Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
TRX 850
Yamaha : 1999

(par JeanJean le 12/05/2006)

liens & avis
Après plus de 3 ans passés avec la Guzz, il fallait trouver un nouveau jouet pour un peu renouveler le plaisir. Le budget n'étant pas vraiment là j'ai plutôt regardé ce qui existait dans les vieilleries plutôt que sur les derniers catalogues.

Me voilà donc plongé dans tous les vieux magazines à la recherche d'essais. Bon, un 4 pattes, ca fait chier, un trois pourquoi pas, mais bon la T301, ca doit être une vraie enclume encore pire que la Guzz, la Sprint RS, elle est quand même bien moche, et dans les Bi alors ???

Bon, ya des Ducat', genre anciennes 900 SS comme Olive, ou 888, mais bonjour la révise et les enclumes aussi, surtout sur les routes à chèvre.

Bon sang, mais c'est bien sur, la TRX, c'est la Ducati du pauvre avec le fameux tête de fourche de Diversion retaillé SPORT !!! En plus, on en vois pas tous les jours. C'est exactement ce qu'il me faut...

La quête

Bon, maintenant qu'on est fixé sur la brèle va falloir en dégoter une. Et en parlant de TRX, on cherche plutôt une moto qui a pas eu une popularité de feu !

Finalement j'en trouve 2 sur Ebay, j'appelle le premier, la moto est de 97, elle a l'air propre sur les photos, elle est super pas cher avec 2 ou 3 accessoires alors RDV pour la voir et l'essayer.... DITES MOI PAS QU'C'EST PAS VRAI !!! Mais c'est quoi cette poubelle toute rouillé, avec des soudures de cadre refaites à la manouche. Les carénages sont défoncés, mais pour le proprio, elle est bien nickel. Bref, on va pas perdre notre temps.

Du coup, je contact l'autre pour un modèle 1999 avec seulement 23 000 kms. C'est une seconde main, elle est super propre selon le proprio, et les photos prise le jour même le montre vraiment.

RDV est pris au Mans pour la prendre si elle tient ses promesses. J'arrive là bas, la moto est là, elle est : NEUVE. Un vrai truc de fou à croire qu'elle a juste trouvé en salle sur un tapis. 2-3 papiers, une signature, et zou, retour à Paris par l'autoroute (Bah oui, on est en décembre et il fait un froid !!!). Juste en partant, je demande à titre indicatif l'autonomie : 250 kms pour la réserve et presque rien après donc faut pas se gourrer. Bon, c'est pas qui caille, mais on va pas discuter 3 ans sinon je vais geler sur place. Pour un premier contact, la moto est bien sympa (même avec les pneus sont carrés). Juste l'embrayoire qui est juste au bout sur 1 mm, enfin on s'habituera.

Au bout de 175 kms d'autoroute je me dis : bon, une station dans 5 bornes et une autre dans 35, du coup, bah pas de souci, on continue un peu. Et MERDE. A peine passé la première, BEEUUUUUUUU plus rien. Je passe la réserve comme sur ma 103 du temps jadis et me vla partis à me trainer la teub à 100 pour rejoindre la station suivante en priant. Bon, j'ai vraiment eu du bol, c'est passé, mais il faisait pas le fiero le Jj.

Bon après ce p'tit tour, la première impression qui me vient : Putain mais v'la pas le format mobilette!!! C'est tout petit et tout légé. Faut dire, en partant de mon porte avion, je risquais pas de trouver pire sauf peut être chez Harley. Mais en regardant de plus près sur du 600 supersport, elle est quand même dans la cathégorie Maousse.

Le moteur

C'est vraiment une bonne surprise. Sur le papier, avec les 80 cv et 8,5 mkg à 6000 tour, fallait pas non plus s'attendre à une fusée. Mais en vrai, c'est bien cool. En fait, après avoir tombé une dent au pignon, la moto est bien souple (elle reprend vers 2500 tours), pis s'emflamme vers 5000 pour ne plus rien lâcher jusqu'à la zone rouge (8500 trs) et même plus. D'ailleurs, j'ai même pô trouvé le rupteur en poussant jusqu'à 9500 trs !!! Mais bon, y parait qu'il aime pas le moulbif, alors j'essaye de pas trop insister.

Quand même un reproche. Avec la boite 5 et le p'tit pignon, sur autoroute on a un bon 5500 trs pour 140 compteur. Du coup, ca mouline pas mal. Mais bon on s'en fou vu que pour l'autoroute ya la voiture !!!

Côté bruit, une p'tite paire de Mistral oval titane faite sur mesure ne gache rien. Elle a aussi permis de remplir le moteur à bas régime ce qui n'est pas un luxe.

La partie cycle

Juste après l'avoir eu, on peut pas dire que la partie cycle était au top. A croire même que ça manquait franchement d'huile dans la fourche. Du coup, la moto sautillait en permanence comme si elle n'était que sur les ressorts. Après une petite révise le comportement à changé du tout au tout.

Certes, ca reste extrèmement souple, mais ca ne pompe pas dans les grandes courbes, et pour les routes à chèvre, c'est du royal, genre tapis volant sur les trous.

Côté freinage, à l'avant c'est pas le feu, mais un jeu de plaquette à réussi à ajouté une bonne puissance, manque donc juste un peu de mordant pour que tout soit au mieux. A l'arrière par contre c'est une vraie ancre, donc mieux vaut ne pas trop insiter en virage sous peine d'aller faire un tour dans le champ.

En bref, c'est vraiment un bon compromis pour tout type de routes.

Le bilan

Bon, la première balade juste après la révision m'a bien conforté dans mon choix. La TRX est vraiment une brèle sympa avec laquelle on peux vraiment se faire plaisir. Côté look son p'tit côté Diversion'X me plait bien. Pour avoir un peu repris la Guzz après avoir roulé avec la TRX, c'est sur que les vibrations ont complètement disparus. Le côté bucheron avec la barbe et les couilles de plomb en prend un coup, mais ca change et c'est bien facile. Et pis, il sera toujours temps de revenir au Super Vintage d'ici quelques temps.

2 ans plus tard...

Ca fait maintenant 2 ans que j'ai la TRX, c'est donc l'occasion de faire un p'tit bilan.
Première chose, le plaisir est toujours au rendez-vous. Après plusieurs grosses balades au compteur, je dirais qu'elle est vraiment le bon compromis plaisir quelque soit le terrain. Pas au mieux sur le super rapide à cause de ses suspensions, elle reste très saine et sait tirer son épingle (non pas tirer tout droit dans l'épingle même si dès fois c'est un peu chaud) sur le défoncé et sinueux.

Niveau grosse balade, je ne vois pas trop comment on pourrait faire mieux. Il y a en effet gavé de place sous le strapontin, l'arrière plutôt "épais" permet d'y mettre une paire de latérales qui ne gênent absolument pas à la conduite et qui emportent un maximum de bordel. Même les clignos arrière semblent avoir été conçus pour maintenir les latérales, c'est dire le détail apporté par les concepteurs.

Le freinage est médiocre, j'ai d'ailleurs changer les étriers avant pour ceux de la R1, et ajouter des durites avia. L'attaque n'est toujours pas très franche mais le feeling est bon. En plus avec mes grandes paluches, pas de souci pour ajouter un peu de pawère si le virage arrive un poil vite.

Côté moteur, rien à redire si ce n'est la consommation d'huile qui est anormalement énorme pour une moto de cette génération (1 petit litre au 1000). Bon, il manque quand même un poil de couple en bas. En conduite un peu sport, rien ne sert de descendre sous 4500 tours, le moteur n'est pas à son mieux.

La boite reste à mon sens le gros point faible avec seulement 5 rapports et du coup un étagement qui ne tire pas bien partie du moteur. Il faut passer la première dans les épingles et la 5 est vraiment courte pour les parcours de liaison.

Côté maintenance...

Bon, j'ai bien rencontrer quelques petits souci mais rien de fou. Un bruit moteur persistant m'a fait changer la chaine de distrib à 38000 kms, mais rien n'y a changé sauf le temps qui a du me faire oublier ce bruit à la longue. Sinon, j'ai récemment voilé un disque de frein. Mais quand je dis voilé, me mot est faible vu qu'il était suffisamment tordu pour commencer à fraiser l'étrier de frein. En fait il ressemblait à une assiette à soupe le bordel.

J'ai justement profiter de cette dernière révision de remise en route pour changer les disques, vidanger la fourche, monter les durites avia, et en cadeau j'ai eu droit à un passage au banc. Wouha, et ben les p'tit gars.... c'est un vrai... poumon c'te meule comme on peut le voir sur la courbe. Avec 84.4 CV au vilo et 76.2 à la jante, ya pas de quoi faire boire un 13,5° à un Féfé déshydraté !!! Comme quoi les chiffres n'indique pas le plaisir qu'on va retirer d'une meule (Les rois de la supersport qui font les beaux au café comprendront !). Côté couple, il y a 8 mkg sur une bonne plage, c'est ca qui doit sauver on va dire !

Les 3 chiffres donnent la puissance
- Au vilo
- A la jante donc à la roue.
- Au rouleau.

Ca me fait d'ailleurs bien halluciner la perte induite par le pneu !

L'autre courbe donne la richesse du moteur. D'après ce que j'ai compris, la valeur idéale est 0,9, au dessus on est trop pauvre en dessous trop riche.

Et par rapport à une ducati siouplé ???

C'est un sujet qu'on retrouve toujours à propos de la TRX. Que vaut elle face à une Ducati ? Dans notre cas nous allons la comparer à la 900 SL d'Olive donc une première génération. Les suivantes ont bien plus de power donc rien à voir.

Mais quelles sont les gros points qui différencient ces 2 motos me direz vous ? Le plus gros point... c'est Olive bien sur. Bon fallait que je la fasse celle là mais revenons à nos étrons.

Côté position de conduite, les 2 sont très proches. On a vraiment le sentiment d'être assis dans la moto. Les commandes tombent presque aux même endroits. On est donc pas trop dépaysé. Le confort est par contre très différent avec une raideur et une dureté des commandes très marquées sur la ducati, là ou la TRX fait preuve de savoir vivre.

Le comportement tout en étant assez proche sur le principe diffère par la rigueur des suspensions. La Ducat est vraiment un bout de bois un peu plus difficile à mettre sur l'angle. Le comportement sur le billard est meilleure et plus rassurant. La TRX prend par contre le dessus sur le défoncé. Un vrai tapis volant. Elle est plus facile et surtout autorise beaucoup plus d'improvisation. Si vous êtes plutôt un pylote optimiste de nature (genre devant ou par terre), la TRX pourra faire la différence au bord du ravin !

Côté moteur, il y a de grosses différences. La Ducati est beaucoup plus coupleuse en bas, bien aidée par sa boite 6 bien étagée. Mais qu'elle idée d'avoir monté une boite 5 agricole sur la TRX !!! Sont vraiment demeuré ces asiatiques !!

La nippone dispose par contre d'une allonge supérieure. On pourrait donc dire que la ducati est une moto de vieux, comme le mazout TDI qu'aiment tant les pépés. La comparaison ne s'arrête pas là puisqu'elle fume autant.


Pour terminer le look. La 900 SL est prototype de la sportive old-school. De son côté la TRX serait plutôt un mixe de old-school pour l'arrière et de new-age pour l'avant. Mais quelle idée d'avoir mis l'avant de la diversion sur une soit disant sportive!!! C'est un peu comme si Alfa avait mis l'avant d'une C5 sur sa 8C competizione !!!

Des boucher j'vous dis ces japonnais, des vrais boucher.

A voir aussi...

Essais : TRX 850 - retour d'expérience
Galeries : Convalescence de la R1
Balades : La convalescence de la R1
Essais : R1 : 1999
Galeries : Yamaha 850 TRX
  

Commentaires
 
Alain (20/06/2006)
Beau compte rendu, par contre le frein ar moi je le trouve vraiment pas terrible...

GrOlive (22/09/2006)
C'est vrai que cette petite meule est bien sympa. Faut dire qu'elle s'inspire de ce qu'il s'est fait de mieux dans la production mondiale depuis des lustres : il magnifico 900SS carbus. Fidèles à eux-même les japonais ont réalisé une excellente copie (y compris sur la conso d'huile, hein mon gros ?) mais ont tout de même retiré ce qui fait de la SS une moto d'homme : vibes destructrices, partie cycle ultra rigide, enclume à emmener. Coté moteur, j'ai été un peu déçu sur les bas et mi-régimes. Franchement y'a pas grand chose en dessous de 5000 !!! On a fait des tests avec le gros entre ma Ducat et sa chiotte verte, et y'a pas photo : je lui colle une branlée à chaque reprise quel que soit le rapport. Ensuite les vitesses d'acceleration sont comparables mais il est à plusieurs longueurs derriere. Je pense que dans les épingles, la relance en 2nd doit etre un peu juste. Pas grave, suffit de bourriner du pied gauche et caler la une ! BRaooo ! Le son est fort sympathique, ça ressemble un peu à une SV mais plus gros. Partie cycle : bluffante ! Tres confortable (j'ai un jugement biaisé car toutes les motos me paraissent confortables à coté de mon banc), suspensions souples qui filtrent bien les bosses et surtout, une prédisposition incroyable à l'improvisation sur route....on peut arriver peinard dans un virage qui se referme et d'un micro coup sur les bracelets ça passe à la cool. En bref, une bonne meule pour se faire plaisir, voyager et arsouiller...mais ça ne remplace pas une bonne ducat !

Ed (25/09/2006)
de toute façon toi, sorti de ducat, et encore pas toutes, le reste c'est d'la caille!! ;-) J'me trompe?

Olive (24/10/2007)
Allez, je mets à jour mon commentaire vu que j'ai pu rouler assez longuement sur les routes du sud cet été sur la TRX du bouilleur d'enfants. Je ne reviendrais pas sur le moteur que je trouve toujours aussi anémique aux mi-régimes mais plutôt sur la partie cycle. Me vla donc du côté de Forcalquier à enrouler rapyd sur la 850 TRX (vu que Ben et Gégé la pucelle enroulent à 250 à la moindre ligne droite, je me suis dit que j'allais pas m'amuser avec eux, donc autant flaner). D'un coup, deux beaux lapins se profilent à l'horizon : une petite mostro et une VFR. Hop, les deux sont avalés en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire et je continue à enrouler rapyde mais tranquille quand TOUT A COUP : lueur d'excité dans les rétros mais c'est pas mon Jeanjean sur ma vieille SL, c'est le gadjo en VFR tout vexé de s'être fait doublé qui trajecte façon goret histoire de me la faire....Coup du sort : la route devient tres bosselée et là je me dit "toi mon gaillard, tu vas pas voir le jour". Position de la poignée droite sur ON et le tapis volant faisant office de suspensions s'occupe du reste...La TRX vole sur les bosses à une allure surprenante, le moteur calé entre 8000 trs et la mi-zone rouge....et la VFR qui s'époumonne de plus en plus loin dans le rétro. Arrivés en ville, on discute trois secondes pour ré-échanger nos motos et je vois nos deux lapins qui s'arretent et fument une clope façon "oh putain, oh putain, oh putain"... trop bon :-).

Atomisator (25/10/2007)
ah oui c'est quand on s'est arretés faire une sieste avec gégé en vous attendant

Olive chasseur (25/10/2007)
Tu parles. Vous discutiez "bottes In" et "bottes out" ! ah ah


 
Noter l'article (86 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ