Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Rallyes  
Rallye de l'Ain 2009
Saison 2009 du 06/06/2009 au 07/06/2009
500 kms

(par Superman le 09/06/2009)

liens & avis

1 An !!

Je fête mon premier anniversaire de rallye ! ah la la que de souvenirs de mon rallye de l’Ain 2008, le temps pourri, l’attente interminable, mes premières spéciales, mon premier stress…ce rallye a vraiment une saveur particulière, surtout qu’une des spéciales de l’an dernier est au programme, ça va être bon !




Arrivée sous le soleil à Cerdon, un petit bled super mignon au milieu des collines fleuries, et à peine le temps de faire les tours des paddocks pour choisir mon territoire que voila les gars du grand nord en Combo RR, dont la remorque est garnie de 2 katoches oranges, la 950 réanimée de Max et la petite surprise de Flo qui a refourgué sa 950 contre une petite 690 SMC raide de neuf ! ah le petit cachottier tiens !



On établira notre camp de base dans le champ des vignerons du coin, un bon petit spot bien calme et proche du centre à la fois, faudra juste être un peu patient pour les douches qui ne seront installées que le vendredi matin mais à la guerre comme à la guerre et de toute façons après le Beaujol je sais que je peux tenir 4 jours en mode douche portugaise (grouikkkk grouikk !)

Le temps d’installer la tente Max s’affaire sur sa pauvre katoche à peine rétablie qui peine à démarrer, puis direction la spéciale de Préau pour une petite séance de recos !
Dans la mesure où j’ai pas eu trop le temps de la potasser en vidéo, je compte bien me gaver sur place !



Après une montée pour faire découvrir la spéciale à Aude, je dépose ma Jean Pierre Marin perso dans la première épingle à droite pour les prises de vue.
La spéciale s’avère super agréable dans la première partie en sous bois, avec du lent et du semi rapide, et un bon grip à condition d’éviter les graviers à la corde.
La deuxième partie de la spéciale est sur un flanc de vignoble, sur une petite route bucolique mais surtout étroite, glissante et gravillonnée par endroits, avec des enchainements hyper rapides ou il est plutôt pas conseillé de sortir de la route…
Celle la j’aime moins, je préfère les virages lents avec de l’angle plutôt que les passages gros cœur à 160 au milieu des vignes.
Bon enfin, ne boudons pas notre plaisir, la kawa me plait bien en ce moment, surtout depuis notre sortie de « super-connards » en Ardèche avec les bourrés ou j’ai eu le loisir de bien reprendre la moto en main en mode solo.



Au bout de quelques montées Flo me rejoint, et ce filou envoie du gros avec sa mobylette en rodage ! ça va pas être si facile de le rôtir comme je l’avais annoncé…
Allez hop j’en profite pour lui taxer sa meule le temps d’une montée, et je serai surpris par plusieurs points : la moto est super haute, la selle super inconfortable et le moteur super creux comparé à la SM ! Autant la moto a des watts après 6000, autant elle manque de pep’s aux alentours des 4000 trs, bref c’est bien différent du canardose et pour preuve les ouèles se déclenchent ici dans les tours alors que c’est mission impossible sur la mienne au dessus de 3000 !
Pour conclure j’ai pas trop senti la différence au niveau partie cycle mais c’est une meule bien marrante et le Flo l’a adoptée direct.
Après une centaine de bornes d’allers / retours (bah quoi, 6 montées on est d’accord ^^), on décide de filer sur la spéciale de Nébois, au moment ou Max arrive après avoir finalement eu raison de la mécanique rebelle de son autrichienne.



Après quelques km de liaison sur de la grande route (l’idéal pour claquer de beaux ouèles avec Aude derrière), nous voici sur la deuxième spéciale, celle que je connais de l’an dernier.
Woaw, celle l’a je l’ai en tête au bout de 3 montées et je me régale ! du grip, du gros grain de bitume comme j’aime, des virages pas trop rapides qui resserrent, j’adore !
La bourre avec Flo s’annonce saignante vu son rythme mais c’est dit, je lâcherai pas le morceau !
Les gendarmes du coin sont de la partie, ils viennent nous voir après une grosse frayeur en croisant un side car
« eh mais vous etes fadas ou quoi ? faudrait voir à pas vous tuer hein, j’ai pas envie d’en ramasser un dans le fossé »
Réponse un peu trop polie pour être sincère de notre ami corse futur champion de France Mono Max Olivieri :
« z’inquiétez pas m’sieur l’agent, on va y aller cool »

Mais oui mais oui, un corse qui écoute un gendarme c’est nouveau tiens…réaction de l’intéressé après le départ des bleus « eh ouais faut toujours faire un peu de lèche-cul avec eux » ah ah ah ! clair que t’étais pas crédible en motard corse discipliné Maximus !
Les flics dépités mais franchement sympas sur le coup repartiront en lâchant désespérés mais lucides « de toute façons on n’arrivera pas à leur faire entendre quoique ce soit… »



Retour au camp de base à Cerdon ou nous attendent les poms poms officielles de Max, Catherine et Ophélie.

Le lendemain, on profite de la dernière matinée de recos pour aller limer un peu les spéciales et au passage se faire une petite séance de ouèles avec Flo qui en profite pour finir de roder sa moto à la verticale après la petite vidange syndicale tout de même.
Nous retrouvons Cyril « vapatrovitch » dans la spéciale de Nébois venu découvrir l’univers du rallye sur sa 750 Trident de 95 presque neuve.
Ensuite c’est l’heure de la mécanique, changement des gommards pour la kawa qui chausse des Pirelli « SuperConnard » SC2 Pro tout neûfs avec l’aide de Flo qui perdra un bout de doigt dans l’opération en me tenant la pompe à pieds (ce qu’il faut pas faire pour éliminer la concurrence quand même).



Pendant que Max chausse la SuMo de Pilot Power ( au secours!) son assistance rapide en mini cooper fonce chercher sa jante avant redressée à Lyon, toute une organisation !
Pendant ce temps Chloé et Denis, l’assistance officielle de Flo, débarquent sur le camp.
S’ensuivent les rituels des contrôles administratifs et techniques, et décidément la kawa parait bien terne avec ses plaques blanches de débutant, mais bon j’avais qu’a moins me trainer aussi !

Une fois la kawa bien rangée au parc fermé, nous voici en route pour un tour du routier en camionnette, histoire de repérer les pièges.
Le parcours s’avère enchanteur avec ses collines, ses vignobles, ses champs multicolores, ses routes forestières aussi mignonnes qu’inroulables, ses vaches en bord de route en pleine période de reproduction (j’étais choqué !), bref que du bonheur sauf que en pleine journée sous le soleil en short dans une camionnette c’est forcément plus agréable que de nuit sous la pluie sur une sportive dans une combinaison en cuir trempée…mais ne soyons pas pessimistes.



Après une petite soirée sage de veille de course, tout le monde file au lit au moment ou ma frangine Jenny, sa copine Nadine et mes 2 petits neveux Lisa et Franklin débarquent sur le campement.
Au grand désarroi de Jenny et Nadine nous n’auront pas le temps de déglinguer leur petit rosé haut de gamme de la station Total du coin, mais ce n’est bien sur que partie remise.

Samedi matin, enfin l’heure du baston !
Le soleil est au rendez vous, j’opte pour la tenue full kéké - visière noire et en avant pour un départ aux alentours de midi.
Le départ est reporté d’une grosse demi-heure, juste le temps que la pluie fasse son apparition, je commence à pester sous le casque étant donné que tous les autres sont partis sur le sec.
Heureusement ça ne sera que moindre mal, et malgré les quelques gouttelettes qui tombent la spéciale n’est pas trop détrempée.



Après quelques dizaines de minutes d’attente vient enfin le moment du départ !
Go ! la spéciale est mouillée en sous bois, c’est dommage j’avais vraiment envie d’envoyer comme un goret dans les virages sans visibilité mais la c’est pas raisonnable !
Qu’importe, la confiance est là et dès le changement de direction la route devient sèche, je termine la spéciale en 3’01 à la 11°position ! arf ça fait plaisir !

Le routier qui s’ensuit devient un peu moins marrant dès que je commence à me faire saucer sur les hauts plateaux, j’ai froid et la visière noire prend la buée…bref je me maudis dix fois de ne pas avoir emporté mon Kway, mon tour de cou et ma visière claire, mais bon comme y a pas de top case sur la ninja fallait bien faire un choix, et j’allais pas me trimballer sur les spéciales avec le sac à dos rose d’Aude quand même.



Spéciale de Nébois, pas d’attente cette fois, mais cette garce de pluie se décide à tomber un quart d’heure avant notre départ ! Heureusement elle s’arrête au moment de mon départ, mais la route n’a pas vraiment eu le temps de sécher.
Encore une fois ma monture me régale et mes pneus gèrent à fond sur le bitume trempé bien abrasif, et comme à la Sarthe mes sliders ne tardent pas à venir lécher le sol, signe de plaisir et de rythme enlevé.
Pas de chance à l’arrivée, mon chrono n’est pas affiché, je devrai attendre un peu pour le verdict.

Le CH suivant est à rejoindre en 57 minutes et en comprend 10 pour l’assistance, qui doivent me permettre de faire le plein, de changer ma visière, mettre mon KWay, mon tour de cou et manger mon gros sandwich !
Histoire d’optimiser un peu mon temps d’assistance je passe en mode super connard et après avoir remonté une demi-douzaine de concurrents et tiré la bourre avec un ancien en 1200GS, j’arrive au paddock avec 20 minutes d’avance, juste de quoi faire mes petites affaires (j’espère que les pauvres bagnoles que j’ai « doublé » m’excuseront un jour mais mon sandwich était vital sur le coup)
Je pense que sur le coup j’ai du drôlement contribuer à améliorer l’image du motard, m’enfin c’est pas humain de faire des temps d’assistance de 10 minutes !



Comme le soleil est ressorti et que les nuages ont taillé la route, je repars sans le KWay, optimiste comme au petit matin même si je m’apercevrai plus tard que les montagnes « Bugeyoises » sont bien farceuses.

Retour à la case départ et en route pour l’ES3 de Préau, cette fois la spéciale est bien mouillée mais la pluie s’arrête au moment du départ.
Je pars bille en tête, mais vite rappelé à l’ordre par deux ou 3 jolies glisses de l’arrière à l’accélération, du coup pas moyen de garder le rythme de mon premier passage, je monte 7s moins vite, mais malgré tout bien mieux placé à la 5° position scratch ! Ma meilleure perf sur route, content Rosco !

Re- passage sur le plateau ou je me congèle de nouveau et au passage je me maudis une nouvelle fois de ne pas avoir emporté mon KWay (mais c’est pas bô sur les photos aussi !)
Histoire de gérer la température des pneus je me poste 10km avant le départ de la spéciale, puis je pars gaz 15 minutes avant mon horaire de pointage pour arriver 5minutes avant ma minute.



Arrivé au CH, la flotte termine consciencieusement de détremper la route, je retrouve mon pote Laurent et la 2 gars viennent me voir :
- elle est à toi la kawa ?
- ouais
- on voulait te dire que c’était trop impressionnant ton passage, avec les étincelles et tout c’était trop bien
- ah ben merci ça fait plaisir
- on se demandait d’où tu sortais vu que tu n’es pas sur le programme
- bah en fait tu vois c’est parce que la KTM, tout ça, blablabla…

Et la je jette un coup d’œil à l’horloge…MA MINUUUUUUTE !!!! je démarre en trombe mais rien n’y fait, j’arrive sur le tapis 2 secondes trop tard…pêché d’orgueil, je me suis laissé flatter et me voila avec 15 secondes dans les dents ! J’enrage sous le casque, je gueule comme un putois, la dame du CH essaie de me calmer mais vraiment la pilule ne passe pas, je pars en spéciale bien énervé mais avec un joli temps au final à seulement 2 secondes du scratch de Moon sur son Husaberg et une 8° position.



Détail amusant, je roule 3 secondes plus vite que mon meilleur temps de 2008…sur le sec !
Comme quoi l’expérience et les recos en rallye, ça paye !
Sortie de spéciale, Jenny et Franklin m’attendent à la sortie, puis je termine mon étape de jour tranquillement par le routier ou je me prendrai la radée de l’année ! Franchement pas pire qu’au Dourdou l’an dernier, sauf que là je n’avais ni KWay ni combine de pluie.

Bon, ouf, 2h de pause, le temps de se mettre au sec sous un coin de bâche (saleté de pluie), je vois arriver Cyril un peu trop en retard par rapport à la normale, mauvais signe, ah et puis tiens qu’est ce qu’il fait avec sa bulle dans la main ? Mauvais signe aussi ma parole !
Bon, la Trident est baptisée, un mauvais virage glissant l’aura expédié dans le champ, heureusement sans bobo pour le pilote mais la mémé anglaise est suffisamment froissée pour que Cyril ne prenne pas de risque à repartir.



L’affichage des résultats du jour révélera que mes 2 rivaux sur leurs mobylettes oranges ont eu un souci vu leurs temps respectifs, mais après renseignement il semblerait qu’on ne les aurait pas averti qu’il y avait des spéciales entre les liaisons, ça c’est quand même ballot et pas très fair-play !!

Au classement sans pénalités je suis 4°, sorte d’exploit pour moi même si les conditions météos changeantes ont un peu bouleversé l’ordre des choses…cela dit j’ai quand même eu un temps de fête à la grenouille globalement.
Départ pour l’étape de nuit, Ophélie me lance avec autorité « allez Ben, ce soir, c’est TA nuit, t’as intérêt à assurer ! » - bon ben si j’ai pas le choix, on va y aller alors !
La première boucle se passe donc ... de jour évidemment, ce qui ne me dérange pas outre mesure.
Malgré tout il commence à faire bien sombre dans les sous bois et les derniers en étaient surement un peu pénalisés.
Du coup je fais mon plus mauvais classement avec une 22° place à la clé.



Retour au parc d’assistance pour la dernière assistance du rallye, 30 minutes pour faire le plein et en route pour une grande boucle nocturne de presque 200km !
Evidemment sous la flotte, comme j’y vois pas grand-chose dans les chevrettes je préfère rouler la visière ouverte quitte à me faire mitrailler les rétines par la pluie, et finalement la situation s’améliore lorsque celle-ci s’arrête de tomber.
Mon xénon central rajouté récemment s’avère bien plus efficace sur la kawa que sur la KTM grâce à l’assiette de la moto plus stable et je me découvre pour la première fois du plaisir au roulage nocturne !

Je roule avec Eric Mancuso sur sa dayto qui m’attendait pour prendre ma roue et en roulant à bon rythme on ne tarde pas à rattraper Alain Frattini sur sa Mana et son collègue en CBR, je double histoire de mettre un peu d’ambiance et 1km plus loin, plus de xénons !
Pile au début de la route forestière bien sombre, du coup je prends la roue de mes lapins (‘reusement qu’ils étaient la !) et on arrive au CH tous ensemble.
Je saute de ma moto pour changer le fusible rapide et dans un éclair de lucidité je jette un œil à mon carton de pointage avant de me lancer dans mon bricolage : IIIIIIIIIII !!!!! je suis en plein dans ma minute !!
Du coup tous les autres réalisent en même temps qu’ils sont à la bourre et le CH est un beau bordel avec tout le monde qui passe en même temps sur le tapis ! serré le CH !
5 minutes plus tard, fusible changé, Eric m’attend toujours du coup je me dois de tartiner comme un âne pour ne pas lui faire louper le CH suivant.



Effectivement j’arriverais à peine une minute en avance, mais soulagé d’arriver à l’heure.
CH suivant : 57’ pour faire 43 bornes dont une grosse partie de méga-chevrette, et il faut que je prenne suffisamment d’avance pour prendre de l’essence sinon je risque de tomber en rade avant la fin.
Départ en mode goret à nouveau, je ne tarde pas à me retrouver seul dans la micro route et manque de m’en coller plusieurs en roulant sans le savoir sur de la terre ou des écorces d’arbres (j’apprendrai plus tard qu’Eric a plié la dayto à cet endroit).

Fin de la mini route, maintenant faut trouver la station rapidos qui n’est pas sur la route !
Après avoir « légèrement » abusé sur une portion de route rapide, je trouve la station automatique et saute direct sur Jean Louis Mas qui était paisiblement en train de faire le plein du Versys :
- je peux t’acheter un peu d‘essence ?
- pas de problème !
Il me met rapidos 10€ d’essence et je repars aussitôt, merci à lui !
Du coup j’ai tellement avoiné sur le routier que je me retrouve avec 20 minutes d’avance ! Comme d’hab je me fais ma petite pause 10 km avant la spéciale, puis direction Nébois ou je me ferai plaisir en spéciale, preuve en est mon temps de 1’32, amélioré de 13secondes par rapport à mon temps 2008 quand même !
Je me place 11°, mon premier top 20 de nuit sur route !



Retour sur Poncin sans encombre, puis en ligne pour l’ultime spéciale du rallye, celle de Préau.
Aude m’attend au départ, mitraillage de flashs en règle (ça devient lourd à supporter d’être une star) et en avant ma ptite kawa !
La route détrempée incite peu à la prise d’angle mais j’y vois décidément très bien et je perds peu de temps au final avec une 12° place à la clé ! Décidément quand ça veut, ça veut ! Et pis j’avais peur de me faire engueuler par Ophélie aussi alors je me suis senti obligé de mettre du gaz.
Sur la route qui mène à Cerdon j’aurais la triste surprise de voir la CCM de POM lâchement abandonnée au bord de la route, franchement ce genre de comportement m’écœure, je comprends qu’on puisse en avoir marre de se faire agresser par des petites filles aux CH mais de la à laisser cette pauvre moto en plan sous prétexte qu’elle n’a pas un physique facile c’est pas joli joli Mr Megret.



Ouf ! Fin du rallye à 2h40, le meilleur moment du rallye c’est là, quand on pose la moto, qu’on se descend 2/3 bières en racontant sa journée aux collègues avec plein de nouveaux souvenirs dans la tête !
Remise des prix le lendemain, malgré ma pénalité je finis 14° du rallye avec une petite moisson de points appréciable, surtout ceux de la nuit qui ont une saveur toute particulière !
et dire que sans ma pénalité de bavardage je finissais 6 du rallye et 1° topsport! pffff vaut mieux pas y penser!

En Espoir je termine 3° avec en prime un gros verre rouge pour picoler l’excellent Cerdon offert par le vigneron local Messerli !

Enfin, le meilleur pour la fin, le grand Metimax termine 15°, et Flo 17°, même pas foutus de me rentrer malgré ma pénalité ! ha ha ha ! et dire que j’ai 2 mois et demi pour savourer ça !
Au général Max Olivieri remporte le rallye, suivi de Pierre Mouneu et Mick Péfaure, et un gros suspense à venir pour le titre de champion de France à cause de la pénalité qu’a pris Mano lors de ce rallye ! Vivement les volcans !

A voir aussi...

Galeries : Rallye de l'Ain 2009
Galeries : Rallye des Garrigues 2009
Galeries : Rallye de la Sarthe 2009
Rallyes : Rallye de la Sarthe 2009
Galeries : Rallye de Corse 09
  

Commentaires
 
Aude (10/06/2009)
Trés sympa ce rallye!! toujours une super ambiance, avec de plus en plus de monde au bord de la route pour vous encourager ... (enfin, quand vous nous entendez)... et pourtant, de l'avis de nos voisins spectateurs, on est au top!!! Dommage que la pluie se soit mise à tomber, mais tu peux être sûr qu'elle n'a pas entamé notre enthousiasme (si on ne compte pas les visites chez le médecin cette semaine!!!) et apparament, elle n'a pas eu l'air de te gêner non plus! Félicitations à toi et quel dommage d'avoir raté la 1ère place Top sport.... orgueil quand tu nous tiens!!!! Tu remarqueras que je n'ai pas fait de commentaire sur le CR, parfait bien sûr (bon, d'accord, il manque Lisa et moi sur les photos, mais bon, on t'en veut pas ;-)) mais à force de te le dire, tu vas finir par avoir la grosse tête!!! Pour finir, spéciale dédicace aux suporters-assistants (même ceux dont c'était le premier rallye et qui ont été au top malgré cette satanée pluie!!!) : Jenny, Nadine, Lisa, Franklin, Ophélie, Chloé, Catherine, Denis ... et moi (hi hi)! sans oublier nos 2 autres paylotes, Max et Flo ...et oui, Thomas nous a laissés tomber, le lâche!!!

Rob Ducati (10/06/2009)
Salut l'artiste... Pour ta pénalité c'est pas normal, dans le réglement il est stipulé que toute aide pour assistance à un bléssé est décompté.... LIcence journée NCA ou NCB...?? Poser réclamation est trop tard....Bravo quand même....

Olive (10/06/2009)
Aude, je te confirme que sur les vidéos on t'entend bien ! Faites la taire nom de bleu !

Aude (10/06/2009)
Et moi, je te confirme que je n'étais largement pas toute seule ... et comme j'ai deéja dit à Thomas... "vous aimez bien quand on crie...." ;-)

Olive (10/06/2009)
J'aime quand tu es poête comme ça ! ^^ ! L'influence des rallyes sans doute.

Chloé (10/06/2009)
Aude, merci à toi pour ta bonne humeur et ton enthousiasme!!! Continue à crier, ils aiment... Et puis, c vrai tu n'es pas seule! Félicitation, une fois de plus, à ta belle perf Ben! Biz à vous deux

Max (10/06/2009)
J'avais pas réaliser que tu aurais pu finir premier Top sport sans ta pénalité. Comment j'aurais les boules... pire que de m'être trainé la bitte :-)

Olive (10/06/2009)
Ca c'est réglo ^^ !

Ben (10/06/2009)
hi hi, pas mal Max ;) @Rob: heuuuu, j'ai porté assistance à personne en fait ! je l'ai bien méritée ma pénalité sur le coup merci pour les coms!

Jenny (10/06/2009)
Je vais faire ma feignasse et copier-coller mon petit commentaire hâtif dès la sortie des 1ères photos officielles : "Gloups blurpp glaglagla splotch floc floc brrrrrrr ..... Merci pour la fièvre, l'angine et les rdv dans les salles d'attente cette semaine !! La prochaine fois mamie a promis de revenir avec sa trousse des premiers secours et une tente amphibie ;-) Bravo frérot pour la perf, pour aout on se cotise pour t'acheter un chrono qui fonctionne, et la coupette sera d'or !! Frangine." Qu'ajouter de plus ? CR très représentatif, ambiance extra grâce à nos pilotes hors pair et nos co-supporters inusables et motivés, qui nous ont donné envie de revenir, même en cas de tempête annoncée ! Chapeau les filles (Aude, Chloé, Ophélie pour votre enthousiasme et votre dévotion), Respect aux champions (Ben, Max et Florian ... sans oublier le peu chanceux Cyril), et ravie d'avoir fait la connaissance de Denis et Catherine (sans qui ma tente ne serait toujours pas pliée ;-) !!). A l'assaut des volcans, et t'inquiète Aude, je chargerai mon appareil photo cette fois, et tu seras dignement mitraillée ... Jny

Aude (10/06/2009)
Oups, j'ai oublié Cyril dans mon commentaire!!! chapeau pour ton premier rallye, même si les conditions climatiques t'ont coûté une bulle, et une jolie réparation de sélecteur au scotch américain!!! RDV au prochain, et avec le soleil cette fois-ci!! Bizz

Milo (10/06/2009)
SuperBen, c'est le surnom que tu vas mettre sur ta brelle !!! que de progrès en 1 an. Bien content pour toi. Bonne continuation et ne ralenti pas !!! les CR sont trés bien fait !!! Bises à vous 2

Ben (11/06/2009)
Merci Milo ça fait plaiz ;)

Jenny (11/06/2009)
Tu parles ... lui il met 2 lignes et demi et il a droit à un merci gnagnagna, et les autres qui se fendent de vrais commentaires, ils peuvent aller se brosser Chantal !!

Ben (11/06/2009)
j'ai pas lu c'était trop long ton com Jenny ^^

Jny (11/06/2009)
... pareil pour tes CR ;-) (faux frère !!)

Cyrille (11/06/2009)
Chapeau pour le céhère et pour ta performance, Ben ! De mon côté, j'ai été bien servi pour mon premier rallye, je venais juste pour voir, ben j'ai pas été déçu !! Mais pas de regrets, au contraire, j'envoie mon inscription pour les volcans dès que possible... Ah si, un regret, ne pas avoir pris le départ de l'étape de nuit, parce que quand je suis allez assisté à l'arrivée des top pilotes à 2h du mat', sous la flotte, ben j'aurais bien aimé en être ( enfin de l'étape de nuit, pas des top pilotes, j'ai encore des progrès à faire...! ). Bref que du bonheur, ravi d'avoir fait la connaissance de tout ce p'tit monde, et désolé d'avoir pioché dans vos victuailles, la prochaine fois je ramènerais plus de rouge ;-) Voili, à très bientôt !

Thomas garcin (15/06/2009)
Aude : oui je vous ai laché, desole. Reste la meme, serieusement, tu me fais trop rire, il a de la chance le Ben. Pour ca, j'accepterai meme de me trainer autant la bite que lui ! Thomas, le boudeur de service ;)

TOURISTE (22/05/2012)
Pas de rallye de l'Ain 2012...mais des préparatifs pour le DDMT 2012 à la place...

Ben (23/05/2012)
Touriste parisien de fuck-the-queen?


 
Noter l'article (57 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ