Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Circuit  
Trophée Aspi-Racing endurance 249min - Edition 2020 Alès
Courses du 13/08/2020 au 16/08/2020
500 kms

(par Superman le 19/08/2020)

liens & avis
Salut à toi cher lecteur, voici le compte-rendu de notre course d'endurance à Alès 2020 !

Bien, il n'est jamais trop tard pour commencer une saison et ça tombe bien parce que les vacances forcées du printemps offertes par ce vilain petit corona nous auront bien retardé celle de 2020.
Fidèles pour la troisième année à cette formule amateur organisée par l'Aspi-Racing, nous installons notre luxueux campement jeudi 13 au soir sur le paddock cévenol bien humide.

2020, c'est l'année du changement.

La ZX6R a fait une cure de stéroïdes et s'est transformée en méchante RSV4 toute pleine de chevaux et d'électronique, du coup la composition des équipes s'en trouve un peu modifiée.
Max et Noémie forment l'équipe MC-Racing en catégorie 600 tandis que Fabien et moi sommes engagés en catégorie 1000 dans le team Offensif Racing (oui on n'est pas là pour enfiler des perles ^^).



Fabien? c'est mon pote des rallyes, un gars vraiment cool capable de sortir une connerie à la minute comme d'enfumer 90% de la population motarde sur à peu près n'importe quel terrain, ça serait le fils caché de Serge Nuques que ça m'étonnerait pas.

Bref, vendredi c'est la journée des essais libres et des contrôles, je préfère m'abstenir de rouler le matin pour économiser mon dos qui me fait bien couiner depuis le mercredi suite à un faux mouvement sur un trampoline.
L'après midi, quelques tours en piste me rassurent, j'arrive à rouler en gros 22 mais je fatigue très vite à cause de mon dos, encore un peu de repos s'avère nécessaire (et 2,3 bières aussi pour bien dormir).

Samedi matin, le temps est estival comme la veille, c'est le moment des qualifs pour les courses sprint.
Fabien fait parler la R1 et accroche la 2ème place en 17"5 tandis que Chris, son pote (et du coup le nôtre maintenant :)) prend la 4eme place en catégorie 600 en explosant son record en 20"1, ça promet !



14h, c'est la qualif endurance, je commence la séance et ramène un 22"7 sans pression puisque Fab part pour faire son boulot de top gun.
Et en effet j'ai à peine fini de poser la moto et de remettre les couvs qu'on est déjà en 2eme position en 18"1, c'est pratique un Fabien !
Pour Max et No c'est un peu plus compliqué, ils se qualifient 27emes mais peu importe, vu notre expérience de l'an passé une belle qualif n'est pas toujours très utile quand on part pour 4h.

On enchaîne direct avec les courses sprints, je pars en bord de piste panneauter Christophe et Fabien avec Leo, et la on assiste à du grand spectacle avec Chris en 600 qui claque une 2eme place pour sa première course !
Quant à Maverick Assemat en 1000, le voila parti sur son F14 mettant une seconde au tour au 2eme et égalant son record perso en 17"0 (oui oui..).
Mais ça c'était avant le drame, un peu trop chaud patate il perd l'avant dans le virage 6 et repart 6eme 4 tours avant la fin!
Il repart déchaîné et passe la ligne d'arrivée à l'aspiration du 2ème !

La fête à la grenouille

Dimanche, il est temps de passer aux choses sérieuses.

Notre deuxième séance qualif pour l'endurance est prévue de 8h30 à 8h55, l'objectif étant de roder les plaquettes et pneus neufs en ce qui me concerne.
Fab ne roule pas, la météo est menaçante et le bitume humide donc aucun intérêt, il se prépare pour sa course sprint.
Je pars en slicks sur un bitume plus mouillé que sec, 3 tours seront suffisants pour les roder puis je sors tandis que la pluie refait son apparition.

Christophe a sa 2eme course sprint, encore une nouvelle expérience pour lui puisqu'elle se déroulera en conditions WET et donc en pneus pluies, je vais le panneauter et encore une fois il m'épate en finissant 3eme dans des conditions qu'il n'avait jamais testées !

Fab enchaîne et tue le suspense direct, il fait le holeshot et prend le large pour finir en tête à 25s du second, une machine le type.



Bien, la météo s'améliore et le bitume sèche mais les prévisions annoncent de la pluie dans l'après midi, pas très rassurant pour choisir les pneus tout ça, surtout que je n'ai pas encore trouvé de jantes pour l'Aprilia.
On parle stratégie avec Fab et on finit par parier sur du sec, en espérant que si la pluie se met à tomber Fab ne soit pas en piste et puisse changer ses roues rapidement.
Pour Max et No c'est plus simple, ils ont une moto en sec et une autre en pluie, idéal pour changer en urgence (enfin... si il pleut).

Le réglement nous imposant 6 arrêts (soit 7 relais), on décide de faire partir Fab en premier, il fera 4 relais et moi 3, j'avoue que ça m'arrange pour 2 raisons, la première étant que mon dos me fait moins mal mais je reste inquiet sur les gros relais, et la deuxième c'est qu'au vu des performances de Fab je commence à stresser un peu, j'ai pas vraiment envie de lui pourrir sa course même s'il m'a mis à l'aise à ce sujet.

Top départ, Fabien envoie du lourd et creuse l'écart en tête de course, il rentre au stand au bout de 35min en ayant effectué tous ses tours lancés sous les 1'20 !
A moi de jouer, je mets quelques tours à me mettre dans le rythme (et pour éviter de me bourrer bêtement avec mes KR tout neufs), puis je me cale en 22 avec même quelques tours en 21, c'est plutôt encourageant vu que je n'avais plus roulé en 21 depuis 2015.
30min plus tard Fab reprend la piste en 3eme position, au moins ça lui fait un peu de challenge, et remonte sur les 2 premiers avant de rentrer prématurément au box en échappant de peu à la panne d'essence !



Un peu surpris de son arrivée, moi qui était dans ma chaise devant le ventilo et pas prêt du tout, j'en jette ma bouteille d'eau et reprend la piste illico en 2eme position !

Lors de ce court relais de 26min, j'aperçois la moto de Max calée sur le mur au bout de la ligne droite... ouille ça sent la course pourrie ça, et dire qu'elle avait une déco toute neuve cette pauvre moto !
La RSV4 commence à se laisser apprivoiser et je fais une belle série de tours en 21 avec un record personnel à la clé en 21"4, vraiment trop content de pouvoir enfin améliorer mon chrono en ZX6R vieux de 5 ans.
Le panneau box sort plus tôt que prévu, je n'aurais fait que 26min de relais, va falloir rallonger les suivants si on veut rester sur 7 relais !
Je ramène la moto en P1 avec le jeu des ravitaillements et Fab enchaîne pour 40 min de relais.



En arrivant au box, je trouve une Noémie dépitée car ils ont perdu beaucoup de temps pour pouvoir repartir, le temps de ramener le transpondeur en courant et de changer les roues du mulet.
Max est en piste mais n’arrive pas à trouver son rythme, et pour cause dans la précipitation les pneus secs n'étaient pas aux bonnes pressions, complètement sous-gonflés ce qui les a détruits prématurément, la loose.
Et le pire c'est que ce n'est pas fini, lorsque Max ramène la moto la galère continue, entre un pompier zêlé dont je tairais le nom qui repeint la moto à la poudre et un jerrycan récalcitrant elle repart avec une moto blanche et quasi sans essence ^^

Fab de son côté fait parler la poudre (mais pas celle de l'extincteur) et cravache en tête de course.
30 tours plus tard je pars pour mon gros relais, il reste 1h10 de course à se partager avec Fab.
Toujours bien regul en 22, Leo me panneaute avec toujours 1 tour d'avance sur le 2eme que je m'étonne de ne pas voir me rattraper, du coup j'enchaine sans me poser de questions mais je commence à fatiguer un peu et fais une petite erreur dans l'entrée de l'épingle, je rentre un peu trop sur les freins et amorce une perte de l'avant, que je soupçonne d'avoir été rattrapée par l'ABS de la moto ! ouf.



Je rentre bien rincé après plus de 40min de course, il en reste un peu moins pour finir et Fab reprend la piste avec une stratégie : se caler aux fesses du 2eme qui a un tour de retard sur nous.
Sans pression, il enchaine les tours en 23/24 et se permet même de battre son record du tour le plus lent en 27 :)
Gros coup de bol, la pluie fait son apparition à 2 tours de la fin, ce qui sera suffisant pour ramener la moto en un seul morceau, à la première place et avec 1'10 d'avance sur le second !

Voila, c'est fini, c'est à la fois tellement bon et improbable pour moi de gagner cette course !
Mais quand les planètes sont alignées ça donne ça, un équipier supersonique, une moto qui me régale, une météo qui nous a laissés tranquille et zéro problème en piste, la perfection.




Du côté de No et Max ils avaient pas bien rangé leurs planètes et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elles étaient en vrac complet !

Cela dit l'idée était louable, faire une vraie endurance à la française avec une seule moto pour la beauté du geste, mais c'était sans compter l'amour des graviers qu'a cette moto, même sans Max elle tombe ^^

J'en termine avec les remerciements bien mérités pour Martine et Jacques (Max pense à mettre ton gilet le soir bordel), Leo Gueguin Junior qui a changé 25 roues en 2 jours sans râler un quart de seconde, Bernard et Greg (vivement Alcarras !), Max et No parceque sans eux y a pas de mousquetaires ;), Chris mon nouveau pote qui m'a vraiment épaté sur la piste et bien sûr Fab, l'équipier aussi rapide sur la piste que pour se barrer prendre sa douche quand il faut ranger le box ah ah ah!

  

Commentaires

 
Noter l'article (26 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ