Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Circuit  
Promosport découverte Lédenon 1
Courses du 06/04/2013 au 08/04/2013

(par Superman le 12/04/2013)

liens & avis
Marre des CR de rallyes? bon alors ça tombe bien puisqu'on va parler d'autre chose pour changer : le Promosport découverte.

Commençons par une petite présentation pour les non-initiés : le championnat de France Promosport, c'est le championnat dit "accessible" aux pilotes montants, des courses à budgets limités (1 train de pneus par course maxi) qui ne nécessitent pas forcément un budget démesuré. Et dans ce championnat se niche une catégorie "découverte" vouée à faire découvrir la compétition aux motards lambdas.

Pour résumer, il s'agit de la catégorie "facile" du championnat de France "facile", exactement ce qu'il me faut pour m'attaquer au monde de la course sur piste ! Oui, car soyons francs, si j'aurais a peu près le niveau pour me qualifier en promosport normal, le seul suspense serait de savoir si je vais finir dernier ou avant-dernier...peu motivant à dire vrai.



Cette catégorie "découverte" donc, n'est accessibles qu'aux pilotes sans palmarès (sur piste s'entend), et le règlement concernant les motos est plutôt souple, acceptant même des vieilles mémères de 2001 et toutes les cylindrées y sont mélangées.

Résultat : de flambantes ZX10R de 2013 cotoient de bonnes vieilles ZX9R de 2001, un peu comme en rallye finalement !

Pour ma part, j'ai troqué ma grosse ZX10R contre une petite ZX6R pour me lancer dans la course. Mais pourquoi donc se priver d'une soixantaine de cv ? Question de feeling, je préfère une moto légère que puissante, c'est plus rigolo sur nos petits circuits environnants. Et puis la ZX6R que j'ai dégottée n'est autre que celle d'Alexandre Mottet, un sympathique pilote de promosport qui a gagné la course de lédenon l'an dernier, autant dire qu'elle a du potentiel.



Maintenant que l'introduction est introduite, entrons dans le vif du sujet, nous voici arrivés à lédenon jeudi soir. Raph et son frère Julien sont déja sur place. Raph, c'est l'expérimenté de la bande avec ses 3 saisons au compteur sur sa R6, en promo découverte, O3Z ou power cup.

Jacques a fait la route avec moi et Patrice aka "Pataf" nous rejoindra plus tard dans la soirée (tout ça pour pas avoir à installer le barnum....). Pour nous 3 c'est notre première, meme si Jacques et moi avons déja eu droit à des mini-courses lors de nos Moto-Tours respectifs.



Vendredi matin, après une nuit que je qualifierai de moyenne (matelas crevé, vent à décorner les boeufs dans la tente), on part faire la queue pour acheter des sessions d'essais libre. Trop tard pour la session du matin (1h30 de queue) mais on prend les 2 premières sessions de l'aprem.

Puisqu'on a rien d'autre à faire, on décide de passer les contrôles administratifs et techniques en attendant nos sessions. Alors là c'est la première surprise, tout bon rallyman aura en souvenir les files d'attente interminables des contrôles. En promo découverte voila comment ça se passe :

- Contrôle administratif : tu montres ta licence et ta confirmation d'engagement, 5 minutes top chrono c'est fini.
- Contrôle technique (j'ai eu le plus chiant des contrôleurs a priori) : tu démontes ton sabot, tu montres tes freinages, que ton liquide de refroidissement est pas vert, et voila c'est fini, 30 minutes maxi y compris l'examen de l'équipement !

Jacques aura un peu moins de chance et se fera recaler parce que son 1 ressemble à un 7 et parce que ses roulettes de protection dépassent trop, mais c'est vite réglé.



Première séance d'essais de l'après midi, c'est sec et il fait pas trop froid, on tombe les couv's et on prend la piste, je tombe direct amoureux de ma ZX6R, elle a la facilité qui me manquait sur la 1000, je ne force plus pour relever la moto, le train avant est magique et le moteur en tirage court (-1/+3) répond toujours présent meme si les 128 petits chevaux sont moins impressionnants que les 188 de la précédente.

Je jette un oeil à mon nouvel alfano GPS... Merde mais il marche pas ou quoi ? Il m'affiche 1'40 alors que j'ai l'impression d’être en 35 ! On va mettre ça sur le compte de la reprise et je finirai la session en petit 36.

2eme session, je reste dans les mêmes chronos tandis que Raph s'offre un petit 34, il a le rythme le bougre ! Jacques et Pataf sont dans leurs chronos habituels, tout va bien.

3eme session, un peu humide mais sympa au guidon de ma petite plume.



Le temps d'aller m'acheter un matelas en ville et je rejoins la bande sur la piste, ou nous aurons droit à une explication détaillée de la piste dispensée par 3 pilotes de renom : Laurry Fremy, détenteur du record du tour à Carole, Stephane Egea et Axel Maurin.

Un tour de piste à pieds ou chacun nous donne ses trajs, trucs et astuces pour passer vite et propre, une très bonne initiative qu'on n'a généralement l'occasion de faire qu'à l'occasion d'onéreux stages de pilotages.

La c'est gratuit, les pilotes du promo découverte sont chouchoutés ! Concrètement, hormis les trajectoires que je connaissais dans l'ensemble, j'en repartirai avec un gros axe de travail : bien se mettre sur l'avant dans les montées et en appui sur les repose-pieds au passage du creux du pont.

Allez, c'est l'heure de la bière et des saucisses au barbecue, après tout on est aussi là pour ça !



Samedi matin, au programme nous aurons 15 minutes de qualifs... Et c'est fini pour la journée ! A première vu on se dit que la journée va etre longue, mais en réalité pas tant que ça.

Pour commencer, il me faut faire un choix de pneus, le ciel est menaçant mais le bitume pas assez humide pour chausser les pluies. Plus que 2h avant la séance, il me faut prendre une décision, je décide de passer en pluies au vu des prévisions météo.

Les premières qualifs commencent sur le mouillé jusqu'à ce que la flotte commence à tomber sérieusement. Les 600 tombent comme des mouches sur le circuit détrempé et arrosé d'huile par un pilote ndélicat, ce qui suspend les qualifs jusqu'à l'après-midi. Notre séance d'essais est reportés à 14h30 environ. Le temps du repas n’arrêtera pas la pluie et mes pauvres collègues dépourvus de gommes adaptées commencent à déprimer, c'est sur que le D211 sur le mouillé... Ca le fait pas.



Jacques, Patrice et Raph sont dans la première série, les pauvres bougres font ce qu'ils peuvent voire meme un peu plus pour Raph qui part à la faute sur excès d'optimisme. Faut dire qu'il a pas fait semblant et qu'il fait le meilleur chrono...des pneus secs sur la pluie ! 2'30 pour Raph, 2'40 pour Jacques et 2'50 pour Pataf.

A mon tour d'entrer sur la patinoire, c'est ma première expérience en pneus pluies. Pour le coup je ne regrette pas l'investissement, je pars sur la reserve mais je m'aperçois bien vite que le grip est plus que convenable, pas la moindre glisse meme en passant sur les rivières qui traversent la sortie du triple gauche, impressionnant !

Je passe la ligne droite et je vois un panneau "1'59 P2" ...ça doit pas être moi vu que j'ai pas de panneauteur ^^ donc je me dis que le 2eme des qualifs est juste derrière moi et que je vais me faire démonter, mais rien ne vient donc je m'attaque au RSV4 qui me bouchonne gentiment depuis 2/3 tours. Je double puis augmente un peu le rythme pour sentir les limites des pneus tout en gardant pas mal de marge.

Résultat des courses : 9eme chrono en 2'04 ! (la pole est en 1'54) le chrono ne fait pas rêver mais waow 3eme ligne de la finale A, j'aurais pas pu rêver mieux ! Adrien, un autre pote qui était dans ma série se qualifie en bon père de famille : avant-dernier de la finale B en 3'30... Pour un gars qui roule en 33 sur le sec on peut dire qu'il a pas tenté le diable avec ses pneus secs !

Sans surprise, mes 3 autres compères se qualifient en finale B, dommage j'avais envie de tirer la bourre avec Raph mais au moins il me piquera pas une place à l'arrivée.



La météo annonçant grand beau pour le lendemain, je remets direct les pneus secs et fonce voir les courses de l'après midi. Les 600 et 1000 roulent en 47/48 dans les mêmes conditions, je leur tire mon chapeau!

Voila, le boulot est fait, maintenant c'est apéro et pizzas au chaud avant d'aller lâchement dormir à l'hotel de lédenon (toujours aussi miteux d'ailleurs) avec ma chérie et mon loulou pendant que mes potes se pèlent sur le circuit.



Dimanche 7h, je branche les chauffantes pour ma première course prévue à 9h20, la pression monte gentiment.

Le vent froid a quand meme bien seché le sol et le soleil pointe le bout du nez. 9h, l'heure de la pré-grille, 20 minutes avant le départ, j'enlève les couvertures chauffantes avec regret et me dirige à l'entrée de la piste.

Les 3/4 des pilotes remettent les couvertures, pas moi, j'ai pas de groupe électrogène... 20 minutes pour refroidir les pneus c'est pas top. Pourtant Raph et Adrien m'avaient bien dit d'arriver au dernier moment mais j'ai pas osé.

Un tour de formation pour chauffer les pneus, un tour pour les roder, ça va le faire quand même.
Troisième ligne coté intérieur du triple gauche, je suis super bien placé, entrons dans le vif du sujet.



9h20, les feux rouges s'éteignent, les verts s'allument, GOOOOOOOO !!!!

La ZX10R juste devant part en wheeling, j'en profite pour gagner une place et c'est parti ! impossible de suivre les premiers, je reste un bon moment à la 9eme place, presque étonné de pas me faire déposer par le troupeau de furieux, jusqu'à ce que le père Olivier Rigaud, une connaissance du Moto Tour 2012 ne me fasse l'inter dans le triple...arghhh allez te déconcentre pas mon petit Ben.

Ah, drapeau jaune, je reprends ma 9eme place et je remonte sur un lapin en R6 rouge, celui la il est à ma pogne, je prépare mon attaque dans le droite du camion sauf que mon lapin prend les freins un peu trop fort dans la descente et perd l'avant ! La R6 part sur la gauche tandis que le pilote glisse sur le dos au milieu de la piste, j'évite sa tête de justesse, c'était vraiment chaud et ça m'a déconcentré pendant un bon tour. Résultat je me fais doubler et perd successivement 3 places.

11eme place pour ma première course, c'est nickel, dommage que mes chronos soient restés timides avec un meilleur tour en 1'35"7.



je pose la meule et file rejoindre Aude et Gabriel à l'entrée du triple pour voir les copains rouler en finale B.

Raph parti en 3eme position fait le holeshot et passe le premier virage en tête ! "Et Raphael Costechareyre prend la tete de la course!" lance le speaker, c'est excellent ! Malheureusement ça ne durera pas, Raph finit 9eme précédé par Adrien 6eme et suivi de Jacques 14eme et Patrice 21eme.

2/3h de répit, on a le temps de papoter avec les visiteurs venus nous encourager : la bande de Pierrelatte menée par papy Daniel, Pam et Jean-luc, Bernard et ses bernardettes et Corinne venue gentiment prendre quelques splendides clichés dont elle a le secret.



Premiers du matin, nous serons aussi les premiers à partir après la pause de midi. Le thermomètre est remonté, le vent légèrement tombé, ça promet une belle amélioration des chronos.

Re-prégrille, Re-tours de chauffe et Re-feu vert : GAZ ! Cette fois c'est à mon tour de cabrer légèrement au départ, mais sans perdre de place pour autant. J'enchaine les tours tel un métronome, tout en 1'36, ce qui n'est pas suffisant pour garder mon rang et je me fais régulièrement doubler pour achever les 14 tours à la 15eme position.

Et pourtant, j'ai bouclé ces 14 tours 7 secondes plus vite que lors de la première course, soit une demi-seconde au tour de mieux. Le problème c'est que les autres ne se sont pas endormis et ont roulé globalement plus vite (meilleur chrono en 1'31 contre 1'33 à la première course).

Conclusion : qu'il fasse froid, qu'il vente ou pas, je roule pareil, ça doit être mes racines de rallyman ça !



relativisons, je suis pas si mal placé pour une première et je rentre même dans les points sur les 2 courses ! (les 15 premiers de la finale A marquent des points). Quant à mes chronos un peu décevants, j'ai tout de même 2/3 explications (ou excuses si vous voulez) :

1 - c'est ma première sortie piste (sèche) depuis le Moto Tour
2 - j'ai jamais fait de bons chronos à la première session de l'après-midi (baptisée "session du rot" par l'ami Berni)
3 - ma démultiplication était un poil courte et je rentrais trop dans les tours dans le triple et dans le droite du camion

J'ai donc à bosser un peu avant d'espérer exploser mes chronos...



Revenons à la course, c'est l'heure pour mes potes de la finale B d'entrer en piste. Raph est chaud bouillant comme à son habitude et s'installe à la 3eme place, on se prépare tous à aller prendre des photos du podium, mais c'était sans compter ce diable d'Adrien parti de l'avant dernière position qui remonte comme un avion pour doubler Raph un tour avant la fin et finir en 2eme position! belle remontée.

Jacques finit 18eme, Patrice 22eme, pas de podium non plus mais une expérience de plus à cocher sur la liste et du plaisir en barre de l'avis des interessés.



Alors pour conclure (oui, j'aime bien les conclusions) ça le fait ou pas le promosport découverte?
la réponse est facile : Grave !

D'une part, l'engagement est abordable (160€ contre 190€ pour un rallye à titre d'exemple), ensuite l'ambiance est celle d'un rallye pour peu qu'on n'en oublie pas les ingrédients : un barnum, des bières, des saucisses, du vent, de la pluie et bien sur des potes qui racontent plein de conneries drôles.

Sur le plan sportif, certes on roule moins (environ 40l d'essence cramée) mais c'est plus technique, il faut se forcer à peaufiner ses trajectoires, sa position, ses réglages. Et mine de rien même sans rester 12h le cul sur la moto, 2x 14 tours à bloc ça vous calme un bonhomme (heureusement que j'ai bien bossé les squats tout l'hiver).

Sur le plan sensations, le nom du circuit à lui seul permet de répondre à la question.

Sur le plan stress, c'est franchement plus reposant que le rallye ou on est sans cesse à courir après le temps, on profite quand même de pas mal de temps libre entre les séances d'essais et de qualifs, et puis on peut voir les courses aussi, ça c'est plutôt cool.

Et pour tout dire, le lendemain même on s'est engagé pour la 2eme course de lédenon début septembre hi hi hi. Rendez vous le 24 Aout à Alès pour la suivante !

A voir aussi...

Galeries : Honda Days au Castellet
Galeries : aspiro racing : ZX6R - 636
  

Commentaires
 
Fred (21/04/2013)
Salut ben! C'est toujours aussi agréable de te lire!@+


 
Noter l'article (40 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ