Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
MT-07 Cage - Partie 1
Yamaha : 2015

(par Superman le 20/04/2015)

liens & avis
La MT07, c’est un peu l’héritière de la SV650, un petit twin coupleux, léger et potentiellement redoutable dans les portions sinueuses.
Je me rappelle même le concessionnaire Suzuki de Valence qui m’affirmait à l’époque de sa sortie qu’il n’y avait pas mieux dans la cote du pin…bon si Denis Bouan passe dans les parages avec sa R6 c’est peut-être pas la même mais soit.
Et quand j’ai commencé les rallyes j’ai même hésité à le faire sur une SV avant finalement de me rabattre sur une 636, plus polyvalente pour mixer piste et rallye.
Puis j’ai découvert cette fameuse MT07 au salon de Paris 2013, et j’avoue qu’elle m’a titillé à l’époque même si j’étais encore très épris de ma 690 SMC-R ;
Un an et demi plus tard je tombe sur cette série limitée Cage dont le petit côté ostentatoire m’a fait craquer, tout comme La KTM à sa sortie en 2012.
Si bien qu’une semaine plus tard, l’autrichienne est vendue et la Cage commandée !



Voilà, ma nouvelle moto est donc une moto-école de 75cv, une suite parfaitement logique après la ZX10R full et la SMC-R !
Pas grave, j’assume d’autant que j’ai la bénédiction de Aude et Gabriel.
Meme si je n’ai pas essayé la moto, je sais déjà qu’il va falloir l’équiper un peu pour la rendre à mon gout, et un coup de fil à mon champion de pote Juju Toniutti plus tard je lance la commande pour un amortisseur EMC et un kit cartouches Andreani.
Ensuite, une petite ligne akra s’impose pour profiter de la mélodie du twin cross-plane, et pour finir une paire de commandes reculées pour la survie de mes bottes.



Première sortie pour débuter le rodage et interdiction de dépasser les 5000trs/min, du coup je vire la chicane de l’akra (comment ça y a pas de rapport ?).
Contact…PLAP PLAP PLAP PLAP… mais c’est quoi cette Harley ??? le twin claque au ralenti et m’atomise les tympans à chaque coup de gaz, rhooo c’est pas raisonnable mais qu’est-ce que c’est bon ce vacarme !
La position est plutôt cool, un peu trop basse de selle à mon goût mais le guidon tombe bien en main, en route pour l’Ardèche en commençant par ma route étalon, la cote du pin évidemment
Le twin est souple et ne cogne que sous 2000 trs/min, le freinage semble peu efficace, manquant de mordant et de puissance mais les plaquettes sont neuves, laissons-les se roder un peu.
Les premiers virages font leur apparition et je commence à enrouler rapide sur cette route que j’adore, et là, la magie opère, au bout de trois virages la moto m’a livré le mode d’emploi, c’est incroyable comme cette moto est intuitive et facile.
Tout de suite je sors une demi-fesse, penche le buste et appuie sur le repose pied extérieur pour négocier les courbes avec une facilité déconcertante, relever la moto d’un pif à un paf est un jeu d’enfant et cette moto semble allier la facilité de la SMC-R avec la position d’un roadster, j’en arrive à me demander ou sont cachés les 20kgs supplémentaires !



Malgré cette brillante entrée en matière et même sur cette route très bien revêtue, le défaut principal de cette machine me saute aux yeux, les suspattes ne m’inspirent pas du tout, du niveau d’une FZ8, ma référence en terme de moto mal suspendue.
Je le ressens principalement au moment de poser la moto sur l’angle, l’avant se cherche un instant avant de s’inscrire sur sa trajectoire, du coup je n’arrive pas à la jeter comme il faudrait mais comme je ne suis pas en spéciale nul besoin de la pousser dans ses retranchements.
Je continue de découvrir la petite Yam sur des chevrettes bien plus exigeantes qui confirment le diagnostic : l’amorto est lui aussi complètement largué dès que la route devient bosselée, la moto rebondit et gigote à la remise des gaz dès que la route se fripe, on est bien loin du tapis volant qu’était la KTM.
Le frein avant finit par faire preuve de puissance mais le mordant n’y est toujours pas, tandis que l’arrière est juste comme j’aime, assez efficace sans bloquer la roue à la moindre sollicitation pour autant, un vrai allié lorsqu’il s’agit de resserrer la trajectoire.
Et on arrive là au point fort de cette moto : sa faculté à rentrer fort et à ajuster sa trajectoire en plein virage, en bonne moto-école elle pardonne et assiste la pince de pilote qui la conduit en cas d’excès d’optimisme!



Comment décrire cette sensation…imaginons nous sur une route inconnue dont on devine l’entrée des courbes mais pas les sorties.
On arrive avec un peu de rythme, la demi-fesse sortie, le haut du corps penché vers l’intérieur du virage, le pied extérieur en appui sur son repose pied et la pointe du pied droit en contact avec la pédale de frein.
Ça s’ouvre ? Appui sur le repose pied et soudage ! Facile avec 75 chevaux en rodage ^^
Ça se referme ? on penche un peu plus la tête, on lèche le frein arrière et la moto obéit au doigt et à l’œil ! GENIAL !
Et si les virages s’enchainent on peut même la mettre gentiment en glisse façon supermot’ au freinage, le tout en se régalant des PLAP PLAP PLAP du twin à la sortie, le pied !
Bilan de la journée, eh bien malgré le rodage, les suspensions hors sujet et mes bottes usinées il m’a été particulièrement difficile de m’arrêter de rouler.
Bien sûr 75cv c’est un peu juste sur du roulant et la moto nécessite une bonne rallonge de 2/3000€ sur le prix de base pour en faire une bonne moto de rallye mais quel plaisir j’ai pris avec cette moto-école ! Certes une street R doit etre plus rapide pour un prix équivalent au final mais choisir une moto n’est pas toujours un choix cartésien et pour le moment je ne regrette pas.
Reste à voir ce que donnera tout ça en mode RR avec les suspattes racing, les commandes reculées et les pneus qui vont bien, la suite dans la prochaine partie !

  

Commentaires
 
Mido (21/04/2015)
Bon, je n'ai pas tout compris, mais ça sent le bonhomme passionné ça ! Quel amour de la moto ! Bon, je renonce.... Laissons le vivre sa passion... C'est beau !

Ben (21/04/2015)
Tu renonces toi? J'y crois pas !!

Mido (21/04/2015)
Ouaip ! Je dois vieillir. ... Mais ça ne m'empêchera pas de trembler...


 
Noter l'article (50 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ