Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Circuit  
Promo découverte lédenon_2 2013
Courses du 06/09/2013 au 08/09/2013
300 kms

(par Superman le 11/09/2013)

liens & avis
Quoi, encore un CR de promosport? Et encore à lédenon? Il radote le Garniaux ou quoi? Ça doit etre l'approche de la quarantaine ... bon en fait non c'est la FFM qui doit avoir des prix de gros sur les courses à lédenon et qui organise donc 2 épreuves par an sur ce beau circuit, ce qui ne me dérange pas outre mesure étant donné que c'est le plus proche de la maison.
Deux semaines après la dernière course à Alès, nous revoila réunis de nouveau pour 3 jours d'arsouille avec les copains.
Je retrouve Jean-mi et Raph déja en place le jeudi soir tandis que Patrice et Jean-Luc me rejoindront le lendemain.

Le weekend débute par une petite séance d'essais libres matinale, bizarrement je suis moyennement à l'aise alors qu'a Alès j'étais resté sur de bonnes sensations.
Point positif, ma nouvelle démul (15x43 au lieu de 15x45) va mieux et me ralentit moins dans le camion (maman le camion c'est le nom d'un virage, y a pas des vrais camions sur le circuit avec nous ^^), par contre obligé de rentrer la 1 dans la cuvette sous peine de rester scotché à la sortie.
Je finis la séance en gros 34, pas la peine de forcer c'est pas le moment de s'en mettre une tout de suite, on attendra que les sensations reviennent pour attaquer.



Fin de matinée, les rituels controles administratifs et techniques sont vite expédiés, et j'ai à peine le temps de glandouiller jusqu'à 15h avant ma seconde séance d'essais, vraiment trop stressant le timing en promo !
Mon Jean-Luc "gnougnou", le jeune rookie de la bande, débarque sur le paddock, je pars faire ma seconde séance tandis qu'il s'installe.
Je me force à retrouver mes repères, ma position et surtout le rythme, c'est mieux mais pas encore au top, je reste en 34 alors que mon objectif est de passer en 33, va falloir s'y mettre.
Et pour réaliser mon objectif, rien de tel qu'une petite aide psychologique, je profite du temps libre avant le briefing pour chausser les balles neuves, et en plus ça m'occupe ! C'est pas qu'on s'ennuierait mais il faut reconnaitre que si on casse pas la moto on n'a pas grand chose à faire entre deux roulages !
Briefing, Patrice en grand seigneur se présente au dernier moment, pas besoin de séance d'essais pour lui, le Lédenon il le fait les yeux fermés et les mains dans le dos !
Le vendredi soir toute la petite famille arrive, les gosses se tirent la bourre sur le parking et on peut enfin s'offrir un apéro digne de ce nom.

Qualif à la place du qualif?

Samedi matin, 3 séances d'essais qualifs pour départager les 97 pilotes inscrits en promo découverte, je pars dans la première avec Raph et feu!
Les pneus neufs c'est comme une bénédiction, ça bouge pas sur l'angle a l'accel et ça donne une confiance telle que les chronos descendent de suite : 35/34 et... 33"3 yes je l'ai !
Dans le tour suivant je suis bouchonné, du coup je préfère sortir au 8eme tour pour garder mes pneus les plus neufs possibles, et puis un petit 33 ça doit largement suffire pour la finale A.
Confirmation au transpondeur : 1'33"22, ce qui ne me classe que 10eme de la série, derrière Raph qui accroche son 32 et Olivier Rigaud, encore et toujours devant moi!
Dans la 2eme série c'est pire, 13 pilotes sont devant moi, dont Jean-mi qui claque un beau 32.
Heureusement la 3eme série est moins relevée et seuls 8 pilotes me précèdent.
Rapide calcul...je suis 31eme sur 97, ça veut dire finale A ! ouf !
Mais à l'arrivée du classement général c'est la blague, on n'est que 88 à avoir effectué ces qualifs... pas besoin d'avoir fait de grandes études, divisé par 3 ça fait moins que 31... Je suis en B... dégouté !
Pendant ce temps la les 2 bons pères de famille Pataf et Jean luc se qualifient en C en un peu moins de 40.

Positivons, je suis content de mon chrono et je pars en première ligne, c'est quand même bien, mais il faut reconnaitre que le niveau est relevé, mon chrono m'aurait qualifié 9eme sur 75 en 2012, donc largement en finale A, ils sortent d'ou tous ces clients la ??



Bien, ça c'est fait, qu'est ce qu'il reste à faire du coup... mettre de l'essence dans la moto... en fait plus rien ! Heureusement mes 2 colocataires de barnum ont leur première finale cette après-midi, ça nous fera un peu de divertissement.
Jean-luc précède Patrice de 5 place sur la grille mais se fait complètement enfermer dans le triple gauche au départ et perd une dizaine de places, il finira par remonter à la 16eme place tandis que Patrice abandonne à l'avant dernier tour à cause de sa cocotte d'accélérateur qui s'est desserrée (et pourtant c'est pas une Ducati).

Le soir c'est le déluge sur le paddock, on savait qu'on allait y avoir droit mais toute la question est : jusqu'a quand ça va tomber??
demain on met les pluies ou pas? Sachant que je n'ai pas de jeu de jantes dedié, il faut que je prenne ma décision à 8h30 demain matin au plus tard, le temps de les changer et de les mettre en chauffe.
Et comme si ça ne suffisait pas à me stresser, tous mes potes me disent qu'en partant en première ligne j'ai interet à finir sur le podium, autant dire que j'ai bouffé tous mes ongles et que j'ai même commencé à attaquer mes doigts en pensant au premier départ du lendemain !



7h, j'ouvre la tente, il ne pleut plus mais c'est trempé au sol, y a plus qu'a attendre 8h30 voir comment le ciel évolue.
Les 125 qui partent à 8h chaussent les pluies, je vais voir la bande d'Adrien qui roule en finale A pour espionner les choix de pneus, tout le monde reste en sec.
8h30, pas de gros nuages en vue, je valide les pneus secs.
A partir de maintenant c'est l'attente la plus longue du week-end, j'ai rarement été autant sous pression et j'attaque mes moignons de mains.
9h35, 10min avant le départ je me présente en pré-grille, la piste est toujours humide mais je constate pendant les tours de chauffe que les trajs sont sèches.
Sur la grille de départ, le sol est mouillé au milieu (là ou je suis), mais pas sur les cotés (ou sont le premier et le troisième), va falloir gérer le départ sans partir en burn !
Feu rouge et enfin la libération, ça passe au vert, je fais cirer juste ce qu'il faut pour prendre le holeshot et c'est parti pour un tour en tête !
Je me sens bien, la pression se transforme en adrénaline et les traces d'humidité sont un atout, c'est plus difficile de me doubler puisqu'il faut sortir de la trace sèche.



Pourtant je perds la première place dès l'entrée du deuxième tour...grrr, encore 3 tours et je me retrouve 3eme, puis 4eme, puis 5eme au 10eme tour, à chaque fois que je perds une position j'ai un coup au moral mais les sensations sont la et l'alfano me donne des chronos sympas, je continue à attaquer, les chronos descendent en 33 régul et je bute sur le groupe de tête, pas question de finir sans essayer, petit intérieur dans la carrierasse pour passer 4 au 12eme tour, petit block-pass dans la servie pour passer 3, arghh mon voyant de réserve qui s'allume ! M'en fous ça tiendra ! Je retarde tous mes freinages, coupe un peu plus tard dans le triple gauche (presque étonné de pas me faire doubler d'ailleurs) et boucle le 14eme tour en 3eme position !

A ce moment précis, c'est dur à décrire mais tout le stress d'avant course et la pression accumulée se transforme en énorme boule de joie, je gueule tout seul dans mon casque, j'exulte, limite j'en chialerais! Pourtant c'est qu'une 3eme place en finale B mais le fait de m'etre battu pour l'avoir et d'y arriver à la fin c'est juste génial à vivre.

Je profite à 200% de mon petit moment de gloire sur le podium, impossible d'arreter de sourire, et impossible d'enlever ma belle casquette jaune a partir de maintenant!



A peine le temps de se poser qu'on monte à la cafette pour voir la deuxième course de Pataf et Gnougnou, les 2 lascars ont le couteau entre les dents et terminent respectivement en 9eme et 12eme position.

Encore une course au programme pour moi à 16h, ce coup ci je me sens bien plus détendu et malgré les prévisions de la veille, la pluie ne fera pas son apparition de l'après midi, j'ai meme pas mes pneus pluies à mettre pour m'occuper, du coup on va voir les finales des 600 promo, c'est du beau spectacle et ça a meme l'air facile de rouler sous les 30...

15h50, re-pré-grille, puis re-tours de chauffe et re-départ.
Ce coup-ci je pars comme une balle, encore mieux qu'à la première et dépose tout le monde ! Holeshot et 1'38 dans mon premier tour, je garde même la tête jusqu'à la fin du 2eme tour avant de me faire purement déboiter par une RSV4 dans la ligne droite.

Bon OK il a plus de watts, mais il ne roule pas plus vite qu'a la première course, en 33 régul, tandis que moi je reste entre le gros 34 et le petit 35, bizarre pourtant j'ai l'impression d'aller vite.
Du coup je dégringole gentiment à la 6eme place, impossible d'accrocher la roue de ceux qui me doublent alors que j'etais plus rapide le matin même...bizarre.



De toute façons c'est une constante depuis le début de la saison, je fais toujours une meilleure première course.
Pas une question de fatigue, peut etre que dans ma tete j'avais moins la hargne, c'est la seule explication que je trouve.

Relativisons, par rapport à ma première course en Avril j'ai amélioré mon meilleur chrono de presque 2s et mon temps de course de plus de 30s sur les 14 tours dans des conditions similaires, c'est quand même un bon cap de passé.

Bilan de la course

Une avalanche d'émotions, d'abord la joie du joli chrono puis la déception de la qualif en finale B, puis le méga-stress avant la course, puis l'explosion de bonheur sur le podium, je suis passé par toutes les couleurs.

Et avec un tout petit peu de recul on est en droit de se dire que si on fait de la course, ça sert à ça.
Ok ça coute cher en pneus (entre autres!), ça prend un temps fou, on dort comme des SDF sur un parking, ça met une grosse boule au ventre avant de partir au charbon mais la déferlante de sensations que ça engendre est à la hauteur, et c'est pas en restant à la maison dans le canapé qu'on peut vivre des moments pareil, surtout s'ils sont partagés en famille et entre potes !

  

Commentaires
 
Berni (12/09/2013)
Feloche Ben, j'vais me faire déposer du coup mercredi ;-), sauf si tu n'y arrives plus avec tes moignons !

Aude (12/09/2013)
Fière de toi, mon chéri... À te voir partir, j'ai eu bien peur que tu nous en fasses une... Mais chapeau, t'as bien gère pr monter sur le podium :-)

Mido (13/09/2013)
Merci fiston de me faire passer pour une bille.... mais j'ai bien ri en lisant ton CR, excellent ! et puis on sent le motard heureux, alors...

Manuc (13/09/2013)
Toujours un plaisir de te lire . Bravo!!!


 
Noter l'article (33 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ