Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Balades  
Ultipat
Provence-Alpes-Côte d'Azur du 06/05/2018 au 08/05/2018
1200 kms

(par Superman le 18/05/2018)

liens & avis
Des chevrettes, des paysages qui butent, des potes, des barbecs et des apéros !

Petit retour sur ma dernière virée moto avec les potes : l'Ultipat !
Mais pour commencer: c'est quoi d'abord l'Ultipat?
Née d'une discussion entre Seb "SML" et Patrick "Ultipat" Curtat, l'idée était de faire une sorte de symbiose entre une balade moto et un rallye, tout en respectant certains standards :

- un roadbook constitué principalement de chevrettes
- des journées de roulage bien remplies avec des pauses "limitées"
- une moyenne horaire de 60 km/h à respecter (sous peine de pénalité... froide et humide)



Quelques semaines plus tard, après un gros travail de préparation et d'organisation de la part de nos 2 compères,
on se retrouve à 11 motos chez Patrick pour 2 jours et demi de vadrouille autour des Mées, un petit village situé dans le joli département des Alpes de Haute Provence.

Patrick nous a concocté 3 road books dans le plus pur style rallye avec au programme :

- Une boucle de 400kms le Dimanche suivie d'une petite boucle de 80kms le soir
- Une boucle de 600kms le Lundi en guise de plat de résistance
- Une petite boucle de 200kms le Mardi matin avec des portions surprises..



Samedi 17h30, je débarque chez Patrick avec la moto sur la remorque (ma moto étant vendue je voulais éviter de rajouter trop de kms au compteur avant de la confier à son futur papa), je suis déjà le premier arrivé ça commence bien :-)
Jean-Marc "poustache" me rejoint ainsi que SML, Patrice, Féfé, Landry, Patrick, François, Régis, Jean-Gabriel et Vincent, que du rouleur bien motivé dont une majeure partie composée de rallymen.

Le temps de faire connaissance et de se régaler des bons petits plats de Myriam et Patrick on file au dodo sans avoir oublié de découper et de coller le roadbook du lendemain au préalable.

Dimanche 9h, premier départ !

Le temps est au beau fixe malgré les prévisions et le premier groupe constitué de Seb, Patrice, Vincent et Féfé décolle.
Je pars 5min après en compagnie de Jean Marc sur sa presque neuve MT10SP tout juste baptisée au Moto Tour Tunisie et de Régis sur sa jolie 990 SMR.

10kms plus loin on quitte l'axe principal pour attaquer notre première chevrette en direction de Digne qui sera le point de départ de notre premier Col, celui de Corobin.
le rythme est enroulé rapide, c'est ma première balade de l'année donc le temps de se dérouiller un peu et c'est parti pour une bonne journée de kif !
Arrivé en haut du col je subtilise discrètement la 990 SMR de Régis que j'avais très très envie d'essayer car elle était dans la liste des prétendantes pour remplacer la MT-07.
Position bien droite qui me rappelle la 690 SMCR, moteur bien explosif à bas régime, belle agilité, cette moto est vraiment bien née et mérite sa réputation de collector!
Mais l'avant un peu trop souple m'empêche de bien sentir la moto en entrée de courbe et j'en tire la conclusion qu'une position plus typée roadster me convient mieux au final.



On continue notre séance de gavage et tout juste 100kms après le départ nous retrouvons le groupe 1 au bord de la route, avec déja un premier vaiqueur :
celui de la première panne !
Et c'est l'ami Patrice qui décroche le ponpon avec un embrayage assoiffé qui consomme plus de liquide à l'heure que son pilote de bière à l'apéro !

On profite lachement de cette petite avarie pour leur passer devant en direction du premier CH qui nous attend juste après une collection d'épingles,
tout en haut du col de Félines.



Midi, le comité d'accueil nous attend en haut du col, Myriam et Patrick ont déja tout préparé, l'heure d'arrivée est notée et on n'a plus qu'a profiter de ce petit pique nique dans la pampa !
Résultat : quelques minutes d'avance sur le timing en prenant le temps de faire quelques photos, ça passe mais il ne faut pas mollir.

Le reste de la petite bande arrive sauf Jean Gabriel qui a eclaté le pneu arrière de sa Superduke sur un nid de poule, il est rapatrié à Puget Theniers par le dépanneur, reste à trouver un moyen de le ramener chez Patrick...



1h plus tard nous repartons en direction du Var et de ses gorges du Verdon, les petits cols défoncés nous aident bien à digérer et on finit par faire un peu de roulant avant d'arriver sur le Verdon.
Voyant les gros nuages noirs au loin, je quémande un petit essai de la MT10SP de Jean-Marc.
J'avais déja essayé vite fait la version standard mais celle ci est équipée des suspensions actives et d'une petite ligne d'échappement, de quoi titiller ma curiosité !
Malgré le gabarit un peu imposant la prise en main est évidente et les suspensions sont assez surprenantes, elles semblent presque souples et pourtant dès la bosse passée la moto ne bouge plus, ça semble logique ce que je raconte mais on a l'impression que le temps de réaction est ultra court !
Seul petit bémol, si le moteur avoine passé les 7000 tours je l'ai trouvé un peu feignant en dessous même en changeant les modes de conduite.
autant sur la version de base ça levait tout seul autant la j'avais du mal, du coup je me demande si la ligne d'échappement ne la rend pas plus pointue en terme de réponse moteur.

Féfé le sleeper

Retour sur ma petite MT qui me donne déja bien du plaisir malgré ses petits 75cv, nous nous retrouvons face à une route barrée pour cause de rallye historique.
Pas grave, on traversera les gorges sur l'autre rive, et cette fois en compagnie de Féfé et Vincent qui nous ont rejoint après avoir jardiné un peu.

Féfé, c'est un gars que j'avais connu en 2008 à mon premier rallye du Dourdou, un gars avec un vieux blouson en cuir chevauchant une vieille 600XL et qui se permettait de rentrer dans le top 10 en spéciales à coté de gars comme Serge Nuques, Mano Delaval et bien sur notre Ultipat...
Et cette fois il a gardé son vieux blouson en cuir mais pour sa monture il a dégainé l'artillerie lourde : un bon vieux 800DR avec des manchons.
Mais qu'on ne s'y méprenne pas : c'est un camouflage ! sous son allure de gars tranquille qui se traine la bite se cache un vrai prédateur et j'aurai l'occasion de m'en rendre
compte quelques kilomètres plus tard.



Après avoir joué à saute mouton avec les camping cars dans les gorges du Verdon sous la pluie, la route finit par sécher et je vois un phare débouler dans mon rétro.

Tiens, Jean-Marc s'enerve d'un coup? ah non! c'est Féfé qui a envie de jouer !
Du coup par politesse je mets du gaz mais impossible de décoller ce phare de mon rétro dans la descente vers Moustiers.
Je profite d'un arrêt essence pour le faire passer devant et observer et si on rentre a peu près pareil dans les virages il a plus de vitesse de passage que je m'empresse de compenser en sortie avec les watts.

C'est propre, c'est beau.



La fin de notre CH de l'après midi sera un peu mouvementée car le ciel va se déchaîner sur nous et nous essuierons une petite tempête de flotte et de grêle aux alentours d'Oraison qui nous fera zapper la dernière petite chevrette de la journée.

Arrivés avec quelques minutes de retard du fait de ces péripéties, Patrick distribue les pénalités : tout le monde dans la piscine !

Bon on n'y est pas restés longtemps sous peine de pneumonie mais on a payé !!

Mais la journée n'est pas finie, il faut aller chercher Jean Gabriel avec la remorque à 1h30 de route de chez Patrick, ça nous permet de se réchauffer dans la Clio et de papoter tranquille avec Seb.

Une fois de retour, il faut... changer le pneu pardi ! et entre les goupilles farceuses et la clé de 30 bricolée par Patrick qui se plie on finira par se mettre à table à 23h !

Magnanime, Patrick nous a fait grâce de la petite boucle de nuit de 80kms, faut dire que le piquet de grève était pas loin ^^

Trop claqué pour préparer mon roadbook je fonce au lit avant tout le monde pour être frais pour le lendemain et la grosse journée qui nous attend.

Lundi 8h, le gros morceau

Bien revigoré après cette bonne nuit de sommeil (merci les boules quies), je me lève un peu en avance pour coller mon roadbook et me préparer.
Patrick nous a prévu un départ à 8h30 et un retour vers 19h.

Les groupes changent et je décide de rouler avec Seb, Patrice et Jean Marc.
Mais la technique en décidera autrement et entre Seb qui a son pneu qui se dégonfle et Patrice qui ne démarre pas je décolle accompagné de mon binome poustache.
Le plein d'essence est prévu 12kms plus loin, nous retrouvons le premier groupe parti un peu plus tôt dans lequel Vincent se retrouve lui aussi en difficulté technique avec la roue arrière de sa BM qui se desserre (!) décidément la journée commence fort.



Allez feu on continue notre route en direction de Manosque que Patrick nous fera éviter en passant par des routes de campagne improbables puis vers le Lubéron ou nous empruntons une des plus jolies et bandantes routes du coin : St Saturnin - Methamis suivie de la D942 surplombant les Gorges de la Nesque, la température est juste parfaite, la route déserte, même Jean Marc n'en revient pas " Mais c'est quoi cette route??" bref on a surkiffé et je vous conseille de la faire si vous passez par là.

Seule ombre au tableau, mon Bridgestone arrière RS10 commence à montrer des gros signes de fatigue, et c'est pas comme si il restait 500 bornes de petite route abrasive à enquiller !




Heureusement la suite est un peu plus roulante (enfin tout est relatif) et nous arrivons à Eygalayes, premier CH bouffe de la journée en temps en en heure!
un CH bouffe qui dépasse nos espérances avec des petits sandwichs préparés avec amour par Myriam, de la bonne compote de pomme maison et un peu de carburant spécial pour Patrice :-)

La troupe se reforme finalement, tout le monde a fini par regler ses petits soucis mécaniques et 1h ou 2 plus tard la pluie nous suggère gentiment d'arreter de nous goinfrer.



Je repars en compagnie de Seb, Patrice, Jean Gab et Jean Marc, la pluie se transforme en déluge au moment ou nous attaquons le col St Jean, une succession d'épingles en montée puis en descente.
Je n'y vois pas grand chose, j'ai un pneu quasi lisse et je suis en pleine digestion, tout ça pour dire que je me traîne et que les 3 excités derrière passent devant et disparaissent rapidement.
Seul Jean Marc (qui n'y voit pas grand chose non plus) reste avec moi, et on continue notre petit rythme de sénateur jusqu'à Verclause ou nous retrouvons les 3 autres à la station service.

Merci Patrice, grâce à ta KTM qui fuit on finit toujours pas vous repasser devant ^^

La pluie se calme et Patrick nous fait jardiner autour de la célèbre D994 entre Nyons et Serres, une route qui a contribué à ma réputation de motard volant.
Et sur le roadbook apparait sudain un petit mot doux de Patrick : "GAZ ! avec modération" à l'approche du col de Tourettes.

Je connaissais ce col et c'est vrai que la première fois que j'y suis passé je me suis régalé, et la même sur le mouillé c'est juste que du bonheur !



16h, 400kms au compteur voila le 2eme CH : le gouter ! Encore une fois Myriam et Patrick nous bichonnent et cette petite pause compote cookies (et fuck ma diète!) fait vraiment du bien et nous permet de retrouver tous les autres.
Patrice lache l'affaire a cause de son embrayage foireux et rentrera sur la remorque de Patrick tandis que nous repartons à 4 pour le dernier CH de la journée.

Forcément avec Seb aux fesses le rythme augmente un peu et nous aurons la chance de passer à travers les gros nuages noirs qui nous entourent, mais ça s'est joué à pas grand chose.
Dans le superbe col de la Beaume Jean Gab s'amuse à déglinguer les petits poteaux avec ses rétros pendant que nous profitons du paysage juste magnifique.



La suite du tracé nous fait redescendre sur Digne en passant par la clue de Barles et une ultime chevrette nous ramène finalement à bon port avec quelques minutes d'avance sur le timing !

Ouf, mon pneu a tenu mais il est lisse comme une peau de bébé et finira par se suicider 1h plus tard.

Pas de pénalité mais une baignade quand même, et cette fois la température rend la chose fort agréable!

Dernière soirée chez nos hotes autour d'un bon barbecue arrosé de quelques bouteilles de rouge et au dodo avant la dernière bouclette du lendemain matin.

Mardi 9h, la bouclette supermotard

Alors que certains reprennent la route en direction de chez eux, la dernière partie de ce weekend chevrette commence, il s'agit d'une boucle de 200kms comprenant 2 portions de piste carrossable.

Etant à court de moto, Patrick me propose (enfin j'avais pas le choix et il a pas eu besoin d'insister pour que j'accepte) de prendre une Z650 de moto école bridée en A2.
En gros, c'est une MT07 un peu asthmatique donc pas trop de problème d'adaptation on va dire !

Aujourd'hui encore nous partons sous un beau soleil même si les routes sont mouillées sur le début.
Je commence en faisant la navigation et quelques kilomètres plus loin je manque de me satelliser en passant à 80 sur une grosse trainée de boue bien épaisse !
La roue avant commence à partir mais raccroche in extremis ! ça c'est fait, tâchons tout de même de ramener une moto entière à Patrick.



Mais bon quelques kilomètres plus loin, un petit col, Seb aux fesses, le naturel revient au galop et je me mets à rouler comme un porc, c'est juste trop cool même avec une moto de jeune permis !

Mais voila notre première portion de piste.
Je demande à notre enduriste Jean Marc de passer devant et il ne met pas longtemps à nous larguer, je savais bien qu'il fallait le laisser s'exprimer sur ce genre de terrain.
Manque de bol il crève juste après et je dois abandonner mon fidèle binôme à quelques kilomètres de l'arrivée.



Les routes se font un peu plus roulantes et nous rattrapons notre moyenne horaire avec Seb malgré ses "pauses techniques" toutes les demi-heures (t'as bu toute la cafetière ce matin ou quoi?).
Emporté par mon élan je loupe une bifurcation avant la dernière portion de piste.
Patrick nous avait modifié le parcours la veille pour zapper la 2eme piste mais comme il me prêtait sa moto à condition que je fasse la totale je devais suivre le roadbook initial.

Bref, c'est foutu pour l'arrivée à l'heure mais on va quand même aller chercher la piste partant d'Aubignosc.
Encore un truc marrant sur le roadbook, quand il y a marqué "attention chien", eh ben il y a vraiment un berger allemand pas aimable qui te court après !!
Autant dire que je suis devenu doué en enduro d'un seul coup, comme quoi la motivation ça aide.

Perdu pour perdu nous prenons le temps de faire le plein des motos, Seb prend le temps de tomber en panne de batterie et nous arrivons avec à peine ...40 minutes de retard !
Pas peu fiers sur ce coup :-)

Dernier barbecue avant de repartir, Patrick nous gâte encore une fois avec sa spécialité le poulet au citron et nous nous quittons tous avec le sentiment du devoir accompli!

Le Bilan

non je ne parle pas des gars en KTM qui se trainent la bite - comprenne qui pourra

Une première et j'espère pas la dernière édition de l'Ultipat, c'est exactement ce que j'attends d'une bonne virée moto, un roadbook parfait, un rythme homogène, des routes comme j'aime, une intendance parfaite et une ambiance géniale (Patrice qui nous sort une connerie à la minute, il devrait être remboursé par la sécu ce type) !

Certains roulent plus ou moins vite que d'autres mais pas un seul instant il n'y a eu de concours de bite, chacun roulait comme il voulait et avec qui il voulait et tout ça sans le moindre stress, des CH pour le fun, pas de spéciales, l'ambiance rallye sans les inconvénients quoi.

Et mention spéciale à Myriam pour sa bonne humeur, sa gentillesse et sa motivation sans limite !

Patrick, commence à bosser sur l'Ultipat 2019 je suis déja inscrit.

  

Commentaires
 
Patrice (19/05/2018)
Superbe CR, merci Ben.

Remi gaillard (19/05/2018)
Franchement super CR ! ça donne envie !!! Bravo

Jean-Marc (20/05/2018)
Un super CR qui fait bien plaisir à lire qui nous rappelle que des bons souvenirs. Personnellement un grand merci a toi d'avoir été mon poisson-pilote durant ce grand weekend. Et encore merci à Patrick pour ce super road-book.


 
Noter l'article (15 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ