Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Circuit  
Promo découverte Lédenon 2015
Courses du 06/04/2015 au 08/04/2015

(par Superman le 11/04/2015)

liens & avis
Début des hostilités pour la saison 2015 !
L'hiver a été long mais on a taché de le mettre à profit tout de même pour repartir sur de bonnes bases : installation d'un shifter, boite inversée et préparation du boitier d'injection chez Thorn Bikes pour améliorer encore un peu la kawa.
Après 2 jours de tests sur le circuit de Calafat début mars, nous partons nous remettre en jambes sur le circuit du lédenon le lundi précédant la course, et là c'est le drame.
Le rythme n'y est pas, je force pour passer sous la barre des 35 et la moitié des copains trouvent le moyen de se mettre au tas ou de tomber en panne, ça s'annonce compliqué cette histoire.

Vendredi matin je retrouve tous les potes avec leurs motos réparées et on installe notre campement sur le parking du lédenon (un des lieux de villégiature favori des filles ^^).
le début de l'après-midi est consacré au bricolage et aux controles techniques.
Réglage du shifter (sympa de faire ça au téléphone avec l'ours Franck de Thorn bikes qui te grogne dessus), controle de l'amorto avec les gars d'EMC, atelier découpage pour rajouter du jaune autour des numéros (le nouveau dada des controleurs techniques) puis une fois que tout est prêt je pars faire une petite séance d'essais pour valider tout ça.
Bon, le nouveau réglage de shifter avec les temps de coupures plus courts ça le fait mais l'amorto pas trop, je décide de revenir comme avant.
Pas de chrono dans cette session, mon pneu était HS et ce n'était pas le but.
Dans la foulée je change mon pneu arrière pour les qualifs du lendemain matin comme ça c'est fait.
Briefing, apéro, re-apéro, re-re apéro et dodo.



Samedi matin, rien à faire, nos qualifs sont à midi, du coup on prend bien notre temps pour se préparer, d'autant qu'on est tous dans la même série!
Allez go, le niveau est comme d'habitude particulièrement disparate, du coup je perds un peu mes premiers tours à "éclaircir" la piste mais ça se passe pas trop mal d'autant que je retrouve mon feeling avec le pneu neuf, j'accroche un 33"6 qui me place 14eme sur 58, c'est cool je suis pas en finale B (quoiqu'en 2013 je me suis qualifié en finale B avec un 33"2 donc c'était pas gagné non plus).
Cet insolent de Max me coiffe au poteau pour se qualifier 13, Raph est juste derrière moi, Patrice est 23eme, Jéjé est 35 et Jean luc 52eme à cause de sa moto qui déconne encore.
Niveau timing c'est parfait, je fais ma première course dans l'après-midi et la deuxième le dimanche midi.

Les premières courses débutent et les chutes sont nombreuses, du coup les courses sont un peu retardées mais notre tour finit par arriver vers 17h.
J'ai toujours ma dose de stress mais pour une raison qui m'échappe c'est moins pire que d'habitude... tant mieux.
Malgré tout ma qualif "moyenne" me place en plein milieu du peloton, ce qui va rendre compliqué les premiers virages, mais allons y pour les préliminaires, les 2 tours de reco et de chauffe puis on attend sagement l'extinction du feu rouge libérateur.



Bam c'est parti, je fais un super départ mais comme j'ai pas l'option Tonnerre Mécanique pour sauter par dessus les autres eh ben je me retrouve enfermé au milieu du triple gauche, sans pouvoir passer ni à droite ni à gauche.
Une fois les positions à peu près stabilisées je commence à prendre mon rythme, j'ai de bonnes sensations et je roule en 33 régul qui diminue tranquillement.
Mais derrière ça pousse aussi et je me fais carrément tasser dans la cuvette par un pilote kamikaze en ZX6R, si je me poussais pas on était tous les deux par terre, en tout cas au moins moi, bref il passe.
Et qui profite de cette manœuvre pour me passer devant aussi? Le père Raph à l’affût juste derrière !!
Je reste au contact mais ça ne suffit pas, une puis deux puis trois 1000 finissent par nous passer, rien à dire ils roulent en 32 et nous en 33.
Dans les derniers tours Raph perd son slider et ralentit le rythme d'1s au tour, je bute dessus mais n'étant pas décidé à le doubler comme un goret je prends un peu trop mon temps et le drapeau à damiers s'agite alors qu'on n'avait fait que 12 tours! C'est la première fois qu'une course passe aussi vite et que j'ai pas envie de m'arreter ! Mais bon c'est comme ça, ils raccourcissent de 2 tours pour rattraper le retard du aux chutes dans les courses précédentes.
Résultats : Raph 17 / Moi 18 / Max 20 et Patrice 22 avec un petit record personnel à la clé.
Mais le vrai gagnant de cette manche n'est autre qu'Adrien qui finit 2eme avec un magnifique chrono en 29 ! waouh je suis trop jaloux, dire que je m'arsouillais avec lui la saison dernière ! Décidément sa nouvelle RSV4 lui convient à merveille (Jean-Luc tu notes?).



Bon, le coté positif c'est que j'ai roulé en petit 33 sans me mettre en danger et que je me suis tout de même fait plaisir.
Le coté négatif c'est que je suis encore loin de mes chronos de l'an dernier alors que ma moto a un shifter et 10cv en plus ! Mais je sens bien que j'ai une petite retenue, je mets moins d'angle et je cafouille encore un peu sur les rétrogradages avec la boite inversée (par contre quel bonheur à l'accel !).

Journée "terminée" déja, je vais féliciter Adrien et voir la course des vieilles mobs dans laquelle participe mon pote des rallyes Alain Frattini, une catégorie ou l'on retrouve les 400 VFR ou la mythique 250RGV, une petite suzuki 2 temps qui m'a tant fait rever dans ma jeunesse.



Dimanche matin, il fait un vent à décorner les boeufs et c'est au tour de Jéjé et de Jean Luc de s'illustrer pour leur première finale B.
Jean Luc nous fait un beau départ mais se fait harponner dans le gauche qui tue, ouille décidément c'est pas son weekend.
Jéjé nous refait le coup d'Alès et remonte comme une balle sur la tête de la course, il s'adjuge même un tour en 33 soit 4s plus rapide que son chrono des essais ! Manque de bol une glissade à la sortie de la cuvette aura raison de lui au moment ou il passait en tete de la course... une course à oublier.

Allez à nous de brancher les couvertures chauffantes et de passer en mode autiste jusqu'au départ de notre deuxième finale, les deux heures précédant la course sont toujours interminables, surtout qu'avec les interruptions de courses dues aux nombreuses chutes la notre est reportée d'une demi heure et sera encore probablement écourtée, mais bon ils n'y peuvent rien.
Le vent glacial rend l'attente en pré-grille stressante, la plupart ont les couvertures chauffantes branchées sur le groupe electrogène mais pas nous, du coup on est pressés de partir.



Ce coup ci rebelote, je gicle fort de la grille mais quand on ne peut passer ni a droite ni à gauche, eh ben on attend que ça se passe en tachant de laisser le moins de monde possible passer, mais ça joue des coudes sérieusement et je manque de taper Raph à la sortie du virage du pont!
Mais cette fois je repasse devant, dans la manoeuvre je me retrouve 17eme au premier tour, puis je me fais encore block-passer dans la cuvette ce qui me vaut une 19eme place à la fin du 3eme tour!
Il est temps de stopper l'hémorragie, je reprends 2 places en roulant sur un bon rythme en gros 32 (enfin!) petit 33 puis qui je vois devant moi au 7eme tour?
Mon lapin Maxime ! Mais qu'est ce qu'il fait devant !! j'arrive à le passer à l'entrée du triple et je reviens sur une ZX6R noire, celle la même qui m'avait fait le block pass dans la cuvette lors de la première finale.
Autant dire que je suis surmotivé pour le choper, ce qui me vaut à ce moment mon meilleur chrono du weekend en 32"6, mais lui non plus ne lache rien et je ne trouve pas l'ouverture, je dois me contenter de la 16eme place à la fin des 12 tours, encore une fois les 2 derniers tours m'ont manqué.
Max finit 17eme, Raph qui n'a pas réussi à trouver son rythme 19eme et Patrice en bon père de famille termine antépénultième (pour ceux qui connaissent pas ça veut dire 3eme sur le podium mais en partant de la fin).



Voila c'est fait, je suis soulagé d'avoir terminé sans chute mais en meme temps un brin frustré, je commençais à retrouver ma vitesse et je n'ai pas vraiment pu concrétiser.
Le Garniaux de 2014 m'aurait mis entre 5 et 10 secondes, c'est surtout ça qui me dérange, j'espérais progresser, pas regresser, d'autant que certains ne se sont pas gênés pour le faire, comme Adrien qui a carrément gagné 2s, Margaux qui roulait 2s moins vite que moi l'an passé a terminé 6eme en roulant en 31 régul, bref c'est pas évident à analyser.
On peut se trouver des excuses, le vent, les 1000 etc mais bon je reste persuadé que je peux encore bien travailler sur moi-même avant.
Tout n'est pas négatif non plus, à aucun moment je n'ai eu le sentiment de me mettre en danger et j'ai été hyper régulier dans mes chronos, c'est même la première fois que j'ai cette envie de continuer après le drapeau à damiers.

Fin de l'autopsychanalyse, allons donc voir les copains de la finale B en terminer eux aussi.
Jéjé nous fait le spectacle en remontant une fois de plus sur le groupe de tête pendant que Jean Luc semble vouloir terminer le weekend sans plus d'anecdote à raconter, sagement installé à sa 19eme position du départ.
Jéjé se fait de plus pressant sur le 4eme de la course mais d'un coup, plus de Jéjé et drapeau jaune... il n'a pu éviter la chute du 4eme dans la descente du camion, il n'a rien mais l'autre pilote est plus abimé, tout comme sa moto.

Dommage de terminer ce super weekend entre potes sur cette note négative mais je crois que globalement c'était un weekend comme on les aime avec de l'arsouille, nos femmes, nos gosses, des bons petits apéros et surtout...un beau parking !!!

Allez rendez vous le 10 septembre à Alès pour notre prochaine course, en attendant on va cramer un peu du pneu ^^

  

Commentaires

 
Noter l'article (25 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ