Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Vins  
Laurent Combier - Crozes cuvée L
Côte du Rhône - Crozes-Hermitage : 10/03/2009
2007

(par Grand'Boca le 13/03/2009)

liens & avis

Au top du rapport prix/plaisir

Prix : 10,50e chez 3c

Tout en flânant dans les allées du magasin, je regardais d'un air mi-amusé mi-embêté les importants stocks de grands crus classés de bordeaux. Et c'est là que je me suis posé la question existentielle de tous les amateurs de rouquin "quel est le prix du plaisir ?". Oui, si on me les offrait ces GCC j'aimerais bien les gouter. Tous. Oui oui, tous, je suis plutôt hardi à la tâche quand je m'y mets. Mais il y a deux hic. Le premier, c'est le prix, c'est cher. Vraiment très cher. Le ticket d'entrée à 40e ça n'a rien de relatif, c'est beaucoup pour des pinards qui sont produits à grande échelle. On me parle de produits de luxe ? Si on veut, mais le luxe c'est rare, hors là il n'en est rien (ce luxe là est distribué chez Carrouf ou Auchan...). Doit-on tirer une conclusion en forme de roucoulement ? Ptetre bien quand même. Le deuxieme hic, c'est la déception potentielle au moment de gouter (ah ce magnifique Pape Clément à 150e, qui sera prêt à boire dans 20 ans -sauf s'il est déjà passé, sauf si vous n'avez pas une bonne cave-...n'oubliez pas le sanglier qui va avec sinon vous y laisserez la langue !).

Alors vers quoi se tourner ? J'ouvre le dépliant rouge et blanc et me dirige immédiatement vers ma nouvelle marotte : la vallée du Rhône. Rhône Nord précisément. Et là, écrit en gros, "promotion". Mon inconscient n'a pas besoin d'1/2s pour établir que "promotion = ça ne se vend pas = vin de merde". Eh ouais, ils ont réussi à bien me laver le cerveau les gars du marketing bordelais mais j'essaye de me soigner en pensant à cette phrase du king of Bordeaux "nous ne pouvons pas vendre nos vins moins chers, on croirait alors qu'ils sont moins bons."

Après une lutte intense contre ce bout de cervelle attaqué, je me convainc de mettre dans mon panier ce Laurent Combier cuvée L à 10,50e. Argument de choc : si c'est pas bon, c'est pas grave, je n'aurais perdu que 10,50e. Me voilà complètement déculpabilisé dans ce temple de la bouteille de GCC.

Mercredi soir. Journée difficile. Je prendrais bien un petit drink. Mais quoi ? Ouais, c'est vrai il me reste quelques bordeaux à boire, plutôt sympas d'ailleurs. Mais j'en ai un peu ma claque. Bon, je ne vais quand même pas m'ouvrir un Cornas de chez Voge, pour accompagner un blanc de poulet "Le Gaulois" et une plâtrée de pâtes ça serait un peu disproportionné (grosso modo, ça équivaudrait à mettre des suspensions Penske sur une TRX). Ah mais au fait, j'ai mon vin de pauvres à 10,50e, je l'avais oublié celui-là. Alors partons là dessus, pis s'il est pas bon, ça sera une occasion de ne pas boire un soir de semaine.

La robe est très belle. Vraiment. D'un rouge rubis bien brillant. Assez dense mais point trop n'en faut, on y voit encore à travers.

Au nez, mais mais mais ma bonne dame, dites moi que c'est pas vrai. Il est très beau ce nez aussi. C'est dense, en plein sur les fruits noirs, le tout relevé par une petite pointe de fumé. J'aime...

En bouche, l'attaque est souple et très fruitée également, le milieu de bouche conséquent, légèrement tannique et enfin la finale rafraichissante et d'une belle longueur. J'ai envie de dire que ce vin est typique. Typique de sa région de production mais aussi typique des vins bien réalisés et sans chichis.

J'ai vraiment bien aimé ce vin. Tellement que j'ai fini la bouteille le soir même.

A 10,50e c'est vraiment une très belle quille et ce fut le prix du plaisir ce soir là.

Vendredi 20 Mars 2009 - 2° bouteille

Il est 20h15. La cuvée L est ouverte depuis une heure. Je regrette déjà de ne pas avoir pris 3 caisses chez 3c. Ce pti rouge est tout simplement formidable. Facile à boire mais doté de belles saveurs bien recherchées. Dès l'ouverture ce soir, le nez très fruité m'a sauté dessus. Des fruits rouges écrasés (groseille, framboise). En bouche encore une fois les fruits noirs sont bien présents, aidés par une sensation epicée. Longueur très belle, mentholée et fraiche.

TOP !


A voir aussi...

Vins : Jean Luc Colombo - Les Fées brunes
Vins : Emmanuel Darnaud - Mise en bouche
Vins : Domaine Cheze - Caroline
Vins : Domaine Cheze - Saxeolum
Vins : Domaine Cheze - Sixtus
  

Commentaires
 
Mido (28/02/2010)
je viens de découvrir ton appréciation Olive de ce "petit" mais très bon Crozes et te félicite pour ton objectivité et ton bon goût. Continue à m'enchanter, je resterai une de tes plus fidèles "fan" (en tout cas "vinistiquement" parlant...).

Olive (28/02/2010)
Merci pour ton commentaire, j'essaye de faire au mieux et surtout je m'entraine beaucoup, ahah. Recemment j'ai bu sa cuvée de Crozes legerement supérieure à celle-ci et en millésime 2006 (12,5 chez 3c en promo, 14e en sortie de cave ou sur http://www.coste-du-rhone.com un site que je recommande chaudement). Elle s'appelle "Crozes Hermitage" en toute simplicité et s'est présenté moins sauvage que la cuvée L. Plus douce, plus ronde, plus policée. Je pense que j'en reprendrai à l'avenir. Par ailleurs, j'avais conseillé cette cuvée L à une amie qui l'a trouvée en 2008 seulement et visiblement c'était très très moyen. A voir donc.

Mido (01/03/2010)
Merci pour tes info. Dans le même registre, je ne saurai trop te conseiller de goûter un des meilleurs Crozes Hermitage que je connaisse (mais cher !) : il s'agit du "Clos des Grives" du Domaine COMBIER qu'on ne peut toucher à ce jour qu'en millésimes 2007 et 2008 et qu'il est très important de laisser vieillir au moins 3 à 5 ans ! le 2005 était un pur régal et rivalise avec certains très bons Hermitage. D'après mes infos le millésime 2008 n'est pas le meilleur.

Olive (01/03/2010)
J'ai également lu beaucoup de belles choses sur le Clos des Grives. Si j'en trouve dans mon magasin preferé (3c pour les intimes) j'en prendrai une quille ou deux. Sur coste du rhone, le 2007 est à 24e. J'ai bien peur que pour 2008, les CDR nord ne ressemblent aux 2002 : plutot maigres, chez tous les producteurs que j'ai pu gouter (yc. des meilleurs comme T. Allemand en Cornas). Peut être qu'il y a des exceptions à la règle mais d'une manière generale je pense éviter le millésime, vu les prix pratiqués, autant ne pas prendre le risque d'une deception.

Mido (02/03/2010)
Entièrement d'accord avec toi sur le fait d'éviter le millésime 2008, comme le 2002. Je suis allée au salon des vins de Tain l'Hermitage hier et j'ai parlé avec quelques producteurs de ce millésime, qui m'ont dit (pour la plupart) qu'en cas d'achat de bouteilles de 2008 - très bonnes au demeurant pour certains petits crozes ou St Joseph à boire immédiatement - il ne fallait pas les conserver au-delà de 1 à 2 ans. Allez, à plus et à ta santé !

Ben (02/03/2010)
et depuis quand tu tutoies ma mère Olive, vous avez gardé les cochons ensemble peut etre?

Olive (02/03/2010)
Eh bien, pour répondre précisement : depuis le 28/02/2010. ahah

Mido (03/03/2010)
c'est malin Ben, moi qui voulais me faire passer pour une d'jeuns (ça s'écrit comme ça ?) fan d'Olive incognito... c'est raté...

Titi 92 (11/11/2012)
je confirme les 3 c, c est que du bonheur!!! on trouve de tout à tout les prix et en plus ils sont de bonnes sources d infos bref le top prés de chez moi !!!! quand à laurent combier exellent vigneron surtout son croze "le domaine " combier vs darnaud c est tout bon !!!!!!!


 
Noter l'article (37 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ