Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Balades  
lédenon-superman : 2-0
Provence-Alpes-Côte d'Azur du 14/10/2007 au 14/10/2007
50 kms

(par Superman le 14/10/2007)

liens & avis
Ouille !



Suite a mon stage BMC du 2 et 3 octobre ou Pascal, les copains et moi avons décidé d'apprendre le circuit par coeur, je suis tombé sur mon pote Laurent qui m'a proposé d'aller aux journées portes ouvertes du circuit du 13/14 Octobre.

bon, soyons honnête, il a pas du batailler trop longtemps pour me faire annuler la petite balade pépère que j'avais prévu, l'occasion était trop belle de profiter de mes acquis tout frais et d'éclater mon temps de 1'38'5 histoire de ridiculiser Pascal une bonne fois pour toutes.



9h, arrivée matinale et déjà une grosse queue pour prendre les tickets des sessions. ben oui, les journées libres c'est comme ça, faut d'abord faire la queue, on peut acheter jusqu'a 3 sessions de 20 min pour 16€ l'unité et faut être prêt a partir de suite car en général une fois le ticket en main il ne reste que 10 minutes pour prendre le départ a la première session...

10h40, en avant pour la première session.

Aucune sélection de niveau, sessions blindées de 40 pèlerins, je me retrouve au milieu de touristes en gromono, vieilles 1000CBR de 15 ans d'age, et quelques pistards confirmés.

Ça commence bien, un mec en 1000Gex se bourre dans le premier virage, répandant allègrement de l'huile sur la piste...10 minutes d'attente avant de reprendre la piste, la session ne dure que 4 tours a slalomer au milieu des touristes. J’arrive néanmoins a accrocher un pistard en GSXR qui semble rouler plutôt bien malgré la présence des chicanes mobiles.
Première session a chier donc, j'étais super tendu, j'ai quasiment pas roulé et le monde sur la piste m'interdisait toute prise de trajectoire normale...fait chier

12h, 2° session, je décide de partir dans les premiers pour être peinard au moins les premiers tours.
a la fin de mon premier tour je me fais doubler par un pistard en ZX6R'07 et j'en profite pour prendre sa roue, le gars roule fort et propre mais j'arrive a tenir le rythme, personne devant pour nous emmerder, ça y est je commence a prendre mon pied!
Il commet quelques fautes de trajectoires qui me permettent de rester dans sa roue et le reste du temps je profite de la leçon, je me sens super bien et mon rythme s'élève, je lance les chronos.

Fin du 3° tour, j'aborde la cuvette a bloc pour ne pas me faire déventer dans la ligne droite, je sens le pur chrono a ma portée, la j'étais trop content.

Sortie de la cuvette, je commence a redresses pour accélérer le plus fort possible, un coup d'oeil au compteur, 110, j'ouvre en grand pour suivre le pistard quelques mètres devant moi...et la, c'est le drame...zip le pneu arrière, la dayto surfe sur le bitume et superpilote qui suit le mouvement derrière...

Je regarde la pauvre dayto s'éloigner dans une gerbe d'étincelles et je me relève aussi sec pour aller la chercher, plus de peur que de mal, je n'ai rien, la moto n'a quasiment rien, elle s'est délicatement posée sur le repose pied gauche, l'embout de guidon, le carter gauche et surtout mes protections d'axe de roue arrière, le carénage est INTACT!! Le coup de bol!

J'ai pas bien compris, on recommence...

Je redémarre donc et reprend la piste, bien décidé a ne pas rester sur ce coup du sort…je sens le pneu arrière glissouiller mais je prends un peu plus de marge dans les gauches, tout va bien je finis ma session dans les 1’40.

Pause bouffe, le temps de me remotiver a bloc et retour sur la piste pour la session de 14h.
Entre temps mon pote Laurent a satellisé sa CBR600 en faisant quelques tonneaux a la sortie du triple gauche mais ça va il peut reprendre la piste l’après midi.

Je jette un œil a mon pneu arrière, bien bouffé après 4 jours de piste et 1000 bornes de route mais comme il en reste un peu je ne m’inquiète pas plus que ça.
En faisant le tour du parking, je retrouve mon pistard en ZX6R et j’en profite pour papoter quelques minutes. Le gars tourne en 1’35 mais un peu moins vite aujourd’hui a cause de la sur fréquentation, effectivement c’était la roue a prendre pour tomber mon temps aujourd’hui…tant pis, il ne roule plus dans la même session que moi.

14h, en avant pour la 2° session, je pars donc en tête pour profiter des premiers tours tranquille, j’essaie de soigner ma position, de prendre quelques repères de freinage, d’améliorer ma vitesse de passage dans les 2 droites lents (le pont et le camion), je me régale vraiment et je sens les progrès accomplis, putain c’est génial la piste !!

Au bout de 3 tours je me retrouve de nouveau a slalomer au milieu des chicanes mobiles et je me fais même une petite frayeur a l’entrée du triple gauche ou j’arrive pleine balle (235, record battu) et je découvre 4 poireaux quasiment a l’arrêt, de front en train de tenter de rentrer dans le gauche, ouf je trouve un trou de souris pour passer mais c’est décidément trop dangereux de rouler avec de telles différences de vitesse.

Encore quelques tours, je m’apprête a prendre un tour a mon pote en le rejoignant en bas de la cuvette, sortie du gauche, j’attaque la ligne droite, gaz…et là…c’est le re-drame..patatra…je perds de nouveau l’arrière pour chuter bien lourdement cette fois, je sens le casque taper le sol, la moto tombe bien moins délicatement cette fois et quand je me relève je sens tout de suite un truc qui va pas trop bien dans mon épaule, ça fait schlong schlong quand j’essaie de bouger le bras et 2 minutes après j’essaie même plus de bouger le bras tellement ça pique…pas de doute, y doit y avoir un truc pété la dedans…

Appelez moi Super-Clavicule

Comme la première fois la pauvre dayto gît au milieu de la piste, les autres motards slalomant autour, et moi incapable d’aller la relever. Enfin, un commissaire de piste vient me la relever et je lui demande d’appeler le toubib pour venir m’examiner.

Immédiatement en regardant ma clavicule le diagnostic tombe : elle est bel et bien cassée… Coup d’œil a la moto, cette fois le carénage a bien râpé, le carter a encore ramassé mais n’est pas percé, sûrement grâce a mes protections, le réservoir est tonché, la coque arrière un peu râpée et mon demi-guidon gauche est un peu tordu, rien de méchant.

Direction l’hôpital donc pour une belle image de ma clavicule et une immobilisation pendant 6 semaines…fait chier…la prochaine fois j’irai avec un pneu neuf et pis ça tiendra !!!

  

Commentaires

 
Noter l'article (37 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ