Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire DDMT  
Les pilotes du team VTSC : Cyril - n°232
Portraits : 19/09/2012

(par Corinne le 19/09/2012)

liens & avis
On attaque la suite des portraits des pilotes avec celui de Cyril, alias Ponpon.



Cyril, c’est le grand du groupe, calme en apparence mais qui bouillonne à l’intérieur. Souriant, attentif aux autres, toujours partant pour organiser une balade ou un week-end, c’est aussi un fana de la marque KTM. Logique qu’il embarque dans l’aventure au guidon d’une Duke.



Photo Guillaume Leprince

Depuis quand et surtout pourquoi fais-tu de la moto ?
Cela fait cinq ans tout pile que je fais de la moto (septembre 2007) et même si j’ai passé mon permis sur le tard à cause du travail, j’ai toujours rêvé d’en faire. La moto pour moi, c’est le voyage, les petites routes bucoliques de France et d’ailleurs, les copains, la nature (si si)… On ne voyage pas de la même manière en deux roues qu’à quatre. J’ai du mal à partir en vacances autrement. Heureusement j’ai la chance de pouvoir partager ça avec Marie.

Marie nous a parlé de votre trip en Slovénie. Est-ce que c’est aussi un voyage qui t’a marqué et as-tu d’autres souvenirs particuliers avec la moto ?
Oui, bien sûr, le voyage en Slovénie figure parmi les meilleurs moments : la traversée de la région des Dolomites, les grands cols suisses, l’incursion en Croatie, les paysages slovènes, le Stelvio, le Grossglockner Hochalpenstrasse.
Il y a aussi eu notre tour de Corse et les nombreuses balades que nous organisons dans toute la France avec notre groupe de potes.



En moto il y a aussi des moments difficiles ou des galères qui nous font rire ensuite.
Parmi eux je retiendrais tout particulièrement le jour où notre ami Sébastien a perdu son top-case dans un virage slovène. Il fallu descendre plusieurs dizaines de mètres en contrebas pour le récupérer, celui-ci contenant le GPS qui nous a permis de rentrer chez nous par la région des lacs d’Italie. Sans lui nous étions perdus !

Depuis combien de temps t’intéresses-tu aux rallyes ?
Le rallye, j’y ai gouté pour la première fois avec Benoît aux Garrigues en 2010 et depuis nous sommes mordus. J’en ai six à mon actif, avec une préférence pour le Sun Rally en 2011 et le Dourdou en 2012. J’aime bien les rallyes difficiles qui permettent de se dépasser. Je suis plus routard que limeur de spéciales.



Pourtant, les spéciales sont vraiment importantes en rallye. Comment te prépares-tu pour le Moto Tour ?
Les spéciales sont vraiment mon point faible, c’est pour cela que je fais actuellement un travail pointu dessus, en consacrant beaucoup de temps aux reconnaissances, en relecture de vidéos et en notes sur plan.
J’ai aussi un autre point faible : la vitesse sur circuit. Je ne suis pas du tout pistard alors je fais quelques séances pour m’entraîner. Mes quelques expériences piste jusqu’à présent sont en supermotard et aux 24 h du Mans… roller. Hey… je boucle un tour du Bugatti en 9’32 ;-)

Et ton objectif pour le Moto Tour ?
Arriver au bout de l’épreuve sans encombre est un bon objectif pour un amateur comme moi. Mais ça serait de la mauvaise foi de dire que je n’espère pas figurer en bonne place au tableau des résultats. D’où mon travail de préparation en ce moment.

Avec quelle moto vas-tu courir ?
Ma moto est une KTM 690 Duke 3 que je possède depuis un an. J’adore cette marque, j’ai quasiment essayé toutes leurs motos de route et il s’agit de ma cinquième KTM. J’ai déjà possédé deux autres 690 SM, une 950 SMR et une 990 SMT. Pourquoi celle-ci ? Parce-quelle est haute et légère, son moteur est un régal et sa partie cycle irréprochable pour un modèle du marché sorti de chez le concessionnaire. Un vrai jouet pour grands enfants, « ready to race » comme ils disent en Autriche.



Comment penses-tu que la semaine va se dérouler ?
Une chose est sûre, rien ne se passera comme prévu. Mon principal souci va être la gestion du stress et de la fatigue, mais j’y travaille ! En tout cas ce sera une semaine mémorable, riche en émotions, avec tous les membres de l’équipe, pilotes et assistants, et surtout ma chérie !!!

D’ailleurs, en parlant de Marie, quelle a été ta réaction quand elle a décidé de participer elle aussi ?
Je suis vraiment super content puisque c’est moi qui l’ai encouragée à s’inscrire. Je ne me voyais pas vivre cette aventure sans elle et en plus, elle en mourait d’envie.


Le plaisir de rouler à deux

Peux-tu nous parler un peu des autres membres de l’équipe ?
Je connais très bien Marie, puisque c’est avec elle que je fais ma vie. Elle m’étonne toujours par sa ténacité et son envie de me suivre dans les délires les plus fous.
Benoît est un très bon copain avec qui j’ai fait mes premières armes en moto et en rallye. C’est quelqu’un de génial, tout le temps de bonne humeur et toujours présent quand on a besoin de lui.
Je connais Sébastien depuis deux ans, par l’intermédiaire de Benoit, et on se voit régulièrement au cours de nos différents stages, rallyes ou concentrations motos. C’est le moteur de cette équipe, il a cette capacité formidable à fédérer et rassembler les gens.
Quant à Jean-Marc je l’ai rencontré à l’occasion de la préparation de ce Moto Tour et je le trouve super. Grâce à sa longue expérience de la moto et à son tempérament calme, je pense qu’il sera de bon conseils dans les moments difficiles.

Est-ce qu'il y a des choses dont tu voudrais parler en plus ?
Et oui ! Dire un grand merci à nos assistants qui vont sacrifier une semaine de leurs vacances à nous suivre de ville en ville en camion, à supporter nos humeurs et à faire en sorte que tout se passe bien pour nous !!!
Vraiment un grand merci à eux !

A voir aussi...

DDMT : Le team VTSC : présentation
DDMT : DDMT : demandez le programme
DDMT : DDMT 2012 - les assistants
DDMT : Les pilotes du team VTSC : Marie - n°205
DDMT : Les pilotes du team VTSC : Benoît - n°230
  

Commentaires

 
Noter l'article (36 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ