quel bruit ! Rauque à souhait et c'est encore meilleur en roulant.

La route

Boite ferme à debattement très court et qui craquouille un peu (sisi Jeanjean, puisque je te dis qu'elle craquouille cette boite). Les accélérations sont très fortes sans être démentielles comme sur une GSXR 1000 par exemple. Par contre, les sorties de virages à 4000-4500 tours sont fabuleuses et accompagnées du bruit terrible du flat 6 de Stuttgart : bbboooooooooo...après ça ressemble plus à un 4 pattes une fois les hauts régimes atteints. Par contre, petit bémol sur la longueur du câble à enrouler (c'est chiant, le poignet est complètement cassé en ouvrant à donf, j'avais trouvé une manip simple à faire sur www.triumphadonf.com par "Le Pouzal") et sur le "creux" (tout est relatif, ce n'est pas une bandit non plus) vers 5500. la partie cycle est sportive mais facile et "confortable", on peut passer facilement la patate au sol et en grande courbe comme en virages serrés, la moto est royale de précision.

En conclusion

Vraiment très très belle (surtout celle de Lolo qui est un magniaco-depressif des motos propres) mais encore une fois, quel gachis que Triumph ait remodelé le design de la bête. Elle ne manquait de rien. Par contre, le nouveau moteur (légèrement retravaillé) est plus "plein" (essayé sur une Speed nouvelle version). Le moteur est un enchantement pour les sens malgré son petit creux. Encore une moto que j'aimerais avoir dans mon garage.

A voir aussi...

Galeries : Triumph Speed Triple 955i (2001)
Essais : Dayto T595
Galeries : Triumph Speed Triple 1050
Galeries : triumph Speed Triple 955i (2004)
Essais : Speed Triple 955i
  

Commentaires

 
Noter l'article (32 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ