Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Circuit  
Promo découverte lédenon_1 2014
Courses du 12/04/2014 au 13/04/2014
250 kms

(par Superman le 18/04/2014)

liens & avis

Vendredi 11 avril, midi

Je débarque sur le circuit de Lédenon pour ma première course de la saison en Promo découverte comme l’an passé.

Le temps d’aller passer vite fait mon contrôle administratif et d’acheter une session de roulage pour la fin d’après midi, je retrouve mes copains paylotes Jacques et Patrice venus en camping car de luxe (attention investissement 2014 !) et on s’installe sur le beau paddock tout neuf avec mon beau barnum tout aussi neuf (re-investissement 2014), attention ça commence a ressembler à de l’hospitality de pilote d’usine chez nous !

CT

Le début d’après-midi est consacré au contrôle technique, et la si on est joueur ça peut se transformer en sacré challenge : caler son casque, sa combi, ses bottes, ses gants et son sabot sur le reservoir de la moto tout en allant au contrôle technique en roulant et le tout en ayant démonté la béquille donc sans pouvoir la poser à l’arrêt, c’est du sport.

Tout se passe pour le mieux sauf pour Patrice qui avait oublié de remplacer son liquide de refroidissement par de la flotte, faut dire que môssieur a changé de moto donc fallait bien qu’il y ait un truc qui passe à travers.

Jacques et moi ayant terminé, on décide d’aller étalonner nos capteurs de pression chez Dunlop, le sien est bon à 0.1 bars près mais le mien présente un écart de 0.3 bars, c’est toujours bon à savoir.
Ensuite direction le camion EMC ou je discute de mes problèmes d’usure de pneu arrière avec l’amorto que je me suis payé en début de saison, un sportschock 3 d’occase que je tente de mettre au point pour mieux sentir ma moto et mieux user mes pneus.



Pour le feeling c’est tout bon mais pour les pneus arrières je les rince en une journée de roulage.
Suite à mon roulage à Alcarras j’avais mis un ressort plus dur car il arrivait en butée, mais avec le ressort plus dur (700 contre 650) j’avais l’arrière qui balayait la piste au freinage et j’ai flingué un pneu arrière dans la journée à lédenon donc toujours pas top.
Cette fois le technicien me dit que mon ressort est trop dur car à Alcarras comme à Lédenon c’est normal que l’amorto arrive en butée sur les compressions et que s’il n’y arrive pas c’est qu’il est trop dur…
Ah mince, ils me proposent de le changer mais je roule dans une heure. Qu’a cela ne tienne, Jacques me file un coup de main et à l’aide du cric du camion c’est démonté en 10 minutes ! encore mieux qu’a la maison.
On remonte tout ça, on refait la course morte et c’est parti pour 20 min d’essais libres, et là c’est juste la misère.



J’ai du mal a me mettre dans le rythme, le trafic est dense et je n’arrive pas à doubler les 1000 qui me bouchonnent en 35, je sors une première fois pour reprendre la piste libre mais rebelote je tombe sur un autre groupe qui me gene et sans savoir trop pourquoi je n’arrive pas à doubler.

Pas la peine d’insister, je sors avant la fin, c’est pas aujourd’hui qu’on va prendre des risques.
Allez on va se détendre en changeant les pneus avant le briefing, à ce sujet j’ai remarqué que changer les pneus juste après un roulage c’était le top, les pneus chauds se décollent les doigts dans le nez !

18h30, briefing avec les pilotes FFM Axel Maurin, Laurry Fremy, Hugo Marchand et Anthony Loiseau, sympas et pas avares de bons conseils lors de l’explication du tour de piste en vidéo, qui s’enchaine avec le vrai tour de piste à pied ou les gaziers nous expliquent virage par virage.

C’est vrai qu’on commence à connaître mais il y a quand même quelques passages qui demandent à être approfondis pour moi, notamment l’entrée du troisième gauche du triple et j’en ressors avec de la matière à travailler : viser l’échappatoire tout droit sur les freins puis casser la traj et accélérer tout droit jusqu’au freinage du pont, facile à dire mais moins à faire, surtout en course ou tu trouveras toujours une raclure pour te passer à l’intérieur en sacrifiant la traj (genre moi ^^).



Dans la descente du camion la soif nous taraude et nous décidons de faire l’école buissonnière pour aller se poser tranquillement autour d’une bière avant que notre marmaille ne débarque.

Sur le chemin du retour nous avons fait une découverte, le virage du pont ben en fait c’est un sacré pont ! pas un demi pont de lopette, un truc de 6/7m de haut ! sauf qu’en prenant le virage en question on a juste l’impression de passer dans une cuvette alors c’est trompeur.

Une bière, un débarquement de marmaille et un bon petit barbecue plus tard il est l’heure d’aller se reposer avant d’attaquer notre première journée de course.

Qualif ... ourchon?

Samedi, 10h, branchement des couvertures chauffantes et là c’est le drame, mon arrière ne veut plus chauffer ! réunion de crise avec l’état major : je décide de foncer en emprunter une à un pote d’Adrien qui a déjà bouclé ses qualifs en promo senior, ouf mes qualifs sont sauvées, merci Jimbo.
Reste à trouver une solution pour la course de l’après-midi mais on verra après ma séance, la tout de suite c’est l’heure de partir faire péter une pendule avec un objectif en petit 33.

Je prends la piste en pleine forme, avec les pneus neufs c’est juste une merveille de feeling et je me retrouve tout de suite dans le rythme : 35, 34, 33 et 32’6 parfait !! je sors au 7eme tour pour ne pas user mes pneus et j’attends la confirmation officielle : ça sera 32’8 et une qualif en 11eme position sur 52 pilotes, avec record personnel à la clé, je suis super content.

Adrien est juste derrière tandis que cette vieille connaissance d’Olivier Rigaud sera une place devant moi sur la grille, ça va etre du sport avec ces deux-là à côté.
Jacques et Patrice se qualifient respectivement 31 et 33eme, donc finale B pour eux.
De retour au paddock, je trouve la panne sur ma couverture chauffante, juste un faux contact que je répare vite fait, ouf.



La première course est prévue à 16h55 pour les B et 17h30 pour les A, on a le temps d’aller voir les qualifs des 1000 (ça va vite dans la cuvette !) et de faire une bonne sieste.
Pendant que les copains partent faire leur finale et que les spectateurs partent y assister, j’ai le temps de me concentrer et de lutter contre le stress.

Par rapport à l’an passé ça va mieux mais l’heure qui précède le départ est toujours assez difficile, on a beau se dire que ce n’est qu’une course d’amateurs et qu’il n’y a rien a gagner ni à perdre, la boule au ventre grossit jusqu'au moment ou le vrai départ est lancé, c’est comme ça.
17h20, pré-grille … 17h26 tour de mise en grille … 17h28 tour de chauffe … 17h30 GOOOOOOOOO !!!

Une fois le feu vert éteint ça y est c’est parti, le stress n’existe plus maintenant il faut se concentrer sur ses trajs, sa position, sa vitesse et gérer les premiers virages ou il faut jouer des coudes pour ne pas perdre trop de temps et éviter de se retrouver coincé sur un faux rythme.

Premier round

Je pars plutôt bien et j’arrive à passer 2 pilotes puis je m’accroche au groupe qui me précède juste à l’affût derrière Olivier.
J’arrive à le passer et à accrocher la roue de deux R6 devant moi, je sens que je suis sur un bon rythme, ça roule en petit 33/gros 32, mais ça se gâte un peu quand je me fais doubler par un ZX10R puis par Olivier, j'ai une petite perte de motivation et je perds 2 places en roulant en 34, allez allez se concentrer et attaquer sinon ça va revenir derrière !

J’arrive à me remotiver et à repasser sous les 33 dans les derniers tours, heureusement car j’étais sur le point de me faire croquer par une R6 !
Résultat correct sans plus, je conserve la 11eme place de mes qualifs et mon meilleur chrono est le même au millième près ! je suis un poil déçu car un de mes objectifs du weekend est de battre le chrono de Raph (32’7)… mais il y a une deuxième finale demain matin.

Dans cette histoire j’en ai presque oublié les copains de la B tiens ! Jacques, en proie à des problèmes de boites a retrogradé à la 16ème place tandis que Patrice à fait le taf en prenant la 9eme mais sans excès de zèle.



Bon, maintenant qu'on a bien travaillé il est l'heure de la récompense : la bière fraiche et le saucisson.
Avant de terminer la journée j'enfile ma casquette de commercial pour mon pote Maxime qui fabrique des protections de leviers de freins et je fais le tour du paddock avec mes prospectus, et pour tout dire c'était assez sympa, le produit est accrocheur, le tarif imbattable et quand on s'invite sous les barnums à l'heure de l'apéro ça se passe toujours bien !



Dimanche matin, ça souffle un peu, c'est vrai que 2 jours à Lédenon sans vent c'était déjà un exploit ça ne pouvait pas durer.

Le planning c'est la finale B à 10h et la A à 11h15 , la je dois dire que niveau horaires on a été plutôt bien lotis, finir le weekend de course le dimanche midi en habitant à 1h du circuit c'est toujours mieux que notre voisin en 500 cup qui finissait à 17h et qui venait de La Hague ! Bon si un jour on va rouler à Croix en Ternois on fera moins les malins ça c'est sur.

Étant donné qu'il y a une course de 125 entre la finale B et la A, j'en profite pour aller voir les copains.

Le pauvre Jacques qui n'arrive toujours pas à passer ses vitesses comme il faut rétrograde à la 15ème place, tandis que notre Pataf est déchaîné et remonte à la 8ème place dans un excellent chrono de 35'4 , faut déjà se bouger un peu le fessier pour arriver à sortir un 35 !

on fait rousper !!

Allez, à moi de partir au baston.

Mon départ est plutôt pas mauvais, je gagne 2 places mais dans le triple c'est la foire d'empoigne, surtout pas faire de politesses mais sans faire n'importe quoi, c'est le savant dosage à trouver.
Pas de chance pour Olivier qui était super bien parti, je le vois faire des tonneaux à la fin du triple gauche, dommage il était parti pour faire une super course.

Je passe donc 8eme mais pas pour longtemps, ces saletés de 1000 me rattrapent à commencer par un ZX10R puis la RSV4 d'Adrien, j'ai essayé d'accrocher sa roue mais impossible, il roule 1s plus vite que moi. Pas de coup de mou, pas de coup de mou, je me mentalise à fond et ça paye, je reste dans mes chronos en 32 regul en restant bien concentré.

Mais un 1000 CBR vient encore me piquer ma 10eme place, arghh ça suffit la !!



heureusement je me vois remonter sur le ZX10R vert qui m'avait doublé au début de la course, ça me motive pour le choper et me venger en récupérant ma 10eme place dans le dernier tour, pourtant le gazier a tourné en 31 pendant la course mais je suppose qu'il a craqué physiquement, encore une bonne raison pour continuer mes entraînements à la salle de sport !

Et hop, je passe la ligne dans le top 10 in extremis ! Dans le fer à cheval ou mon fan club m'attend je fais mon traditionnel petit burn de fin de course, punaise avec le pneu chaud qui colle c'était pas facile ! Je suis pas passé loin de me faire moquer ^^

le résultat officiel me donne un meilleur chrono en 32'38, j'ai envie de dire : mission réussie !!

C'est trop boooon

une météo au top, un groupe de potes qui déchirent, des courses qui se passent bien avec de nets progrès sur la moto, dommage que la moto de Jacques lui ai fait des caprices sinon c'etait carton plein.

J'ai encore du boulot pour espérer approcher un podium en finale A mais gagner 1s au tour par an c'est plutôt pas mal comme progression, surtout qu'il y a quelques trucs que je comprends mieux sur la moto, principalement les appuis sur les repose pieds qui me permettent de mettre du gaz plus tôt en gérant mieux les glissouilles de l'arrière, l'entrée dans le triple sans couper jusqu'à la deuxième boite, petit à petit ça se met en place mais je sais qu'il me reste encore à progresser sur les freinages par exemple.

Rendez vous le 23 Aout pour ma deuxième course à Alès, en attendant j'ai pas mal de roulages au programme ainsi que le rallye du Dourdou pour m'occuper !

  

Commentaires
 
Berni (19/04/2014)
Bravo pilote pour ton WE et ces excellents chronos !!! par contre, promo DECOUVERTE ?? ca veut dire quoi au juste? tu vas pas découvrir pendant 10 ans, non? ;-)

Ben (19/04/2014)
exactement Berni, il me reste encore 2/3 gravillons à découvrir à lédenon ^^ ben tu sais passer en 600 promo j'aimerais bien mais honnetement en roulant en 32 t'es à la rue ! et puis tant que je gagne pas j'ai le droit de rester donc j'ai de la marge ;)


 
Noter l'article (16 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ