Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
Sherco et Beta
Autre : 2009

(par Superman le 18/10/2008)

liens & avis
Les moto crottes à l'essai.

Back in ze bouse…

Oulala, 2 ans que j’ai pas fait d’enduro, mes souvenirs en 300 KLXR commencent à dater un poil.
Qu’a cela ne tienne, Jéjé me propose une petite journée d’essais enduro organisée par le Dafy de Bourg les Valence, avec au programme les nouveautés 2009 de chez Sherco, Beta, GasGas et Husqvarna.
Une bonne mise en jambe des familles quoi !!
Allez, le temps de dépoussiérer mes affaires, de retrouver mon casque dans le garage et nous voici arrivés à la Baume Cornillane sur un pur terrain privé de 70ha, comprenant un terrain de cross, une piste d’enduro et des rampes de FMX pour les tarés de service.
Le tout avec vue sur le Vercors et de magnifiques chênes verts pour décorer le paysage.

Allez feu

Arrivés dès l’ouverture avec mon pote Jéjé, les listes d’inscriptions sont déjà bien bondées mais on arrive à décrocher des essais directs sur les breles qui nous intéressent, ça sera Sherco 4.5i pour ma pomme et Beta 450RR pour le collègue.
Faut dire aussi que les vrais enduristes ont plutôt tendance à se jeter sur les machines plus légères type 2.5i, Husqvarna 310TE ou les petits 2 temps Gas Gas.
Mais nous on est pas des fiottes, on veut du lourd qui dépote sa mémé, et de suite !

J’escalade la selle de la Sherco 4.5i (une marque française basée à Nîmes), qui semble haute de premier abord mais s’enfonce bien sous mon poids (ouais ça va hein) et qui finalement se révèle assez rassurante à l’arrêt.

Petite ligne droite pour partir, la moto est froide, j’y vais mollo, le bruit est sympa mais un poil trop étouffé, l’injection rend la moto hyper souple à bas régime.
Aaaarghh, à peine 200m parcourus que me voila déjà en train de descendre un minuscule petit chemin gras dans la foret…la descente n’est pas technique, mais par expérience, je sais très bien que quand ça descend pas mal, c’est qu’il y a une montée de jobard derrière…

Ça n’a pas manqué, la première montée finit quasi verticale avec une jolie racine tout en haut pour t’accueillir dans ses petits bras fermes et musclés.

Gloups…allez mon grand, te laisse pas impressionner, je me cale en 2, je détends mes bras et je laisse tracter la bestiole avec un filet de gaz régulier…Yesss, ça passe tout seul, trop bien les 4T en côte.
S’ensuit une petite descente technique en ornière, no soucy, puis une autre montée raide, cette fois agrémentée d’un virage et de la grande sœur racine en plein milieu…bon béééé ça a pas loupé, je m’y suis mis, au tas en haut de la montée, le métier qui rentre comme on dit.



Ô fée électricité, comme je te bénis !!!! à cet instant, j’ai découvert le miracle des enduros modernes dotés de démarreurs.
Eh oui, planté au milieu de la montée, c’est la misère absolue de redémarrer au kick, mon ex 300 KLXR m’en avait bien fait baver avec sa manie de caler au milieu des montées ou des rivières, mais là, nan, le kiff total, je relève la moto, bjiiii, Blaaaaam ! ça redémarre, je pousse un peu la moto jusqu’en haut de la montée en m’aidant du moteur et c’est reparti.

La 2° partie du parcours se passe sur le terrain de cross, enfin je peux monter un peu la 2 et commencer à faire partir du cul à l’accel’, c’est bien rigolo.
Histoire de bien faire rentrer le métier je m’en mets une dans un droite serré avec la roue qui fonce dans l’ornière…merde

C’est pô grave, c’est du sable, ça fait pas bobo, je continue, 3° portion : de l’enduro en forêt, pas trop technique au début mais au milieu ça se complique avec une montée raide en virage, avec une ornière et maman racine (la totale), suivie d’un replat, d’un virage ultra serré à gauche commandant une montée courte mais super raide !

Résultat : au tas en haut de la première montée et poussette dans la 2° (m’en fous j’ai un démarreur hé hé hé)

4° partie : du roulant dans un champ, un vrai caviar pour un bitos comme moi !! allez cette fois gaz en ligne droite (à peine de quoi pousser la 3) et travers de petit porcelet dans les virages, je commence à me marrer.

Vala, fini, je rends la moto après une petite demi-heure de remise en jambe, la moto bien décorée des 2 cotés…
« heuuu…désolé je l’ai un peu mise par terre mais rien de grave hein… » et je m’enfuis vite fait la queue entre les jambes.

Fais pas ta fiotte

Bon, est ce bien raisonnable de refaire un tour avec une moyenne d’une gamelle toutes les 10 minutes… ?
Rassuré par l’arrivée de Jéjé, qui s’est lui aussi mis au tas (donc c’est normal) avec la moto que je suis sensé essayé après, je patiente le temps que le mécano redresse la direction qui a un peu vrillé suite à la cascade de mon pote.

Allez, c’est à moi, en selle sur la Beta 450RR, à moitié rassuré sachant que je vais pas tarder à me mettre au tas, mais j’y vais quand même.
Au pied de la première montée costaud, j’ai la surprise de voir un gars en sens inverse en train d’essayer de démarrer un 2T GasGas...au kick…ah lala je compatirais presque mais comme j’ai pas envie de perdre la motive, je préfère passer à coté que d’attendre la fin de sa galère.

Au passage je lui ai mis un petit coup de botte mais c’était pas fait exprès, y avait pas bcp de place.

La moto me semble plus facile à manier même si elle glisse plus de l’avant, peut etre à cause du terrain qui commence à être bien labouré, plus ça va plus je suis à l’aise et zou, j’enfile les montées raides comme des perles et dans la partie cross je m’hasarde même à faire un petit saut sur une bosse (Jéjé appelle ça un tas de sable, moi je dis que c’est une bosse).

2° partie technique, je passe tout comme un grand, me permettant même de doubler quelques traineteubs coincés dans les branches, puis j’attaque la partie goret et la j’ai pris grave mon pied, avec appel/contre appel en entrée de virage, glisse de cochon sauvage en sortie, je me suis pris pour Serge Nuques sur le coup.

Allez, redescend fils, il est temps de rendre la brêle, cette fois j’ai du mettre moitié moins de temps pour boucler le parcours, et même pas une motte de terre sur les repose pieds, quel dieu je suis quand même.

La Kalachnikov

3° essai, on sort l’artillerie lourde, la Sherco 5.1i, celle pour homme.
Celle la je suis d’autant plus chaud pour l’essayer vu qu’elle existe en supermot et que je voulais vraiment voir ce qu’un petit moulin comme ça avait dans le bide.

Première impression, je trouve le guidon plus haut, l’avant est plus dur à placer et j’ai du m’y reprendre à 2/3 fois dans les virages serrés pour la faire tourner…mouais

Dans le technique, ça passe mais toujours cette impression de train avant moins maniable.
Arrêt sur le parcours, un bleue bite qui s’est mis au tas, on attend qu’il bouge.
Jean luc, le patron de Dafy, commence à râler un peu :
« c’est pas vrai quand même, ça sait pas rouler et ça veut faire les kékés, résultat au tas dans tous les virages »
Et moi : « ah ouais les nazes alors, c’est pas possible »

Enfin bref, ça devait arriver, je m’en suis mis une en partant, la roue avant dans une ornière !! ‘reusement JL venait juste de partir, j’ai évité la honte du jour.

Et hop, partie roulante, j’essaie de cerner le caractère moteur, mais décidément c’est trop serré pour faire la différence entre un 450 et un 510, c’est souple, nerveux, ça pousse mais j’ai pas le terrain adéquat pour tester la puissance.
M’enfin sur que pour faire des ouèles ça y va tranquille.

Au lit !

Ouf ! seulement 4 pelles en 1h de roulage, je m’en tire bien je trouve.
Au final, je me suis gavé à mettre la moto en glisse au freinage et à l’accel’, l’enduro c’est vraiment l’école de la glisse.
Les parties techniques, c’est marrant 5 minutes mais je suis pas plus accro que ça, je crois que je suis pas vraiment destiné à une carrière de crotteux à moto.

Par contre j’ai une furieuse envie d’aller à la Roche de Glun avec le 5.1i en supermot’ je vous dis pas !!!

  

Commentaires
 
Pascal (18/10/2008)
Bientot, ben, bientot... ^^

Olive (20/10/2008)
Bonne poilade !

Jéjé (23/10/2008)
T'es quand meme plus doué avec un stylo dans les mains qu'avec une enduro!! Bravo pour le CR Suis comme toi; ce serait cool de faire glisser ces brêles a la roche de glun.. Peut etre un jour...

Olive (23/10/2008)
A la Roche deglunguée ? ...désolé :-)

Ben (25/10/2008)
quelle tache ce Grolive :-))

Ben (11/02/2010)
j'ai chopé une vidéo du parcours : ici


 
Noter l'article (28 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ