Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
HP2 Megamoto : Megacontent
BMW : 2007

(par JeanJean le 22/11/2009)

liens & avis
Après avoir fait un rapide tour du proprio , il fallait voir en dynamique ce qu'elle donne au long cours, lors d'une bonne balade.

La balade dans le Forez, l'Auvergne, l'Ardèche et le Vercors a donc été l'occasion parfaite pour prendre en main la moto et voir ce qu'elle donne sur tout type de route sur plus de 2700 kms.

Quitter Paris par l'autoroute.

Avant de passer à la partie la plus sympa sur route, il a déjà fallut oublier Paris avec près de 300 kms d'autoroute et quelques bouchons aux départ. Mis à part la consommation, ou plutôt la faible contenance du réservoir (13l), la moto est plutôt agréable dans cet environnement emmerdant. La protection permet de rouler sans problème à 170 compteur même pour les grands gabarits. Par contre, mieux vaut anticiper le ravitaillement et ne pas louper la station parce qu'à cette vitesse, la panne sèche guète aux alentours de 170-180 kms.

Concernant le comportement en ville, je voudrais jute faire un point rapide par rapport à tout ce que j'ai pu lire sur cette moto. Et Dieu sait si il y a une bonne majorité de conneries. Ok, la moto est haute et le réservoir petit. Mais ça n'est pas pour autant que la moto est exclusive. Le confort en ville est bon, certes assez ferme mais jamais traitre. La maniabilité au Top, le positionnement haut permet de bien prédire la route. Même le guidon large est peu gênant, ce dernier passant au dessus des rétros des berlines voir des monospaces. C'est plutôt les petits camions de livraison qu'il faut surveiller.

Niveau moteur et transmission, la boite est courte et le coffre du moteur permettent de reprendre à 2000 tours sur tous les rapports. Il y a bien quelques à coups du cardan par moment mais franchement rien de dérangeant. On peut donc dire qu'elle est vraiment agréable. Après les schtroumphs pourront toujours trouver à redire mais bon, ils avaient qu'à manger plus de soupe étant petit aussi !


Revenons à nos routes

La partie la moins intéressante étant oubliée après quand même 3 pleins, concentrons nous sur les belles routes.

C'est là que la boucherie commence. La prise en main est évidente quelque soit la route. Les à coups de transmissions disparaissent même sur le défoncé, la moto vole au dessus des bosses en donnant un maximum d'infos. C'en est d'ailleurs incroyable. Jamais je n'aurais imaginer voir une telle différence de comportement et de ressenti au niveau amortissement. Comme quoi quand tout est peint en jaune, ça améliore l'ordinaire même pour les poireaux !

La moto ne verrouille pas du tout sur l'angle, donc pas de mauvaises surprises en cas d'excès d'optimisme. La moto est donc vraiment très intuitive et invite à l'attaque.

Sur le roulant, pas de souci non plus, la moto est royale, bien stable et le moteur bien présent pour envoyer.

Le freinage est quand à lui au dessus de tout soupçons. Attaque très franche avec beaucoup de feeling et de puissance. Pour le moment, je n'ai pas à regretter de ne pas avoir l'ABS. Cela permet d'ailleurs de ne pas avoir de mauvaises surprises sur mauvais revêtement juste avant les épingles ! L'arrière est aussi très bien offrant une bonne puissance et un bon dosage le tout avec une course de la pédale importante permettant de voir venir les blocages.

Concernant les aspects pratiques, même si la moto ne propose pas grand chose d'origine, il est super simple d'y adapter une caisse à outils sous la selle par exemple et de monter des latérales sans arracher tous les carénages ! Sans oublier le petit sac style enduro qui permet d'avoir toujours un pantalon de pluie.

Le moteur de 2cv

Et bah c'est la révélation... pour une BMW.

Les 1200cc offrent vraiment un coffre incroyable à bas et mi régimes. le reprises sont bien sérieuses dès 3000 tours à tel point que rouler en 3ième en permanence même dans la virole n'est pas très pénalisant. Par contre, pour sortir comme une balle d'un virage il faut quand même tomber la 2, faut pas rêver non plus.

La grosse nouveauté vient plutôt du caractère marqué dans les tours. Passé 5500 tours, il nous gratifie d'un bon coup de pied au cul pour aller ruer dans les brancards. La roue avant devient très légère. Bon, moi aussi je vais y aller de ma p'tite annonce comme dans les magasines : "Elle lève en 3 juste à l'accèl bordel." !

Bref, rien à voir avec les anciennes versions moteurs type 1100 & 1150 ou le caractère n'était qu'une simple blague et le caractère plus proche d'un diesel avec rien du tout dans les tours.

Finalement, le débridage ne modifie pas le comportement d'ensemble. La poussée semble plus franche à mi-régimes, mais le passage à 6000 tours reste toujours très perceptible.

Conclusion

Cette brèle est vraiment une révélation. Je me demande même si les supermotards de grosse cylindrée ne sont pas les motos idéales à tout point de vu :

  • Pour le quotidien, elles sont faciles, avec une super bonne maniabilité et un moteur plein de coffre.
  • Pour les balades elles offrent un niveau de confort terrible permettant de profiter de gros kilométrage sans fatigue avec également un niveau de perf au Top.
  • Le gros moteur permet également de prendre l'autoroute pour quitter les grandes agglomérations sans avoir l'impression de dépouiller l'engin en étant à 160 km/h.


Même m'autonomie réduite à moins de 180 km n'est pas un problème. Il y a juste un temps d'adaptation pour se caler sur la contenance exacte du réservoir. Le kilométrage restant à parcourir une fois en réserve faisant parti des paramètres du tableau de bord, il faut juste bien se caler dessus. Avec son pessimisme naturel permet, on peut même prévoir de faire encore 5 à 10 kms même une fois à zéro. Tout n'est plus qu'anticipation pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Le plus gros problème de la Megamoto vient de son prix. Mais on commence à beaucoup en trouver en occasion. La plupart des acheteurs étant d'anciens possesseurs de 1200GS, ils ne les gardent pas longtemps, les trouvant trop contraignantes. A mon avis, de bonnes affaires sont ou seront à faire, un peu comme moi en fait !

A voir aussi...

Galeries : Week-end Orange et Bosch à Valence
Balades : Septembre dans le Sud
Galeries : Vosges 2003
Balades : Automnale 2010 en 660 SMC
Galeries : La PACA 2006
  

Commentaires
 
Ben (24/11/2009)
ça manque de poésie ce CR, à peine une petite expression de gros boucher, c'est vraiment la crise!! mais bon sinon je suis assez d'accord avec la conclusion, les gros supermots sportifs sont les meilleures motos de route actuelles

JeanJean (24/11/2009)
Le manque de poésie doit tenir du fait qu'il traine depuis trop longtemps. Je vais tâcher de corriger le tire à l'avenir par contre mon poulet !


 
Noter l'article (24 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ