Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
XB 12 R
Buell : 2005

(par Grand'Boca le 09/10/2007)

liens & avis
Essai flash de la XB12R de Féfé. Un engin agricole venu des plaines des Etats Unis.

Un drôle d'engin

Lors de notre balade dans le Mercantour, l'ami Féfé qui a récuperé sa brêle depuis à peine 15 jours, consent à me préter son drôle d'engin. Coté look, y'en a pas deux comme ça. Une petite tête de fourche protège un bloc compteur super kitsch qui fait plastoc mal fini, la bulle orange rappelle que les ricains sont des tiouneurs fous, même pour la série, enfin les deux grosses ampoules terminent une tronche assez inqualifiable. Mais finalement, c'est vraiment un look sympa, super décalé.
Le reste de la moto est à l'avenant :

  • simple disque périmétrique pour le frein avant,
  • reservoir d'huile dans le cadre,
  • grosses lettres oranges BUELL en relief sur le reservoir d'essence.


  • Un veritable vibro

    Hop, contact. Blapblapblap et le twin s'ébroue dans un bruit très feutré assez décevant. Par contre niveau vibrations on est servi. Ca tangue dans tous les sens à l'arrêt, on sent bien qu'on a une bête entre les papattes. Une fois la première engagée, en appuyant fermement sur le levier de vitesses, ça s'atténue au premier tour de roue. C'est parti. Décidement la boite est hyper lente, il faut bien décomposer le passage des rapports. D'ailleurs, j'aurais droit à quelques blocages de roue arriere au rétrogradage qui s'estompent si on met un coup de gaz avant de lâcher l'embrayage.
    La position est assez spéciale, ni roadster basculé sur l'arrière, ni sportive avec des bracelets très bas. Elle m'a un peu fait penser à la position des Ducati Monster à cintre plat. Les mains assez basses mais à plat. Sur le genre de routes qu'on emprunte, c'est quasi parfait pour enrouler rapyd !

    Le moteur m'a moins emballé. Autant il est vraiment agréable à très bas régime : souple et surtout les reprises se font dans un Pla-pla-pla-pla très "Harley" ce qui procure de bonnes sensations, autant les mi-régimes m'ont semblé vraiment aseptisés, pas de coup de latte dans le cul ni de sensations d'arrachement comme sur ma Supermémé. En plus, le bruit du pot est vraiment nul, on a l'impression de mettre gaz sur une machine à coudre.
    Néanmoins, dans les tours, ça s'arrange, avec l'inertie de ce moulin, on sent bien venir la puissance sur une zone de tours assez limitée mais le temps que l'aiguille couvre 1000 tours est assez long. Du coup, je vais lui mettre un peu sa race dans les grandes courbes et les quelques lignes droites de la N202. Sympa !

    Côté routier, ce qui est pénible c'est l'autonomie. La preuve : Féfé n'a même pas réussi à faire la montée de Valdeblore en entier alors qu'avec nos Ducat (et TRX), nous avons fait 60 kms de plus pour aller lui chercher de l'essence...Sacré Féfé, en fait il avait ptetre une grosse envie d'aller au bar.

    La Buell donne de la voix

    Le lendemain d'une soirée infernale au "Fougères", je phone Féfé qui, je le savais (pour une fois), devait monter son nouveau pot Remus.
    Hop hop, un pti tour de jackymobile et on se retrouve dans le garage, pot démonté et Féfé armé d'une perceuse diabolique. Eh ouais, il a envie de la faire gronder un max (moi je lui dis de la démarrer sans le pot histoire de voir mais bon, il veut pas) en virant les Db killers. Problème : les rivets sont en Inox et vraiment très très solides : on abandonnera au bout du 2° foret cassé. Tant pis, on la joue petite bite avec sourdine.
    Le montage de l'engin est vraiment infernal. Il faut démonter des caches, emmancher le bordel, le fixer tout en le tenant, puis passer deux grosses sangles en métal pour qu'il tienne bien. A deux, c'est quand même plus simple (sauf que j'avais envie de vomir à cause de la cuite de la veille). Au bout de 30mn c'est réglé et deux petits echappements inox sortent de chaque coté du moteur.
    Allez, on met la meule dans le couloir du parking et contact. La pompe d'injection fait un bruit monstrueux de corne de brume et....PLAAAAAAATTT...quel son ! Même avec les db killers c'est vraiment pas mal. Ca cause l'américain guttural façon Redneck.

    Après j'ai bien insisté pour qu'on aille faire un tour avec ses deux motos, mais je ne comprenais pas bien pourquoi il ne voulait pas me préter la Daytona :-)).

    Un comportement plus agressif

    La semaine d'après, nous voilà Féfé et moi-même en petite balade en Chevreuse. A rouler à coté de lui, je ne l'entends pas du tout (faut dire que la Superlight donne méchamment de la voix), je le laisse me passer quand même dans le tunnel de l'A13, tout en coupant les gazs, pour bien entendre le son de l'acceleration du gros 1200. C'est vraiment pas mal, je pense que les voitures nous ont entendu arriver :-). Du côté d'Auffargis, je subtilise la Buell histoire de voir ce qu'elle a dans le sac maintenant. Y'a pas à dire, le son ça joue vraiment beaucoup sur les sensations. Mais je pense aussi que le moteur est beaucoup moins étouffé et les mi-régimes sont nettement plus hargneux. Ah, enfin une moto qui me plait. Par ailleurs, on a eu tous les deux l'impression que le moulin vibre plus. C'est assez etonnant et plutôt marrant.

    En bref, si vous avez une Buell XB, changez vite votre pot, ça vous la rendra plus sympatoche.

    A voir aussi...

    Galeries : Les Vosges avec Féfé et sa nouvelle Harley
    Balades : Les Vosges avec Féfé et sa Harley
    Balades : L'été 2007 dans le Sud : suite et fin
    Galeries : Gamme Buell 2006
    Essais : Gamme Buell
      

    Commentaires
     
    JeanJean (10/10/2007)
    Bon, j'ai aussi eu l'occasion d'essayer la Pou'Buell. J'ai été assez surpris par le moteur. Je m'attendais franchement à un moteur genre Guzz avec du gros Plop,Plop et bah non. A part à l'arrêt ca vibre pas trop, et le bruit avant le montage des pots était des plus décevant. Faut vraiment descendre bas dans les tours (genre 1500 trs/min) pour sentir le grognement bien mortel. Sinon l'autre particularité vient du fait qu'il se remet à pousser haut dans les tours, là ou on ne l'attend plus, juste avant la zone rouge ! Coté partie cycle, c'est pas mal du tout, même si sur petite route, elle doit être assez fatiguante car raide. Le freinage est gréable aussi avec une bonne attaque et du mordant ! Enfin le look Jacky est assez discutable. Surtout la bulle orange !!! Bon ca permet d'être homologué FFMC sans la chasuble !!!

    Superriendutout (10/10/2007)
    cool le ptit CR Olive, j'adore la machine a coudre :-)) Jeanjean aussi bien mortel le coup de la bulle homologuée FFMC Bon moi j'ai trouvé bien sympa sa ptite meule, surtout la maniabilité et la position, par contre la boite est une vraie merde et le moteur bien timidou, vivement que je l'essaie avec les Remusmékouilles

    J!bé (13/10/2007)
    Lover Buell Fucking fiabilité qd même :-(

    JeanJean (14/10/2007)
    Bah écoute, avec plus de 6000 kms en 3 semaines pour une moto qui en avait fait 1500 sur les 3 années passées, Féfé n'a pas eu le moindre souci. Espérons pour lui que ca va durer !

    Olive (15/10/2007)
    AH ah ah, sacré Jibé, t'avais du la confondre avec ta ZPoub.... :-)

    J!bé (15/10/2007)
    Non, non, il y a pas moyen de confondre :D J'espère également qu'il n'aura pas de souci. Moi ça faisait déjà un bout de temps que à déconnaît (ça a commencé à 80 km oO). Donc il a dû tomber sur le bon n°.


     
    Noter l'article (75 votes)

     

    Haut de la page
    contact : MotoZ