Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Balades  
L'été 2007 dans le Sud : suite et fin
Provence-Alpes-Côte d'Azur du 19/08/2007 au 23/08/2007
1500 kms

(par Sophie le 19/09/2007)

liens & avis
Ca y est, Jeanjean nous quitte après avoir dépanné Olivier, en me laissant au troquet.
A nous maintenant d’aller chercher Féfé à 50 km de là. Ma moto se retrouve transformée en dépanneuse, avec son jerrican, qui non seulement l’enlaidit, mais en plus m’oblige à me contorsionner pour monter dessus (heureusement que mon cuir neuf et « près du corps » s’est un chouillat élargi). De toutes façons, tout le monde s’en fout de ma moto, donc sale et moche, même combat !

Dimanche 19

En milieu d’après-midi, le ventre gargouillant et au bord de la crise d’hypoglycémie, v’la tit pas les deux Ducat’ à la recherche de la Harley. Bien entendu, le Féfé s’est planqué, sinon, c’est pas drôle. Moult demi-tours plus tard, nous finissons par lui mettre la main dessus. Hop, vidage du baril, et retour à la station. Heureusement que la route est sympa, car je commence à la connaître par cœur.

Ensuite, c’est (enfin) parti pour le Turini, mon cauchemar du mois de mai. A La Bollène Vésubie, je passe devant mes deux comparses qui se sont arrêtés, prévoyants, pour faire le plein de picole en prévision de notre nuit au bout du bout du monde.

Je m’accroche dans la montée. Mon objectif est simple : arriver avant eux. Avec leurs achats, ça me laisse dans les 10-15 minutes d’avance. J’ai mes chances. Je trouve la route plus que sympa, comme quoi la fatigue et Ben étaient pour beaucoup dans mon traine-teubage printanier. Ca passe comme une lettre à la poste ! Va comprendre !



Arrivée au sommet, j’enlève mon casque, mon bardât, me repomponne, me fume une clope, vais boire une pinte ou deux, et commence enfin à regarder ma montre en me demandant si je ne vais pas redescendre à leur rencontre, à force de se tirer la bourre tous les deux, ils seraient bien capables de se foutre par terre… Le temps commence à se faire long !

Et là, miracle, ils arrivent ! Avec des discours impayables : « ouais, Féfé, t’as vu comme on a envoyé du lourd, trop on était des fous, trop on envoyait du gros » ! Hum… les gars, y a quand même un problème de crédibilité, même si vous avez trainé à l’épicerie du coin…

Motos rangées au garage, visite de la chambre ! Et quelle chambre !! Féfé aura droit à la meilleure literie de sa vie ! Bon, nous aussi. Bières et rosé au frais dans le bidet, à nous la soirée sur le balcon !!

Petit diner, ma foi plutôt fort bon, au restac de l’hôtel (c’est ça, ou se retaper 15 bornes pour atteindre un bled). L’absence de Jeanjean commence à se faire sentir : une seule bouteille pour 3 lors du diner ! Je n’ose pas en commander une autre de peur de me faire traiter de poche (j’ai encore de l’assurance à prendre… Affirmes-toi Sophie, nom di diou, comme dit l’autre !). Retour dans la piaule. Finalement, le rosé au frais dans le bidet est plus que tiède. Et plutôt dégueulasse. Même Féfé n’en veut pas alors qu’il parait qu’il est une référence en la matière. Tant pis, il finira dans le lavabo, et nous avec une pauvre canette de bière chacun.

Une bonne petite soirée loose devant « opération corned beef » (Jeanjean, reviens !!), grand film français et sa mythique poursuite en BX, et hop, Olivier est couché, nous pourrissant notre soirée télé avec ses ronflements plus que sonores. Et même pas de bières pour se désaltérer ! Avec Féfé, on se finit à l’eau devant Strip-tease. Allez, hop, au lit : demain, il va bien falloir que je descende du Turini, moi !!

Lundi 20

Descente tranquillou bilou (Gégé ? où ça Gégé ?!) par Peira cava, puis Sospel. Je propose aux deux bourrasses d’aller ripailler en Italie, tant qu’à faire. Découverte d’un chouette resto à Airole. A nous les antipasti et les bonnes pâtes ! Ensuite, le but du jeu, c’est rejoindre Gréolières par les petites routes. Comme en mai, on joue les fiottes, et nous nous tapons un bout d’autoroute depuis Nice jusqu’à Carros puis Col de Vence.

Féfé se laisse doubler. Je le prends pour un vrai gentleman, mais m’inquiète rapidement de ne plus le voir du tout dans mon rétro. Je m’attends au pire, mais soudain un phare apparait. Arrêt au stand : en fait, la cause du retard est une n-ième piqure d’abeille ! Heureusement, il fait bon voyager avec une fille : pince à épiler et antiseptique sont de rigueur !



Nous partons pour un hôtel à côté de Gréolières, en pleine pampa, qui s’avère être un espèce de centre de vacances pour djeuns footeux. Les toilettes ont beau être communes, c’est pas grave, c’est propre, et la literie est enfin digne de ce nom. Il faudra juste quitter la chambre à tour de rôle au moment des douches, puisque celle-ci fait partie intégrante de la pièce. Adieu pudeur ! On se trouve un resto par là, et c’est parti, à deux moto (je rends les armes, je ne vois rien la nuit) pour 10 bornes au milieu de la forêt et des éventuels bambis. Resto top, pas cher, et une bonne adresse à retenir pour plus tard, avec un forfait bouffe + nuit.

On se finit à l’hôtel, parce que faut pas déconner : il faut bien repartir avec une note de picole supérieure à la note de la chambre ! Sans compter que notre sobriété de la veille doit rester un lointain souvenir ! Note pour plus tard : Féfé commence à jouer sérieusement à Tetris sur son téléphone.

Mardi 21

Réveil plutôt curieux… Des bruits étranges nous parviennent. D’après Olivier, c’est une machine à laver. Féfé et moi penchons pour les incantations d’une secte (dont les paroles, d’après Féfé, seraient « pas de maison, pas de boulot » ! Ah ah, j’en ri encore !!). En fait, c’était bien une sorte de secte, des italiens qui préparaient un mariage. Il faut absolument récupérer la vidéo d’Olivier en train de danser en caleçon dans le couloir au son de leur musique !!

Il a un peu plu. Les routes sont légèrement humides. On y va cool, et le paysage le vaut bien. Le but étant d’être à 13h à Castellane pour rejoindre Ben. Une fois là-bas, la pluie s’intensifie. Le trajet jusqu’à Draguignan se fera en mode lopette. Même Féfé me bouchonne ! Visite des concessions locales et prise de photos sur de grosses motos de papi avant d’aller rejoindre mamie-Ben aussi appelée la mangeuse de chwal !

Et hop, attaque au vin de citron, après quelques ateliers ludiques : épluchage de patates, de radis, mise du couvert, etc, etc ! Féfé s’énerve de plus en plus sur son Tetris ! Je pense qu’il a franchi un ou deux niveaux ce soir-là ! On finit au rade, chez Gigi. Olivier et Ben rendent les armes, et la grosse bourrasse de Féfé est bien contente de trouver une ardéchoise pour l’aider à boire 2-3 bières !

Mercredi 22

Réveil en douceur, et attaque du massif des Maures. On s’arrête au col du Babaou, le temps pour Ben de saluer des ardéchois que je manque de m’emplâtrer quelques kilomètres plus loin. C’est beau (même si c’est cramé un peu partout), la route est sympa, mais vraiment pas large, faut faire gaffe à bien rouler à droite. Une fois de retour à Lorgues, re-attaque du vin de citron. Féfé devient de plus en plus fort à Tetris (en plus, son jeu devient vocal, c’est intéressant, comme niveau !). Le soir, on abandonne Gigi, et profitons de la terrasse de mamie Ben, et de ses bières.

Jeudi 23 : jour de séparation

Nous partons, les 3 parisiens. Direction Valence. Il faut que ça roule : Féfé est attendu tôt à Paris pour un tournoi de Tetris ! Nous nous séparons à l’approche de Valence. Féfé prend l’autoroute pour Paris. Avec Olivier nous partons pour l’Ardèche, et la corniche de l’Eyrieux.

Je commence à fatiguer. Arrivés au Cheylard, nous nous séparons : je suis presque à bon port, de retour sur mes terres, et lui a encore beaucoup de route à faire. Reste plus qu’à laver et ranger la moto, et se mettre au régime !

A voir aussi...

Balades : L'été 2007 dans le sud...
Galeries : L'été 2007 dans le Sud
Galeries : P'tit tour Alsacien Hoplà
Balades : Alsace Hoplà !
Balades : PACA 2007
  

Commentaires

 
Noter l'article (48 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ