Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
SV 650 S
Suzuki : 2000

(par Chris the Cornac le 20/04/2002)

liens & avis
Mon premier gros cube, ma première « vraie » grosse moto !!! Apres 4 ans en 125, je me suis enfin décidé a passer aux choses sérieuses. Hop, un petit emprunt sur 5ans, un tour chez le conss, et j'ai craqué sur la 650SVS sans même l'avoir essayée. Elle venait de sortir, toute la presse n'en disait que du bien et son look très spécial et élancé vers l'avant m'a tout de suite conquis. Apres une interminable semaine passée sans pouvoir dormir, je monte dessus pour la première fois. Elle est flambant neuve et superbe avec le passage de roue, le pot Mig 94dB (plus ou moins homologué, mais ca passe avec la BAB), et les clignos intégrés.



Premier tour de clé, premier coup de démarreur, et la bête s'ébroue dans un bruit majestueux. Evidemment je suis en rodage donc, pas question de dépasser les 5000 tours au début, mais ma toute première impression sur cette bécane a été « wooowwww, ca pousse !!! » et effectivement, le couple est monstrueux dès les très bas tours.

Une des grosses qualités de cette moto est la partie cycle, très agile et fine, et on n'a pas l'impression d'être sur un 650. Par contre, on changera le plus vite possible les horribles Mez3 d'origine qui accrochent pas et qui prennent pas d'angle. Bizarre de mettre ca d'origine sur une partie cycle pareille, ca gâche tout !! J'ai commencé par changer le pneu arrière par un D207 puis un BT010 (c'est kifkif) et puis j'ai mis un D207 a l'avant, et la, CA CHANGE TOUT !!! La prise d'angle devient super naturelle et très confortable, c'est un véritable plaisir de piloter et on veut des virages , des virages !!

Mais la toute première modif vitale a faire, c'est de mettre des roulettes de protection : en cas de petite chute, ca évite d'éclater le carénage, et en cas de grosse chute, ca sauve le moteur. Mais attention, pas de roulettes en métal parce que la c'est pire que tout : ça se tord, ça perce le carter et ça tord le cadre en cas de grosse chute. Il faut les choisir en espèce de caoutchouc dur (je sais pas ce que c'est comme matière). Puisqu'on parle des modifs, j'ai vite changé mon MIG chicané contre un DEVIL SB2 Racing, et la le bruit devient monstrueux, presque assourdissant. Ca fait du bruit, même a bas régime, et on a l'impression d'avoir une nouvelle bécane !! De plus avec le pot d'origine et avec le MIG aussi, il y avait un trou à l'accélération vers les 5000 / 6000 tours qui disparaît totalement avec ce pot. La bête respire, ca ce sent, et ca tire dix fois mieux !

La position de conduite sportive avec les guidons bracelets et super !! Je trouve que ca permet d'avoir un contact avec la route beaucoup plus intime qu'avec un guidon, on la sent mieux, on est dans un position d'attaque pour la défier. Et vu que la position n'est pas du tout exclusive, elle reste largement supportable pour la ville, et n'enlève rien a la maniabilité du twin. Au contraire même, les bracelets passent sous les retros des voitures donc ca passe mieux qu'avec une N !!

Le comportement du moteur est sensiblement le même que celui de la N, donc je ne m'étalerais pas dessus vu qu'Olivier en parle très bien dans son essai : En gros, de 2500 a 5000, c'est sympa et au delà de 5000 ca devient musclé, et cette bécane est faite pour les petites routes viroleuses ou elle peut rivaliser avec les plus grandes.

La SVS est équipée d'un carénage très utile pour les long trajets. A condition de changer la bulle d'origine contre une bulle a déflecteur, ou mieux, a double courbure si on ne veut pas passer tout le trajet en limande, le menton sur le réservoir. C'est une assez bonne routière, qui supporte facilement les longs trajets et sa vitesse de croisière peut osciller entre 140 et 180. Par contre, la consommation grimpe en flèche au delà des 170 km/h.

En conclusion

C'est une super bécane, très polyvalente : On peut faire de la ville, de la route, et des ballades, sachant que son terrain de prédilection sera les routes pleines de virages !!

Vivement la SV1000 !!

Les plus : moteur très vif et partie cycle très agile
Les moins : Il faut changer les pneus et la bulle

A voir aussi...

Essais : SV 650 S
Essais : SpeedV 650
Essais : Bandit 600
Galeries : Suzuki TL1000R
Essais : DL 1000 V-Strom
  

Commentaires
 
Johann (31/03/2009)
BONJOUR, je viens de m'acheter une 650 SVS et elle a 4900KM,MAIS JE NE SAIS PAS a combien est le rodage,si possible avoir des commentaires merci d'avance;

Hassan céhèf (31/03/2009)
des commentaires? c'i possible !

JeanJean (31/03/2009)
LA SV, c'est comme une bière, tu la sors bien fraiche et tu la déglingues ! Sérieux, c'est incassable c'te meule, faut juste éviter les rupteurs à froid sans huile et sans collecteur. Ha... si... un dernier point... Pas de scotch-brite sur la bulle !

Ben (31/03/2009)
tu parles, 3 ouèles et le moteur est dans le sac tellement ça déjauge vite...bon alors le rodage Jeanjean tu conseilles quoi? 8000 km sans dépasser les 1000 trs et après c'est bon moi je dis ^^

Johann (01/04/2009)
merci a ben et a jeanjean pour l'humour,a 8000 KM donc merci pour le renseignement;alors j'ai trop taper dedans je vais roulé plus cool;merçi les gars.et pour hassan pas compris la blague!!

Racerized (23/04/2010)
ha oui mais pour comprendre la blague de Hassan, il faut être né avant 1990... http://ndv.blog.mongenie.com/index/p/2007/08/423407


 
Noter l'article (63 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ