Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Les Bourrés  
Grand'Boca : Olive
Bourrés de Paris

(par Les bourrés le 10/09/2005)

liens & avis
Date de naissance : 1976
Ville : La Défonce.
Morphologie : Changeante : Entre GROS et GRAS en fonction du nombre de Flanc Pât de la semaine.
Moto : Ducati 900 Superlight dite supermémé et tuono dite "chat noir"
Historique moto : Fazer 600 poubelle (H.S suite bourre avec Chris), SV 650 style Speed Triple, GSXR 750 SRAD, 900 SS, 996 matrix, Bandit Oro + R1 et enfin 900 Superlight. Achat d'une Tuono en 2008 pour seconder la 900SL.
Style de conduite : Alors là, ya plein de version : Selon Olive, ca serait un mec qui met du gros gaz et qui enrhume tout ce qui bouge dans un pur style de foly. La vérité : y roule bien mais bon, pas de quoi faire peur sauf à une poule faisane ou un caribou !!!
Le pb, c'est en arrivant au bar, ya grosse boca débarque : "Putain, comment j'tais mis ta race pauv' lopette. T'as pas arrêté de me bouchonner depuis le début de la journée. Et pis l'exter que je t'ai fait. T'es vraiment qu'une merde avec ta poubelle."
Autre spécialité : Je suis à donf dans ma tête mais devant, ya un bouchon. Et là, Oh putain !!!! Voie d'en face et sauvage de meuble à la clé.
En bref, j'me la pête, j'me la pête mais j'me traine la teub comme tout le monde. Et quand ca devient un peu physique, ca se super traine la teub en disant, ouais, là j'enroulais pépère pour voir comment marche la moto en bas.
Coin préféré : Le suuuuuudddd evidemment. Quelques routes phares : la vallée de l'Eyrieux, Villefort-Les Vans, les grands cols alpins, la petite portion super viroleuse entre Bourg Argental et Graix...
Future Moto : au choix : Une Tuono Factory / une RSV4 / une ZX10R.
Accident : Au début sur un bon rythme, il s'est calmé maintenant.

Points forts : Toujours partant pour un p'tit Week End sans compter les apéros, et pas le dernier pour en proposer. Incroyable le soir avec ses récits JBTesques de la journée....
Points faibles : La tête (Trop sur d'être au Top). Fait comme Xav, coupe les cheveux pour aérer la tête !!!

Accidentologie


Mars 2000 – Place de la Concorde

Wouuuhhoouuuu…Ca fait 3 mois que j’ai ma Fazer…Ca booste, c’est mortel. Et puis quel son avec le FRC qui chante…je me tire la bourre avec une hornet dans la rue de Rivoli, façon Jean Raoul Ducable « ils s’accrochait le rascal et on s’est retrouvé à 180 entre les piétons boulevard Dugommier ». Bref, on se retrouve au feu qui va à gauche (c’est une flèche), lui complètement à gauche, moi à droite. Démarrage en trombe, broooaaaa, je fais l’exter à toutes les caisses, c’est gagné, je l’ai pourri ! Manque de pot, une grognasse en Hyundai rouge allait tout droit (c’était pourtant bien noté qu’il fallait aller à gauche). Ca m’a fait tout drôle quand ma roue avant s’est plantée dans son aile arrière…la moto a décollé du cul et fait un bruit énorme vu que je suis resté « à toc » (eh eh ! à donf à donf !). Son gamin était en larmes, normal il a cru que ma tête de fourche allait passer à travers la fenêtre pour lui faire un bisou. Je suis rentré un peu penaud avec une main cassée, c’est pas très pratique.
Bilan : une main cassée, une engueulade pour faire le constat 3 jours après, du carénage cassé.
Leçon : les caisseux ne respectent pas le code de la route, c’est fou quand même ! (ah ah ah)

Juillet 2000 – St Germain en Laye

En sortant de chez un pote un soir, il nous dit « faites pas bruit avec vos meules, hein ! » Nous ??? Arf arf arf….Féfé commence à burner comme un cochon, je passe à travers le brouillard épais et me retrouve par terre je ne sais pas trop comment (sans doute à cause des bières). Toujours cette même soirée, en arrivant à un feu je tape le méga stoppie et oublie simplement de poser les pieds par terre. Heureusement, le Féfé était là pour m’extirper de cette délicate situation. Et heureusement aussi qu’on n’était pas loin de chez lui.
Bilan : Rien de plus que des rayures sur d’autres rayures.
Leçon : Une moto ne tient pas longtemps à l’équilibre à l’arrêt.

Octobre 2000 – Vaucresson

Alors là j’en suis encore vert. Ca me dégoûte rien que d’y penser. Un enculé de caisseux fait demi tour sur une 4 voies alors que j’arrive déjà bien lancé et je m’écrase comme une bouse, de ¾ face histoire de limiter les dégâts sur sa R21 Nevada. Le temps d’appeler un témoin (la nana voulait se barrer, elle avait peur c’était la nuit), de remonter ma moto, j’entends un gros bruit de marche arrière et le mec se tire !!! A ce moment là un tarmo arrive, genre Terminator et le poursuit sur l’autoroute. Il revient en me filant la plaque du mec. Cool. Moins cool : je vais chez les flics de Versailles pour porter plainte. Ceux-ci me rétorquent que comme j’ai la plaque du mec, il est identifié et comme j’ai déclaré ne pas être blessé, je ne peux pas porter plainte pour délit de fuite. Après quelques discussions avec d’autres bleus de ma connaissance, j’ai compris que le gars ne voulait pas trop travailler et ne pas enregistrer ma plainte. Nul mais alors vraiment nul comme comportement. A croire qu’ils ne sont là que pour faire chier le monde. Ni une ni deux, je balance la plaque du gars sur des forums et un internaute s’occupe de retrouver ce monsieur. Bingo. Coté assurance, ce sont des gros nuls aussi (AMV, à éviter ), ils se sont contenter d’envoyer un courrier au monsieur et me disent simplement « comme il ne répond pas, on ne peut rien faire ! » si c’est pas du foutage de gueule. Bref, je me pointe dans le quartier du gus…woouuuhhhouuu, c’est pas jojo cette cité au bord de l’autoroute…ouh là…c’est qui tous ces coyotes qui se lèvent d’un coup quand je rentre sur leur parking….et me tire la queue entre les jambes.
Bilan : Y’a de gros enfoirés. Faut tout faire soi même, AMV et bleus, même combat : rien à cirer des problèmes.
Leçon : Faire encore plus gaffe et je flippe encore quand je passe à cet endroit

Novembre 2000 – Paris

Petite bourre de nuit avec mon Chris dans les rues de Paris. La SV est à la peine en accel alors il s'accroche à l'aspi. Manque de pot, il devait être en train de regarder son compteur, fond de 4, lorsque j'ai freiné pour m'arreter au feu rouge de la rue de la grande mosquée...et là, ça a fait un sacré boum !

Bilan : Une fazer revendue 10000 balles

Juin 2001 – Chevreuse

Je viens de recevoir ma combine toute neuve pour faire de la piste mais n’ai pas encore la licence pour faire tourner la Gex. Je téléphone à mon Chris pour aller faire le cakou en Chevreuse, lui avec ses sliders amovibles, moi full combarde ! Gaz gaz gaz ! Descente des 17 virages genou par terre à fond de 3, grosse attaque partout. Jusqu’au fameux rond point des Essarts le Roi où j’essaye de rattraper Chris (qui était derrière moi) en attaquant comme un furieux. Genou écrasé par terre, repose pied complètement plié en train de labourer le sol, ça le fait grave je lui ai déjà pris un demi tour en 2 tours….j’accélère et là…zzzzziiiippppp rien à faire, la roue avant fout le camp et la moto va s’écraser dans le trottoir du rond point. J’étais tellement penché que je suis à peine tombé et en combarde Vidal (que je conseille d’ailleurs) on n’a pas peur de la glisse ! (voir le compte rendu de Jeanjean qui m’a gentiment apporté des gâteaux pendant que je cuisais en caleçon et bottes de piste sur le rond point)
Bilan : Une combine bien rodée, une SV enfoncée de partout et La Denrée (de Moto Champ) qui me fait la tronche quand il la voit « puttaainnn, vous êtes vraiment –Chris et moi- des nazes, on vous vend des belles motos et vous les torchez tout de suite ! ».
Leçon : Finalement les Metz4 tiennent bien quand ils sont chaud ! Encore un truc de fiottes de dire que c’est de la daube !!! Sinon, y’a pas à chier, poser le genou dans les ronds points c’est dla balle !

Août 2001 – Issy les Moulineaux

Il me reste 2 jours à tirer avant les ouacances et le Tour of Ze France avec les bourrés. Chuis tout excité comme un lapin qu’on mettrait dans un harem de femelles garennes…Suis sûr les quais, pépère 60-65…la montée de l’autopont…une bagnole sort à droite pour aller sur le carrefour. Très bien. J’accélère un pti coup…Et merde qu’est ce qu’il fout ce con…il se rabat à bloc en traversant les zebras. Je n’ai pas pu éviter l’imprudent. Baoum, je m’emplafonne la portière arrière gauche et rebondis sur le muret central de l’autopont. Là j’avais bien mal, physiquement et moralement, mes vacances étaient complètement gâchées, j’avais le genou en vrac. Bref, pas drôle.
Xav est venu me chercher avec la remorque et la R21 Nevada (d’ailleurs j’ai tordu la portiere en m’asseyant dedans ah ah ah).
Bilan : un genou en vrac pendant 1,5 mois. Une SV encore plus tordue qu’avant mais qu’on me remboursera entièrement (yeah !) et une annulation de tour de France.
Leçon : ben là y’avait rien à faire.

Septembre 2001 – Le Mans, circuit Bugatti

Lors d’un stage au Mans, je m’arsouille avec un gus et un des profs (qui nous attend, faut pas déconner) à la fin du week end. Trop boooonnn ! Un des gars casse son moteur et tout le monde s’arrête. Le temps de repartir, des attardés se sont glissés entre nous et je dois cravacher pour les dépasser et remonter sur les deux. J’attaque, j’attaque, j’attaque….Arrivés aux chemins aux bœufs que je passais pas trop mal, je foire completement la trajo et me retrouve illico sur le devers défavorable alors que je tournais encore à gauche. Du coup, je remets un pti coup d’angle mais faut croire que c’etait un coup de trop ! ZZzzzoouuuppp, comme avec la SV dans le rond point, méga glissade et plusieurs roulés boulés dans les graviers.
Bilan : Un SRAD à peine repeint déjà bien bien éraflé (c’est le mot) et Xav pas très content (forcement, il s’était fadé tout le ponçage du biniou). Une combine encore un peu plus râpée, ça fait pro !
Leçon : Bien prendre les trajos comme on apprit et éviter de faire le goret !

Aout 2008 - Ardèche

Ayant laissé Féfé et Sophie attendre la dépanneuse pour la Buell qui a pété sa courroie, je me devoue pour aller chercher de la bouffe. Nous sommes au coeur de l'ardèche sur des routes que j'aime bien, du coup je repars franco au guidon de la Tuono. Sauf qu'auparavant j'avais bien essayé la raptor qui freinait peu. Et, 3 virages plus tard, je prends les freins un peu mechamment dans une épingle alors que j'avais finalement peu de vitesse. Résultat sans appel : boum....je glisse par terre sur le ventre, le casque rape la route (ou l'inverse) et la moto me tombe dessus.

Bilan : la Tuono n'a presque rien et moi une entorse à la cheville
Leçon : ne pas essayer de v raptor avec des plaquettes de merde :-)

Aout 2009 - Forez

Putain de routes du Forez !!! On enroulait gentiment avec le Toto sur sa Dayto quand, juste après le col de la Plantade, dans un droite bien serré en descente dans la forêt, un tapis de graviers non signalé par la DDE (kulés) m'a fait glisser et evidemment chuter.
J'ai même pas eu le temps de les voir que j'étais déjà par terre, le casque frottant l'asphalte. A peine relevé, j'entends un autre Krrrrrrr, c'était Toto, solidaire comme toujours, qui se foutait par terre juste derriere moi et de la même façon.
Bilan : une cote félée, la Tuono refaite coté droit comme le coté gauche un an auparavant.

Leçon : le Forez ça pue !

Ocotbre 2009 - Paris

C'est pas possible, elle est maudite cette Tuono ou quoi ? Je me leve tôt pour aller au taf, y'a personne sur la route alors j'envoie un peu la sauce sur les boulevards, un bon 120 réglo sur le boulevard Dugommier quoi !

Arrivé à la place du maréchal Juin, un bus est arreté au feu rouge. Ni une ni deux, je m'en vas faire le freinage au mastodonte. Chiotte, il repart lorsque je suis déjà engagé sur les freins entre lui et le trottoir...Mazette, pourquoi est ce que l'avant se met à glisser et faire sa vie tout seul ? Et me voilà encore par terre, le bus finit d'enlaidir la Tuono en lui roulant sur les rétros et en arrachant la bulle au passage. Moi j'ai rien mais chuis bien vener !

3 jours après, je suis venu recuperer la Tuono qui a bien voulu redemarrer, pas grand chose à changer hormis le selecteur de vitesse, bulle et rétroviseurs étant des accessoires non indispensables...Pour féter ça je me suis tapé une petite bourre avec un cake en StreetFighter tout neûf (accent de VilleFranche inside) histoire de lui apprendre qu'une Tuono tordue ça envoie encore bien du bois !

Aout 2010 - Duke 2 - Ventoux

A force de bicraver sur la Duke 2 de Ben, on prend de bonnes habitudes, à savoir rouler tel le bâtard moyen. Sauf que parfois, je rends la main histoire de ne pas prendre de risques. Fatale erreur, ça n'a pas arrangé le timing dans un petit gauche serré sur une micro-route et forcement y'avait un batave en Scenic en plein milieu. D'un geste desesperé, j'ai sauvé la Duke d'une collision frontale assurée pour mieux me retamer dans le fossé.

A voir aussi...

Dossiers : Beaujolais nouveau 2009
Galeries : Olive & Chris en Auvergne
Les Bourrés : Le Pistard : Tatayé - Xav
Les Bourrés : Superman : Ben
Les Bourrés : Fée du Logis
  

Commentaires
 
Ben (11/01/2010)
uh uh uh, la malédiction de la Tuono est de retour ^^

Un indic (11/09/2010)
Je crois qu'il en manque non ? héhé


 
Noter l'article (98 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ